print
 

"Violences conjugales" : Un livre pour comprendre et avancer.

Les violences conjugales font 223 000 victimes chaque année. Pour stopper ce fléau et protéger les femmes, Ernestine Ronai, la responsable de l’Observatoire des violences envers les femmes en Seine-Saint-Denis et Edouard Durand, juge des enfants au TGI de Bobigny, présentaient ce 15 novembre « Violences conjugales, le droit d’être protégée ». Un livre qui a tout compris des violences conjugales.

Le 15 novembre 2017, Ernestine Ronai et Edouard Durand présentaient cet ouvrage, entourés des principaux auteurs, de Stéphane Troussel, Président du Conseil départemental et de Pascale Labbé, conseillère départementale déléguée chargée de l’Observatoire départemental des violences envers les femmes.

A quoi reconnaît-on un bon livre ? Sa lecture terminée, on ne voit plus les choses pareilles. Notre regard sur le monde en est changé. C’est le cas avec « Violences conjugales. Le droit d’être protégée ». En 312 pages, on arrive à la fois à se mettre à la place des femmes battues et des professionnels qui les protègent.

Un livre collégial qui a réuni 15 contributeurs. Les auteurs sont psychologues, psychiatres, magistrats, médecins, sages-femmes, travailleurs sociaux et responsables institutionnels. Des experts de terrain qui ont rencontré ces victimes de violences conjugales. Les ont écoutées, examinées, les ont aidées, à trouver un toit, à dissiper leurs cauchemars, à emprisonner leur conjoint violent, à faire respecter le droit de visite sans risque pour leur vie.

Et dans ce livre, ils prodiguent des conseils précieux aux victimes, des conseils pour mettre fin aux violences conjugales. Ils donnent des pistes pour améliorer les lois, étendre les dispositifs. Les conseils sont appuyés par une analyse rigoureuse et étayés par des chiffres qui poussent à l’action.

Le talent de ce livre est de nous dire très concrètement qui fait quoi : Comment ça se passe dans le bureau du juge des affaires familiales pour la victime ? Qu’est-ce qui se dit ? Qu’est-ce qui se joue ? Quels sont des documents à apporter pour obtenir « une ordonnance de protection » ? Comment ça se passe à l’hôpital pour les enfants qui ont vu un de leurs parents tuer l’autre ? Comment agit et réagit très concrètement l’équipe psycho-médicale présente ? Et qu’est-ce qui est mis en place ? Comment ça se passe dans la tête de l’agresseur au moment du passage à l’acte ? A quoi le reconnaît-on ? de ses traits de caractère à son modus operandi…

Si ce livre nous fait comprendre tellement de choses, c’est que ses auteurs savent de quoi ils parlent. Des « experts » rassemblés par Ernestine Ronai et Edouard Durand pour leurs connaissances et leur travail auprès des victimes de violences conjugales. A travers la précision et la technicité de leurs propos, on appréhende leur niveau d’exigence professionnelle. Un ouvrage pluridisciplinaire dont émanent une énergie et une force commune. Un livre collectif qui explique sans rien enjoliver, sans rien cacher, la vie de ces femmes, par où elles sont passées, ce qu’elles ont subi et tout ce que les professionnels font pour les protéger et les aider à aller mieux. Une vision transversale qui éclaire un sujet très complexe et encore trop tabou.

Isabelle Lopez


« Violences conjugales, le droit d’être protégée » est édité aux éditions Dunod. Il aborde : L’impact psychotraumatique des violences conjugales sur les victimes par Muriel SALMONA. La personnalité des agresseurs par Linda TROMELEUE. Le repérage systématique, une méthode de diagnostic efficace par Emmanuelle PIET. Une attitude professionnelle protectrice par Mathilde DELESPINE. De la mise à l’abri à l’accès au logement par Carole BARBELANE BIAIS. Le soin aux victimes de violences conjugales par Mélanie VOYER. L’accompagnement de femmes migrantes victimes de violences Christine LEVERRIER. La politique pénale par François MOLINS. La grande dangerosité des hommes violents par Anne MARTINAIS. Le traitement médico-légal des violences par Céline BUCHAILLET. Le rôle du juge aux affaires familiales dans le traitement des violences conjugales par Catherine MATHIEU. La violence dans le couple, le paradoxe de la protection maladroite de l’enfant par Karen SADLIER. La mesure d’accompagnement protégé par Ernestine RONAI. Violences conjugales et protection de l’enfance par Edouard DURAND. L’enfant co-victime d’un meurtre dans le couple parental Clémentine RAPPAPORT ET Élisabeth QUESTIAU, L’accompagnement des enfants victimes de violences conjugales au sein d’une crèche par Nathalie LÉPINAY.

Edouard Durand
JPEG - 18.9 ko

« Cela fait longtemps que je travaille ici (ndr. s’adressant au président du Conseil Départemental Stéphane Troussel) et votre implication dans la protection des victimes de violences conjugales m’impressionnent beaucoup par sa constance et l’énergie que vous y mettez. Ce que vous faites avec les services du Conseil départemental et avec les autres élus, dit bien aux femmes et aux enfants victimes de violences conjugales que c’est d’abord une décision politique des citoyens de vivre sans la violence. Vous l’incarnez si j’ose dire et je vous en remercie. »


Ernestine Ronai

JPEG - 20.9 ko

« Tout seul on n’y arrive pas mais tous ensemble on peut y arriver. L’ouvrage collectif dit cela aussi : chacun est complémentaire. Et dans cette complémentarité, nous arrivons à faire reculer les violences faites aux femmes. Et aujourd’hui, nous arrivons à ce que la parole se libère. Ce travail fait ensemble n’est pas né tout seul. Merci aux partenaires et aux services. »


à lire aussi

Parc forestier de la Poudrerie : inauguration d’un lieu pour tout-petits et signature d’un manifeste

Dimanche 5 juin a eu lieu l’inauguration du "Jardin d’émerveilles", lieu de rêve pour les tout-petits et les parents au parc départemental de la Poudrerie à Sevran ; l’occasion pour le Président du Conseil départemental de signer un manifeste pour l’avenir du parc.


De la 4L à la voiture électrique, le Département accélère au vert…

La Seine-Saint-Denis a choisi de rouler écologique et comptera fin 2016 plus de 160 véhicules électriques. La centième voiture de ce type a été livrée symboliquement, jeudi 2 juin, au cours de la Semaine Européenne du Développement Durable.


Avec Plantu, dessinez, c’est gagné

Mardi 31 mai et jeudi 2 juin 2016, le dessinateur Plantu et son association « Cartooning for Peace » ont reçu quelque 120 collégiens de Seine-Saint-Denis au siège du journal « Le Monde ». La touche finale d’un parcours éducatif et citoyen sur le dessin de presse, né d’un partenariat entre « Cartooning » et le Département.


Je t’échange ton chef étoilé contre une statue !

Mercredi 1er juin, c’était bombance au collège Georges-Politzer de Bagnolet. Le seul chef étoilé de Seine-Saint-Denis, Jean-Claude Cahagnet, y a fait la cuisine pour les 600 convives de l’établissement. Le tout part d’une idée de Nicolas Floc’h, un artiste qui aura passé un an en résidence au collège, à l’initiative du Département. Bon appétit bien sûr !


Au côté des anges-gardiens de la lutte anti-crue

Vendredi 3 juin, l’ensemble des agents de la Direction de l’eau et de l’assainissement était sur le qui-vive suite aux risques d’inondations qui concernent aussi la Seine-Saint-Denis.

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 400