print
 

Visite de chantier du futur collège Cesaria-Evora à Montreuil

Alors que le nom du 9ème collège à Montreuil a été dévoilé lors de la séance du Conseil général du 26 juin 2014, une visite de son chantier était organisée l’après-midi en présence notamment de membres de la famille de Cesaria-Evora, de Stéphane Troussel, le Président du Conseil général, de Mathieu Hanotin, Vice-président chargé de l’éducation et de la jeunesse et de Jean-Charles Nègre, Conseiller général de Montreuil-Est.

Les travaux s’achèvent. En un peu plus d’un an est sorti de terre un tout nouveau collège qui, par son architecture, ses aménagements et ses équipements partagés, va jouer un rôle structurant dans ce quartier de Montreuil et lui ouvrir de nouvelles perspectives, urbanistiques, culturelles et sportives. Le tout en respectant les normes fixées par le Conseil général sur les chantiers à faible nuisance.

Inauguré à la rentrée 2014 , comme 11 autres établissements, il fait partie d’un Plan exceptionnel d’investissement en faveur des collèges de 723 millions d’euros, adopté par le Conseil général en 2010. Un programme ambitieux, à la hauteur des besoins et des enjeux éducatifs du Département.

"Quelle joie de voir nos collèges changer de visage et de pouvoir ainsi offrir aux jeunes de Montreuil un environnement éducatif ambitieux, propice à leur épanouissement et à leur réussite" témoigne Stéphane Troussel à propos de ce collège qui portera donc le nom de Cesaria-Evora après une décision concertée. A l’occasion de cette visite de chantier, le fils et petit-fils de la "Diva aux pieds nus" ont fait le déplacement à Montreuil pour voir l’avancée des travaux du futur collège nommé en son honneur.

JPEG - 154.9 ko

Fiche d’identité du collège

Le 9e collège de Montreuil aura une capacité de 600 élèves et pourra servir 400 repas par jour.

Il disposera de 17 salles de cours, auxquelles s’ajouteront quatre spécifiques pour les
sciences, une pour l’art plastique et une pour la musique.

Il sera doté d’un vidéoprojecteur interactif dans chaque salle, d’une imprimante 3D en technologie, d’un vidéoprojecteur 3D dans la salle polyvalente. Il possédera également 203 tablettes numériques ainsi que deux écrans à affichage dynamique.

Les travaux ont une valeur de 26,785 M€ TTC, sur une surface de terrain de 10 385 m².

Le + du collège
Le collège est un modèle d’écologie, l’une des exigences de la nouvelle architecture éducative du Département. Une prouesse technique, rendue possible par son isolation très performante, l’installation de panneaux photovoltaïques et d’une chaudière mixte à bois et au gaz.

JPEG - 84.3 ko

à lire aussi

Le monde sportif de Seine-Saint-Denis dessine ses Jeux

Jeudi 23 juin, le monde sportif de Seine-Saint-Denis a fait part de ses propositions pour animer le projet olympique Paris Seine-Saint-Denis 2024. Cette concertation s’inscrit dans une série d’ateliers conduits auprès de différents publics dans le département.


Journée olympique à Marville et signature d’une convention entre Paris et la Seine-Saint-Denis

600 jeunes étaient réunis au Parc Marville à La Courneuve pour la Journée olympique jeudi 23 juin. L’occasion pour la Seine-Saint-Denis et Paris de signer une convention pour participer pleinement aux transformations et au développement de leurs territoires à l’occasion des J.O de Paris 2024.


Jimmy Vicaut, la vie à cent à l’heure

L’athlète du CA Montreuil dispute ce week-end les Championnats de France à Angers, sur 100 et 200m. Quelques semaines après avoir égalé son record d’Europe dans son jardin du stade Delbert et alors que s’annoncent des Jeux de Rio qu’il a cochés sur son agenda, Jimmy Vicaut se livre. Interview.


Odyssée Jeunes 2016, des souvenirs plein la tête !

Grande nouveauté pour cette 7ème cérémonie de clôture à l’Académie Fratellini à Saint-Denis : un concours d’éloquence entre élèves est venu remplacer le traditionnel Carnet de voyage. Chaque classe a ainsi défendu ses couleurs par équipe à travers une performance orale originale et pleine d’humour.


Mathilde Johansson, parcours de haute volée

A 31 ans, après 12 ans de carrière au plus haut niveau et 11 participations à Roland-Garros, Mathilde Johansson, licenciée au Montfermeil Tennis 93, a raccroché la raquette. Retour sur une trajectoire de championne.

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 400