print
 

WI-Filles : coder, programmer, c’est aussi pour les filles !

13 collégiennes ont fait une restitution publique à l’Hôtel du Département à Bobigny, le 19 juin 2014, des compétences acquises lors des ateliers coding, programmation, robotique du WI-FIlles Girls Camp dans le cadre de Futur en Seine.

JPEG - 82.1 ko

A l’origine du projet WI-Filles, un constat : trop peu de filles dans les filières informatiques et techniques que ce soit dans des parcours de formations courtes comme celles délivrées par les IUT ou les formations dites d’excellence des grandes écoles d’ingénierie.

Depuis l’avènement du web 2.0 et des réseaux sociaux, les femmes ne sont plus en reste dans l’usage du numérique. Or, dans ce microcosme professionnel, elles sont nettement minoritaires.

Le programme WI-FIlles a pour objectif d’éduquer, inspirer et équiper des ambassadrices de 14 à 17 ans des quartiers politiques de la ville en Seine-Saint-Denis, avec les compétences et les ressources nécessaires pour saisir les opportunités de formation supérieure dans les métiers techniques de l’informatique.

Il associe une initiation des sciences de l’informatique, via des ateliers de formation en programmation, conception de sites Web, blogging, robotique, avec rencontres et échanges avec des professionnel-le-s, du parrainage, visites d’entreprises et de lieux de formation.

JPEG - 73 ko

Le 19 juin en Salle des séances du Conseil général de la Seine-Saint-Denis, en présence de son Président Stéphane Troussel, les ambassadrices du projet ont présenté entre autres les nombreuses compétences qu’elles ont acquises au cours de ce programme.

Focus sur le projet Wi-Filles étape par étape

FACE 93 a lancé en septembre 2013 une expérimentation « WI-FIlles », un programme novateur d’initiation aux métiers techniques de l’informatique auprès de collégiennes et lycéennes avec le soutien de la Fondation DELL Powering The Possible, la Fondation Orange et en partenariat avec l’IUT de Montreuil – Paris 8 et Génération Réactive. Le Conseil général de la Seine-Saint-Denis soutient aussi ce programme.

Ce projet entend lutter contre les idées reçues et promouvoir les filières informatiques auprès de jeunes filles en difficulté des quartiers dits prioritaires du département de la Seine-Saint-Denis afin de favoriser leur anticipation.

Objectifs Opérationnels visés
Sensibiliser aux problématiques liées aux inégalités de genre dans le domaine du web de l’informatique et des métiers technologiques.
Permettre à des jeunes femmes impliquées dans le web 2.0 d’acquérir une maîtrise des outils multimédias.
Favoriser l’accès des filles aux métiers du numérique et l’appropriation des outils informatiques par des femmes.
Impliquer et communiquer à différentes échelles autour de cette dynamique de promotion l’égalité homme-femme.
Favoriser l’estime de soi de jeunes femmes via les outils informatiques

Le projet est construit en 4 étapes :

1) Sensibilisation à l’égalité professionnelle et à l’égalité filles/garçons.
De novembre 2013 à Janvier 2014, 365 jeunes filles de 3ème de 7 collèges (Pantin, le Pré Saint Gervais, Noisy le Sec, Bagnolet et Romainville) ont été sensibilisées à la diversification des choix professionnels par des collaboratrices en entreprise en poste sur des métiers dits atypiques de sexe dans les secteurs IT et Technologiques
Ces sensibilisations ont permis d’identifier un club de 13 WI-Filles Ambassadrices.

2) Parcours WIFilles
Il est constitué de différents ateliers pour les jeunes filles qui sont parrainées par des professionnels, des étudiantes en IUT et des jeunes formées par Simplon.co.

a. Acquisition de Compétences
10 à 12 ateliers de formation intensive en informatique, conception de sites Web, blogging, robotique, développement mobile…

b. Rencontres et Découverte Métiers
En partenariat avec les entreprises partenaires du programme, rencontres, échanges, conférences avec des femmes ingénieurs, développeurs, entrepreneurs. Visites d’entreprise, startups et lieux de formation, participation à des évènements en lien avec le monde numérique.

c. Gestion de Projet
Tout au long de leur parcours WI-FIlles, les collégiennes seront amenées à initier des mini projets, construire des produits et développer des solutions innovantes. Les projets initiés seront présentés par les participantes elles-mêmes lors de la restitution publique au mois de juin.

