print
 

Suppression des subventions aux PLAI par la Région

Derrière une idéologie, un désengagement du logement social.

Valérie Pécresse entend mettre fin au financement régional du PLAI — Prêt Locatif Aidé d’Intégration — dans les communes qui dépassent 30 % de logement social. Par cette mesure, la région cache son désengagement de la politique du logement derrière une idéologie dont l’argumentation laisse perplexe.

Si la région veut mettre fin aux ghettos de riches et aux ghettos de pauvres, elle aura mon soutien. Pour cela, nous connaissons les mesures nécessaires. Mais supprimer des financements à ceux qui construisent pour résoudre la crise du logement dans notre région, et permettent à tous d’avoir accès au logement, n’a aucun sens. Il faut au contraire imposer à ceux qui ne construisent pas de logements sociaux, de combler leur retard. Il faut cesser de subventionner les équipements culturels et sportifs dans les villes qui n’ont pas atteint leur obligation SRU.

Il est trop facile de montrer du doigt les villes qui ont beaucoup de logements sociaux et accueillent les populations les plus pauvres. Comme certains habitants du 16ème arrondissements l’ont montré récemment, le choix de l’entre soi vient aussi des ghettos de riches.

En Seine-Saint-Denis, cette suppression des crédits Région sur le PLAI dans les communes à plus de 30% de logement social correspond à environ 1500 logements construits en moins par an, 22 communes vont être punies par cette mesure.

Alors que les défis que nous devons relever en Ile-de-France en matière de construction sont toujours aussi importants. Les villes qui construisaient ne seront plus soutenues, celles qui ne construisaient pas n’ont toujours pas de raison de le faire. La crise du logement en Ile-de-France et la crise qui a touché le secteur du bâtiment, nécessitent des mesures incitatives, voir contraignantes, et non punitives envers ceux qui construisent.

Cette décision révèle une méconnaissance de la situation et masque mal le désengagement de la Région de la politique du logement social. Elle risque surtout de diminuer encore plus le périmètre de logement accessible au plus grand nombre.

Stéphane Troussel, Président de la Seine-Saint-Denis et Nadège Abomangoli, Vice-présidente chargée de la politique de l’habitat et de la sécurité se rendront demain dans un logement lauréat clé de l’Habitat durable et construit grâce au PLAI, à 15h30 au 8 Rue Maria Leonor

À LIRE AUSSI

Nous vous souhaitons une très belle année 2018 !

Le Département de la Seine-Saint-Denis souhaite à toutes et tous une très belle année 2018. Et pour vous, la Seine-Saint-Denis, c’est quoi ? Envoyez vos vœux grâce à notre carte personnalisable avec des photos qui représentent votre département !


Grand Paris : les départements d’Ile-de-France font front commun contre un big bang institutionnel

Mardi 10 octobre, le président de la Seine-Saint-Denis Stéphane Troussel a dit aux côtés des présidents des 6 autres départements d’Ile-de-France sa ferme résolution de ne pas laisser la réforme du Grand Paris en approche casser l’outil opérant des Départements.


Dans  Espace presse

Lancement de la saison printemps-été des parcs départementaux : plus d’animations, plus d’innovations et de mobilisation pour Paris 2024

Le Département proposera tout l’été d’offrir aux habitants de la Seine-Saint-Denis des animations de qualité et gratuites dans les parcs départementaux.




8 mars : la Seine-Saint-Denis mobilisée au quotidien pour l’égalité !

Le Département de la Seine- Saint-Denis s’efforce d’être en première ligne pour promouvoir l’égalité entre les femmes et les hommes au quotidien dans ses politiques publiques.


Un nouveau bassin de prévention des inondations en construction à Montreuil

Stéphane Troussel, Président du Conseil départemental et Gérard Cosme, Président d’Est Ensemble, ont participé samedi 4 mars à 10h en présence de Patrick Bessac, maire de Montreuil, à une visite ouverte aux riverains du chantier de création d’un bassin de rétention de la Fontaine des Hanots.


« En Seine-Saint-Denis, nous sommes prêts »

« En Seine-Saint-Denis, nous sommes prêts » lancement d’une campagne de communication commune du département et des EPT Plaine Commune, Paris Terres d’Envol et Est Ensemble pour les Jeux Olympiques et Paralympiques de 2024.


Débordements violents à Bobigny : condamnation de Stéphane Troussel

Stéphane Troussel, président du Département de la Seine-Saint-Denis condamne fermement les débordements violents qui ont lieu en marge de la manifestation de soutien à Théo samedi 11 février 2017 à Bobigny. Ces débordements ont visé certains bâtiments du Conseil départemental à Bobigny.


Victoires de la musique : avec LEJ, c’est aussi le talent #INSEINESAINTDENIS qui est récompensé

Le groupe L.E.J. a été désigné "révélation de l’année" lors des Victoires de la musique vendredi soir. Je tiens à féliciter ces jeunes artistes, originaires de Seine-Saint-Denis où elles ont reçu une partie de leur formation musicale, au Conservatoire ou à la Maîtrise de Radio France.


La Seine-Saint-Denis au cœur de l’héritage de Paris 2024

La Seine-Saint-Denis est devenue l’évidence de la candidature de Paris pour l’organisation des Jeux olympiques et paralympiques de 2024.


Inauguration du FAM-MAS L’Orangerie à Aubervilliers

Mardi 31 janvier à 17h, Stéphane Troussel, Président du Conseil départemental et Magalie Thibault, Vice-présidente en charge du handicap, inaugureront aux côtés de Ségolène Neuville, Secrétaire d’Etat au handicap, le Foyer d’Accueil Médicalisé (FAM) et la Maison d’Accueil Spécialisée (MAS) de l’Orangerie à Aubervilliers, qui accueille 44 personnes et est financé à hauteur de 1.079.230 euros par le Département en 2017.

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 290