seinesaintdenis.fr
http://seinesaintdenis.fr/Priorite-aux-transports-en-commun.html
Priorité aux transports en commun
Déplacements /
mardi, 29 juin 2010

Face aux enjeux sociaux, économiques et environnementaux, et pour répondre aux besoins croissants de déplacements des habitants et salariés, le Conseil général favorise le développement des transports en commun.


En 2009, il consacre à cette politique 78,046 Mc en fonctionnement (y compris aides aux déplacements) et 34,791 Mc en investissement.

Mobilisation

Asphyxie des centres urbains, insécurité routière, pollution…, les problématiques engendrées par la prééminence de la voiture sont nombreuses.
Face à ce constat, le Conseil général contribue au développement de l’offre de transports en commun, avec le souci d’améliorer la qualité de service et celui d’une tarification adaptée. Il travaille également à faire progresser les conditions de déplacement (confort, sécurité) et finance le développement des itinéraires cyclables.
Pour accélérer la réalisation des projets de transports en commun en Île-de-France, plusieurs plans devraient bénéficier à la Seine-Saint-Denis : Plan « Espoir Banlieue », Plan de mobilisation pour les transports collectifs de la Région Île-de-France...
Sur les anciennes routes nationales RN2 et 3 qui lui ont été transférées, le Département a lancé des études pour des projets de transports en commun en site propre. Plus que des projets de transport, il s’agit de projets d’aménagement de ces voies structurantes.

Participation

Pour mettre en oeuvre ces orientations, le Département dispose de plusieurs leviers : sa participation financière au Syndicat des transports d’Île-de-France, ses aides aux personnes et sa participation aux projets de développement d’infrastructures de transports en commun. Les projets de tramways Saint-Denis-Sarcelles, Saint-Denis/Épinay/Villetaneuse, le prolongement du T1 de Saint-Denis vers Asnières et Gennevilliers, les opérations d’amélioration des lignes d’autobus du Plan de déplacements urbains et l’accompagnement du prolongement de la ligne 12 du métro ont vocation à améliorer les déplacements du million et demi de Séquano-dionysiens. Le Département assure également les maîtrises d’ouvrage des projets de voirie, de développement des transports en commun (comme les tramways) et d’amélioration des bus sur l’ensemble de son patrimoine, y compris pour les 122 km de routes nationales qui lui ont été transférés par l’État.

Se déplacer en bus

Les projets d’amélioration du réseau bus prévus au Plan de déplacements urbains (PDU) devraient renforcer le maillage du réseau, permettant de concurrencer, à terme, la voiture individuelle.

Engagement tenu pour la mobilité

La restructuration de la desserte en bus des villes de Clichy-sous-Bois, Coubron, Montfermeil et Vaujours combine de meilleures fréquences, des créations de lignes, une plus large amplitude horaire et des liaisons plus rapides aux gares des RER B et E. Le Conseil général a contribué à hauteur de 890 000 euros à la réalisation de cette restructuration en 2008. Cette augmentation de l’offre des transports représente 10 autobus supplémentaires et 33 conducteurs recrutés (dont 29 en Seine-Saint-Denis).