print
 

SOS Femmes 93, à la pointe du combat contre les violences

En 25 ans d’existence, cette association a aidé des milliers de femmes. Elle partage son expérience pour élaborer de nouveaux outils pour aider les victimes, femmes et enfants. Reportage

« En 1990, les violences dans le couple n’étaient pas traitées en tant que telles. Elles étaient noyées parmi tous les éléments de la précarité. », se souviennent Brigitte Broux et Violaine Berge, directrice et secrétaire de SOS Femmes 93.

L’équipe de la circonscription d’aide sociale de Noisy-le-Sec remarque alors qu’il y avait beaucoup de familles monoparentales consécutives à des violences dans le couple. « Nous avions fait le lien de façon empirique entre violences conjugales, dévalorisation, difficultés à accéder à l’emploi. Nous avons voulu créer un espace pour héberger ces femmes, où elles puissent travailler sur l’image d’elle-même. »

L’association est créée avec des professionnels du social de Noisy-le-Sec et des militants de SOS Femmes Meaux. Aujourd’hui, SOS Femmes 93 possède trois lieux d’accueil et d’hébergement sécurisé et trente-sept salariés.

L’association partage son expérience au sein du réseau animé par l’Observatoire départemental des violences envers les femmes pour créer des outils adaptés aux besoins des victimes. Ainsi ont vu le jour le téléphone d’alerte, le dispositif Un toit pour elle, l’ordonnance de protection, la mesure d’accompagnement protégé...

« Nous devons toujours évoluer, explique Brigitte Broux. À force d’héberger des femmes et leurs enfants, nous avons constaté et fait connaître l’impact des violences sur les petits. Maintenant, tout le monde considère que les enfants aussi sont victimes des violences dans le couple, même s’ils n’ont jamais reçu eux-mêmes de coups. »

Georges Makowski


Vous n’êtes pas seule
Pour vous, pour une de vos proches, vous avez besoin de protection, vous avez des questions à propos de violences dans le couple, de viol, d’abus sexuel, de harcèlement sexuel ou moral, sur la maîtrise de la fécondité ou l’intervention volontaire de grossesse...
Sur le site du Département, retrouvez les dispositifs protecteurs mis en place par l’Observatoire départemental des violences envers les femmes. Contactez l’association SOS Femmes 93 au 01 48 48 62 27 et sosfemmes.com


Violaine Berge, secrétaire de SOS Femmes 93

« Tout a changé à partir du moment où les violences dans le couple n’ont plus été considérées comme relevant du privé mais d’un phénomène de société. Mais l’idée demeure que les femmes victimes de violences sont fragiles. Alors que ces violences sont liées à un rapport de genre, de domination. Changer ce rapport, c’est la prochaine étape à atteindre. »

à lire aussi

Des anges gardiens pour des droits de visite apaisés

Pour garantir la sécurité de la femme et des enfants en cas de violence dans le couple, le Département expérimente avec succès une mesure d’accompagnement protégé. Reportage.


Les Studios VOA primés avec le prix « Implantation réussie à l’étranger »

La Chambre de commerce et d’industrie de Seine-Saint-Denis a récompensé en novembre dernier Studios VOA avec le prix « Implantation réussie à l’étranger ». L’agence de voix off et de doublage montreuilloise possède 5 studios d’enregistrement, dont un à Miami. Les fondateurs Céline Guerbert et Ronald Magaut dévoilent les coulisses de leur success story dans un entretien.


Numéro 48 - Mars 2016

Femme/ homme : double mixte. Qu’elles soient sportives, carrossières ou auteures de BD, les femmes sont toujours en quête de respect, de reconnaissance et d’égalité. Un équilibre difficile à trouver.


Maïmouna Doucouré, Fenêtre sur court

Primée au festival américain de Sundance pour son court-métrage « Maman(s) », un film fort et sincère sur la polygamie vue à hauteur d’enfant, cette jeune femme de 30 ans avait aussi reçu en novembre dernier le Grand prix du festival Cinébanlieue, basé à Aubervilliers et Saint-Denis. Attention, talent à suivre !


Pauline Gamerre, le foot au féminin

Elle est la seule femme directrice générale d’un club pro en France. Marseillaise d’origine, la trentenaire ne se voit pourtant pas ailleurs qu’au Red Star pour vivre sa passion du foot. Parce qu’à l’entendre, ce club, historique et populaire, ne ressemble à aucun autre...


Sarah Ourahmoune, qualifiée pour les Jeux de Rio !

La boxeuse du Boxing Beats Aubervilliers a décroché mardi 24 mai son ticket pour les Jeux de Rio, réalisant ainsi le grand rêve de sa carrière. A 34 ans, la multiple championne de France entre même dans l’histoire en devenant la première boxeuse tricolore à se qualifier pour des Jeux olympiques. Nous l’avions rencontrée en février, avant son grand défi.