Ces trois modules se découpent en plusieurs ateliers de 3h du mois de février au mois de mai 2014. Les lieux de formation varieront selon les programmes spécifiques de chaque atelier. Les ateliers ou visites se déroulent sur les villes de Bagnolet, Montreuil, Pantin, Paris ou Saint-Denis. Durant 4 mois au fil des ateliers, 12 élèves des villes de Montreuil, Pantin, Noisy-le-Sec et Les Lilas suivent un programme associant une initiation des sciences de l’informatique, via des ateliers de formation en matière de programmation, conception de sites Web, blogging, robotique, avec des rencontres et des échanges avec des professionnel-le-s de l’industrie informatique, du parrainage, des visites d’entreprises et de lieux de formation. Les différents ateliers ont pour but de faire des participantes, des ambassadrices du numérique auprès de leur communauté éducative.

3) Girls Camp : restitution de l’action des Wi-Filles
En 2014, la restitution eut lieu lors de l’événement numérique en Ile de France « Futur En Seine » pour valoriser les différentes créations issues des ateliers du parcours.

4) Rôle d’ambassadrices des Wi-Filles :
Sensibilisation dans les collèges, mise à profit de leurs compétences auprès de leurs communautés proches (associations, écoles primaires…)
Partenaires de l’action en 2013-2014
Dell, Orange, Blue Kiwi (ATOS), ERDF, Critéo, Microsoft, simplon.co, Mood for web, Participe Présent, Geoffrey Dornes

Perspectives de développement :
Essaimer le projet sur l’ensemble des collèges intéressé par le projet.
L’objectif est de créer des clubs de 20 élèves par parcours

Savoir + : FACE Seine-Saint-Denis – 6, rue de la Liberté – 93 500 Pantin
Tél : 01 75 34 36 53

Lien associé : Futur en Seine

à lire aussi

Le monde sportif de Seine-Saint-Denis dessine ses Jeux

Jeudi 23 juin, le monde sportif de Seine-Saint-Denis a fait part de ses propositions pour animer le projet olympique Paris Seine-Saint-Denis 2024. Cette concertation s’inscrit dans une série d’ateliers conduits auprès de différents publics dans le département.


Journée olympique à Marville et signature d’une convention entre Paris et la Seine-Saint-Denis

600 jeunes étaient réunis au Parc Marville à La Courneuve pour la Journée olympique jeudi 23 juin. L’occasion pour la Seine-Saint-Denis et Paris de signer une convention pour participer pleinement aux transformations et au développement de leurs territoires à l’occasion des J.O de Paris 2024.


Jimmy Vicaut, la vie à cent à l’heure

L’athlète du CA Montreuil dispute ce week-end les Championnats de France à Angers, sur 100 et 200m. Quelques semaines après avoir égalé son record d’Europe dans son jardin du stade Delbert et alors que s’annoncent des Jeux de Rio qu’il a cochés sur son agenda, Jimmy Vicaut se livre. Interview.


Odyssée Jeunes 2016, des souvenirs plein la tête !

Grande nouveauté pour cette 7ème cérémonie de clôture à l’Académie Fratellini à Saint-Denis : un concours d’éloquence entre élèves est venu remplacer le traditionnel Carnet de voyage. Chaque classe a ainsi défendu ses couleurs par équipe à travers une performance orale originale et pleine d’humour.


Mathilde Johansson, parcours de haute volée

A 31 ans, après 12 ans de carrière au plus haut niveau et 11 participations à Roland-Garros, Mathilde Johansson, licenciée au Montfermeil Tennis 93, a raccroché la raquette. Retour sur une trajectoire de championne.

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 400