print
 

Youness, 33 ans, Bondy. Son métier ? Créateur d’entreprise.

À 21 ans, il a créé sa première entreprise. Depuis il enchaîne les succès : sept entreprises en douze ans dans des domaines très diversifiés.

Entre sa société de nettoyage Beclean qui emploie entre 70 et 80 salariés. BMB, son entreprise de BTP qui fait travailler une vingtaine de salariés. Avec Pomme de Pain (six salariés) situé sur la N3 et son restaurant (douze salariés) ce père de famille embauche local.
« Je suis à fond dans le 93. Si vous regardez bien, toutes les boîtes que j’ai créées sont situées dans le 93 avec des gens du 93. Ça ne m’intéresse pas du tout de bouger, moi je reste ici pour développer le département. »

À fond dans le 93

D’ailleurs, il vient de s’associer à Mehdi Therapy, numéro 1 des Beat Makers français (créateurs de rythmes de rap), natif de Bobigny, pour créer sa boîte de production. « J’ai toujours écouté du rap, les textes me parlent. Ça m’a donné la niaque pour avancer ! » Nettoyage, BTP, immobilier, production musicale, restauration...
Youness ne veut pas mettre tous ses œufs dans le même panier. Quand il crée une entreprise, ce n’est pas en fonction de ses envies mais bien en fonction des besoins du marché. Face à la demande de locaux commerciaux, il crée une pépinière d’entreprises à Bondy qui accueille onze entreprises du BTP. Puis il décide de proposer à l’achat des containers à ceux qui souhaitent monter leur boîte. « Ça fait des locaux à 1000 euros le mètre carré. Pour le prix d’une voiture, un plombier peut s’acheter son local de 30 mètres carrés et commencer à bosser. »
Pour pouvoir discuter affaires au calme, il vient d’ouvrir, toujours à Bondy L’Atelier, un restaurant de gastronomie française à la déco indus. C’est là qu’il emmènera désormais ses clients déjeuner.

à lire aussi

Le rôle des Missions locales

Sur les conseils d’amis, Anisah s’est rendue à la mission locale de Bobigny pour trouver une entreprise... et se retrouver au Canada.


E2C 93 : pour un vrai projet professionnel

En dix ans, les Écoles de la deuxième chance de Seine-Saint-Denis ont accueilli 3 400 stagiaires. L’École de la deuxième chance (E2C) n’a rien d’une école.


Le Conseil général forme des jeunes

Le Conseil général va contribuer à créer 150 emplois d’avenir, 50 au sein de ses services (petite enfance, secteur social et environnement) et 100 au sein d’associations séquano-dionysiennes.


Des solutions pour l’emploi des jeunes

CDI, formation diplômante, coaching, stages en entreprise, emplois d’avenir, tous les moyens sont bons pour entrer sur le marché du travail. Avec ou sans diplôme, le Conseil général trouve des solutions pour accompagner la génération des 20-30 ans. Youness de Bondy, Nathalie de Montreuil, Anisah de Bobigny et Julnet d’Épinay nous racontent leurs parcours vers l’emploi.