Pour la reprise du dialogue social, PSA doit donner aux salariés des garanties solides sur leur avenir

Alors qu’un mouvement social dure depuis plus de dix jours à l’usine PSA d’Aulnay-sous-Bois, je mesure l’inquiétude qui peut être celle des salariés du site quant à leur avenir, qu’ils participent ou non à la grève.

Il est évident que l’objectif poursuivi par la direction de PSA doit rester « zéro salarié à Pôle emploi ». C’était l’engagement du groupe, il doit être tenu par de véritables propositions d’emplois.

Les solutions d’emplois qui doivent être proposées, que ce soit par des reclassements internes au groupe PSA ou sur des emplois implantés à Aulnay dans le cadre de la revitalisation, ne peuvent être synonymes d’une dégradation de la situation des salariés.

Les mesures d’accompagnement mises en place par la direction de PSA dans le cadre du plan de sauvegarde pour l’emploi doivent être conséquentes et adaptées : un plan de sauvegarde au rabais ne serait pas acceptable, et les salariés d’Aulnay qui subissent la décision de fermeture du site ont raison d’être vigilants et exigeants.

La gravité des conséquences pour les familles des salariés interdit de céder à la tentation de provocations qui ne conduisent qu’à exacerber les tensions. Le droit de grève doit pouvoir s’exercer dans le respect de la loi qui à la fois le garantit et l’encadre.

Je souhaite que chacun œuvre avec sérénité, dans l’intérêt des salariés, à la reprise du dialogue social.

Stéphane TROUSSEL, Président du Conseil général de la Seine-Saint-Denis.

À LIRE AUSSI

Nous vous souhaitons une très belle année 2018 !

Le Département de la Seine-Saint-Denis souhaite à toutes et tous une très belle année 2018. Et pour vous, la Seine-Saint-Denis, c’est quoi ? Envoyez vos vœux grâce à notre carte personnalisable avec des photos qui représentent votre département !


Grand Paris : les départements d’Ile-de-France font front commun contre un big bang institutionnel

Mardi 10 octobre, le président de la Seine-Saint-Denis Stéphane Troussel a dit aux côtés des présidents des 6 autres départements d’Ile-de-France sa ferme résolution de ne pas laisser la réforme du Grand Paris en approche casser l’outil opérant des Départements.


À LA UNE
Dans  Espace presse

Le département de la Seine-Saint-Denis ouvre un lieu d’écoute et d’orientation pour les agent-e-s victimes de violences

Le département de la Seine-Saint-Denis s’efforce d’être en première ligne dans la lutte contre toutes les formes d’inégalité et de violences qui s’exercent en particulier à l’encontre des femmes, y compris au sein de notre collectivité. Nous avons donc souhaité ouvrir à destination de nos agent-e-s une permanence d’accueil et d’écoute, assurée par le Centre d’Information sur les Droits des Femmes et des Familles (CIDFF 93).






Le Plan piscines 2016-2021

La Seine-Saint-Denis manque de piscines et un élève sur deux arrive au collège sans savoir nager. Le Département a voté en 2015 un Plan piscines pour une vague de constructions et rénovations en concertation avec l’ensemble des acteurs concernés.


Education aux médias, le Département s’engage !

A l’occasion de la semaine de la presse et des médias dans l’école, le Président Stéphane Troussel et Mme. Lesage, directrice générale d’Arte Développement, se rendront au collège Fabien de Saint-Denis le 20 mars 2018.




0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 310