print
 

Nouvelle hausse du versement transports pour le 93 et le 94 : un coup bas pour les entreprises et l’emploi !

Communiqué de presse commun du département de la Seine-Saint-Denis et du département du Val de Marne.

Mercredi 15 novembre 2017, en Conseil d’administration d’Île-de-France Mobilités (ex-STIF), Valérie Pécresse, Présidente de la Région Île de France et d’IDF Mobilités, présentait le rapport d’orientation budgétaire dans lequel il est proposé d’augmenter à nouveau le taux du versement transports (VT) pour les entreprises de Seine-Saint-Denis et du Val de Marne.

Après une première hausse de 0.21% en janvier dernier, Madame Pécresse souhaite encore une fois augmenter de 0.21% ce taux de VT uniquement pour ces deux départements.

Au-delà des surcoûts pour les collectivités qui viennent s’ajouter à ceux liés aux augmentations tarifaires et à leur contribution à IDFMobilités, c’est encore une mauvaise nouvelle pour les banlieues populaires et leurs entreprises.

D’autant qu’une députée LREM, Aurelie de Montchalin, ancienne collaboratrice de Madame Pécresse, a déposé un amendement au projet de loi de finances 2018 allant dans ce sens.

Cette mesure contre des départements populaires est inacceptable. Pour rééquilibrer l’emploi en Ile-de-France, il faudrait faire plus contribuer les entreprises de La Défense et des Champs-Elysées.

Pourtant Madame Pécresse, présente lundi à Clichy-sous-Bois lors du déplacement du président de la République, expliquait comment il ne fallait pas oublier les quartiers populaires, comment dans ces quartiers il fallait refuser la ghettoïsation en prônant la mixité.

Oui Madame Pécresse nos territoires ont besoin de mixité et notamment de mixité logements/emplois. Mais cette nouvelle hausse du versement transports pour les entreprises qui font le pari des banlieues populaires, est non seulement un mauvais signal mais surtout injuste et injustifiée. Même si nos territoires sont dynamiques ils n’en restent pas moins très loin derrière Paris et les Hauts de Seine en termes d’installation d’entreprises.

Par ailleurs, si un rattrapage a été engagé en termes de transports sur nos territoires, celui-ci est loin d’être mis en œuvre. Il faudra attendre encore a minima 10 ans avant la mise en service de la totalité du réseau du Grand Paris Express. Il serait injuste de taxer des entreprises pour un service dont elles ne peuvent pas encore bénéficier.

Madame la Présidente, encore une fois vous invoquez l’égalité pour faire passer une mesure parfaitement inégalitaire.

La véritable égalité, c’est, au sein de la Région la plus riche de France mais qui connaît toujours le plus d’inégalités sociales, donner plus à ceux qui en ont le plus besoin. C’est là notre notion de rattrapage.

C’est pourquoi nous vous demandons de revenir sur cette mesure inégalitaire.

Contacts presse :
Cabinet présidence du département de la Seine-Saint-Denis : Antoine Delangre-Marini : 01 43 93 93 47
Conseil départemental du Val-de-Marne : Patrick Hervy : 01 43 99 70 23
Patrick.hervy@valdemarne.fr

À LIRE AUSSI

Nous vous souhaitons une très belle année 2018 !

Le Département de la Seine-Saint-Denis souhaite à toutes et tous une très belle année 2018. Et pour vous, la Seine-Saint-Denis, c’est quoi ? Envoyez vos vœux grâce à notre carte personnalisable avec des photos qui représentent votre département !


Grand Paris : les départements d’Ile-de-France font front commun contre un big bang institutionnel

Mardi 10 octobre, le président de la Seine-Saint-Denis Stéphane Troussel a dit aux côtés des présidents des 6 autres départements d’Ile-de-France sa ferme résolution de ne pas laisser la réforme du Grand Paris en approche casser l’outil opérant des Départements.


Dans  Espace presse

Aux côtés des parents mobilisés pour l’école en Seine-Saint-Denis

Mardi 16 avril, je me rendrai auprès des parents d’élèves des écoles Paul Doumer et Anatole France de La Courneuve qui occuperont symboliquement l’établissement de leurs enfants pendant une heure, comme le feront les parents de nombreuses autres écoles du Département.


Amnistie des banques : c’est NON !

Stéphane Troussel réagit aux articles de presse qui font état de l’intention du Gouvernement de faire adopter une loi d’amnistie des banques sur la question des emprunts toxiques


Lieux de Résistance et de déportation : le Département poursuit son travail de mémoire

Vernissage de l’exposition Résistants [1940-1944] Photographies des graffiti du Fort de Romainville, présentée aux Archives départementales du 10 avril au 5 juillet


Appel de Dexia : Maintenant l’État doit choisir son camp !

Stéphane Troussel réagit au choix de Dexia de faire appel de la décision en première instance du Tribunal grande instance de Nanterre


Le Département soutient le Conservatoire à Rayonnement Régional d’Aubervilliers - La Courneuve

L’annonce d’une baisse possible de 25% du montant de la subvention actuelle versée par l’État au CRR menace son équilibre et inquiète ses partenaires, c’est pourquoi Stéphane Troussel s’adresse à Aurélie Filippetti, Ministre de la culture et de la communication


Remise des diplômes aux assistantes maternelles

Intervention de Stéphane Troussel, Président du Conseil général, le samedi 23 mars lors de la remise des diplôme aux assistances maternelles.


5ème collège du Blanc-Mesnil : c’est parti !

Jeudi 28 mars, Stéphane Troussel, Président du Conseil général, dévoilera le panneau de chantier du 5ème collège du Blanc-Mesnil.


Le Département se mobilise pour l’emploi des jeunes

Lundi 25 mars, Jean-Marc Ayrault, Premier Ministre, et Stéphane Troussel, Président du Conseil général, signeront la convention d’engagement relative au recrutement de 150 emplois d’avenir


Budget adopté : une première victoire qui doit en appeler d’autres

Jeudi 21 mars, l’assemblée départementale que je préside a adopté son budget 2013


Discours sur le budget 2013

Discours de Stéphane Troussel prononcé lors du débat et du vote du budget 2013 en séance du Conseil général de la Seine-Saint-Denis

0 | ... | 200 | 210 | 220 | 230 | 240 | 250 | 260 | 270 | 280 | 290