Annonces de Bernard Cazeneuve sur la sécurité : un plan de rattrapage nécessaire et bienvenu.

La présence aujourd’hui 12 septembre 2016 du Ministre de l’intérieur marque la reconnaissance par l’Etat de la situation particulière de la Seine-Saint-Denis en matière de sécurité.

Le département a subi de plein fouet la politique de non remplacement d’un fonctionnaire sur deux, mise en œuvre par la précédente majorité.

Comme il l’avait fait pour l’Education nationale en demandant des mesures spécifiques pour faire face aux besoins du territoire, Stéphane Troussel avait alerté à plusieurs reprises l’Etat sur la situation en matière de sécurité.

Cette rentrée s’avérait particulièrement difficile suite aux départs par voie de mutations de nombreux policiers non remplacés.

Face à cette situation particulière, il a demandé au Ministre un plan de rattrapage qui permette d’assurer à chaque commissariat les moyens de fonctionner sans renier les missions essentielles de présence d’effectifs sur le terrain. Il a aussi indiqué la disponibilité des élus locaux pour travailler à des mesures de fidélisation des personnels sur le territoire (logement, prime…).

En annonçant l’arrivée de 300 policiers d’ici la fin de l’année et la fidélisation de 2 forces mobiles, le Ministre a pris la mesure de la situation en engageant un plan de rattrapage plus que nécessaire. Affecter plus de moyens là où il y en a le plus besoin est la bonne solution. Les mesures permettant de rendre attractif le département sont une bonne nouvelle pour rendre ce plan de rattrapage durable et crédible.

Stephane Troussel salue aussi les dispositifs particuliers pour assurer la sécurité des personnes d’origine asiatique. Il est prêt à travailler avec les services de l’Etat et les associations sur cette question.

Ces annonces doivent permettre de retrouver le chemin de l’égalité en matière de sécurité pour les habitants de Seine-Saint-Denis.

A quelques mois des élections présidentielles, c’est un sujet qui ne manquera pas d’être instrumentalisé par certains.

Le souvenir des nombreuses suppressions de postes de policiers sous la présidence de Nicolas Sarkozy et la course à l’échalote sur le nombre de fonctionnaires à supprimer dans les programmes de tous les candidats de droite à la prochaine présidentielle, rendent inconséquentes les déclarations fanfaronnes sur le sujet.

À LIRE AUSSI

Nous vous souhaitons une très belle année 2018 !

Le Département de la Seine-Saint-Denis souhaite à toutes et tous une très belle année 2018. Et pour vous, la Seine-Saint-Denis, c’est quoi ? Envoyez vos vœux grâce à notre carte personnalisable avec des photos qui représentent votre département !


Grand Paris : les départements d’Ile-de-France font front commun contre un big bang institutionnel

Mardi 10 octobre, le président de la Seine-Saint-Denis Stéphane Troussel a dit aux côtés des présidents des 6 autres départements d’Ile-de-France sa ferme résolution de ne pas laisser la réforme du Grand Paris en approche casser l’outil opérant des Départements.


À LA UNE
Dans  Espace presse

Fermeture symbolique du parc de la Poudrerie, l’Etat et la Région doivent s’engager maintenant !

Depuis 2 ans maintenant, Stéphane Troussel, Président du Conseil départemental alerte l’État et la Région sur le risque de fermeture du Parc forestier de la Poudrerie.


Défi Handicap : une réponse pour chacun

Jeudi 20 octobre 2016, l’assemblée départementale réunie en séance a adopté le rapport "Défi Handicap", présenté par Magalie Thibault, Vice présidente en charge de l’autonomie des personnes âgées et handicapées.


La Seine-Saint-Denis au cœur de la République numérique

E-inclusion, formation, maintien de la connexion pour tous : la Seine-Saint-Denis au cœur de la République numérique : vendredi 21 octobre à partir de 11h45


1ere rencontres IN SEINE-SAINT-DENIS

Le mardi 18 octobre à 17h00 dans les nouveaux locaux de l’agence BETC à Pantin, Stéphane Troussel ouvrira les 1ere rencontres des ambassadeurs du IN SEINE-SAINT-DENIS.


"Prévention des conduites à risques : Madame Pécresse doit assumer ses choix rétrogrades !"

Pour Stéphane Troussel, Président du Conseil départemental de la Seine-Saint-Denis, "Madame Pécresse doit assumer ses choix rétrogrades !"


Paris 2024 et la Seine-Saint-Denis mobilisés pour saisir toutes les opportunités économiques de la candidature

Etienne Thobois, Directeur général de Paris 2024, Stéphane Troussel et Patrick Braouezec rencontraient à l’invitation de ce dernier à Plaine Commune hier le Service Brésilien d’Appui aux Micro et Petites Entreprises (SEBRAE) en présence d’une trentaine de tête de réseaux économiques du territoire.


Ça suffit ! Les dérives racistes doivent cesser maintenant !

"Les affiches de Robert Ménard, les délires morbides d’Éric Zemmour, les mensonges de Laurent Wauquiez sur le regroupement familial, les propositions anticonstitutionnelles de Nicolas Sarkozy pour toujours plus stigmatiser une partie de la population, ça suffit !"


Dossier n°2 de Paris 2024 transmis au CIO : le Département acteur central de la candidature et de l’héritage de Paris 2024

Stéphane Troussel et les élus locaux de la Seine-Saint-Denis ont accueilli cet après midi le Premier Ministre Manuel Valls à 14h au Parc des Expositions du Bourget pour lui présenter en présence du Comité de candidature l’héritage de Paris 2024 en Seine-Saint-Denis. A cette occasion, Manuel Valls a annoncé l’investissement de l’État pour la candidature de Paris 2024. En effet, les collectivités ont obtenu un engagement de l’État à hauteur d’un milliard.


Lancement du 1er festival de films « Jeunes contre le sexisme »

En réfléchissant à la question de la promotion des comportements non sexistes, les collégiens et collégiennes d’une dizaine d’établissement de Seine-Saint-Denis ont produit, grâce au soutien d’artistes, des clips vidéo pour sensibiliser leurs camarades de classe entre autres.


Semaine bleue : le département engagé auprès des personnes âgées

Cette année, la semaine bleue, du 3 au 9 octobre, a pour thème « faire société ». Les nouvelles dispositions prévues par la loi pour l’adaptation de la société au vieillissement permettent au Conseil départemental de la Seine-Saint-Denis de mieux accompagner les personnes âgées, en revalorisant l’allocation personnalisée d’autonomie, mais aussi en améliorant les conditions de maintien au domicile.

0 | ... | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | 90 | 100 | 110 | 120 | ... | 310