seinesaintdenis.fr
http://seinesaintdenis.fr/Egouts-et-bassins-de-retention.html
Égouts et bassins de rétention
Eau & Assainissement /
jeudi, 2 juin 2016

Grâce aux 37 000 branchements qui desservent quasiment toutes les habitations et communes, ce sont 128 millions de mètres cubes d’eaux usées qui sont transportés chaque année vers les stations d’épuration.

Le réseau départemental d’assainissement

Les égouts :
Au total, le réseau d’égout départemental représente 700 km, soit l’équivalent de la distance Paris-Marseille.

Grâce aux 37 000 branchements qui desservent quasiment toutes les habitations, ce sont 128 millions de mètres cubes d’eaux usées qui sont transportés chaque année vers les stations d’épuration.

Le débit transporté les jours de pluie peut atteindre 150 mètres cubes par seconde, soit deux fois plus que le débit de la Seine en été. Les eaux de pluie qui ne peuvent emprunter d’égout, faute de capacité, peuvent être stockées temporairement dans les 31 bassins de stockage dont la capacité globale dépasse 1.3 million de mètres cubes.

Ce patrimoine, dont la valeur à neuf en 2005 est estimée à 2.5 milliards d’euros, fait l’objet d’un entretien constant, d’amélioration, de constructions complémentaires.

Le réseau en chiffres :

31 bassins de retenue départementaux (1 300 000 m3)

2 bassins interdépartementaux (255 000 m3)

98 chambres de dépollution départementales, cumulant 9 800 m3

11 chambres de dépollution interdépartementales et communales

469 organes de dérivation (vannes, barrages à poutrelles)

139 stations locales de pompage, anti-crues, et de surveillance des rejets au milieu naturel

27 stations de pluviométrie

Visitez les égouts du centre départemental d’entrainement en réseau à la Courneuve : Renseignements auprès du Comité Départemental du Tourisme 93 via email : visites@tourisme93.com ou au 01 49 15 98 98.

Les bassins de rétention :

JPEG - 66.7 ko

Depuis bientôt 30 ans, ces ouvrages sont apparus comme le moyen le mieux adapté pour soulager le réseau d’assainissement par temps de pluie, et limiter le risque d’inondation. En maîtrisant les écoulements et en favorisant la décantation des Matières en suspension, les bassins réduisent aussi la quantité de pollution envoyée dans les rivières.

Lors d’une pluie, le niveau d’eau peut monter de plusieurs mètres dans les égouts. À partir d’un certain niveau, une partie de l’eau passe par
dessus un seuil pour aller dans le bassin, et y être stockée pendant quelques heures.

Quand le niveau d’eau dans l’égout redescend, le bassin peut être vidé dans l’égout. Une fois vidangé, le fond du bassin est nettoyé automatiquement, redirigeant ainsi les boues restantes vers la station d’épuration.

31 bassins sont exploités par le Conseil départemental, pour une capacité de stockage disponible totale s’élevant à plus d’1.3 million de mètres cube.
Partie intégrante du réseau d’assainissement, leur fonctionnement est automatisé et contrôlé à distance depuis le central de gestion. Initialement
construits à ciel ouvert, les bassins de retenue sont maintenant souvent réalisés enterrés du fait de l’absence de terrain disponibles.

À la recherche des anomalies dans le réseau d’assainissement

En bref

Les égouts communaux collectent les eaux usées et pluviales rejetées par les habitants et les industriels.

Les égouts départementaux recueillent et transportent les eaux récoltées dans les égouts communaux .

Les émissaires du SIAAP assurent l’acheminement de la totalité des eaux vers les stations d’épuration pour traitement avant rejet dans la rivière.

JPEG - 117.2 ko

Carte des eaux potables

PNG - 35.2 ko

Carte des eaux usées et pluviales

PNG - 44.3 ko

Galerie

PNG - 462.1 ko
528 x 783 píxels

JPEG - 119 ko
560 x 372 píxels

PNG - 528.6 ko
845 x 551 píxels