print
 

Virginie Kahn

La journaliste Virginie Kahn a réalisé un court métrage commandé par le Conseil général sur le téléphone portable d’alerte pour les femmes en très grand danger. Rencontre.

Directrice artistique en agence de presse et communication pendant 15 ans, Virginie Kahn est principalement en charge de projets sur l’éducation, le sport, et l’art.
Elle poursuit parallèlement une carrière de photographe indépendante spécialisée dans le spectacle vivant.
En 2009, elle réalise un premier documentaire de 43 mn (autoproduit) Danse danse danse.
En 2011, elle réalise pour Arte Le Grand saut, documentaire de 52 minutes sur l’enfance, la passion et l’engagement. Elle écrit actuellement son premier scénario de long-métrage de fiction.

Comment avez-vous travaillé avec l’Observatoire départemental des violences envers les femmes ?
Le Conseil général m’a contactée pour me proposer de réaliser un sujet sur la thématique des femmes en très grand danger.
Il se trouve qu’à l’époque, l’annonce de la généralisation à l’ensemble de la France du téléphone portable d’alerte venait d’être faite. C’était donc le bon moment pour travailler sur un film de sensibilisation.

Vous-vous êtes servie de témoignages existants…
Oui, j’ai beaucoup lu. J’ai assisté à des réunions avec tous les partenaires de l’Observatoire : la police, le tribunal, SOS Victimes 93, Mondial Assistance… Le jour de la première réunion, une femme décédait, à Montreuil, poignardée par son compagnon. Une marche silencieuse a été organisée par l’Observatoire.
J’y suis allée. Alors malheureusement, j’ai été rapidement dans le bain… Et j’ai écrit très vite un synopsis.

Qu’est ce qui vous a le plus marquée ?
Je pense qu’avant de travailler sur ce film, je ne réalisais pas qu’il y avait autant de femmes en France à ce point en danger à cause des hommes avec lesquels elles vivent.

Voir le film : www.seine-saint-denis.fr/ligne-de-protection

JPEG - 44.5 ko

à lire aussi

Évolia 93 : "Je veux rester chez moi"

Evolia 93, une plateforme départementale structure et soutient la filière de l’aide à domicile en Seine-Saint-Denis, se bat pour le maintien de l’aide à domicile des personnes âgées.


Claude Ponti, l’histoiriculteur

Tromboline et Foulbazar Kastatroffe, Blaise et le Château d’Anne Hiversère… Dans ses albums, Claude Ponti cultive un monde poétique où les mots poussent selon son envie.


Numéro 41 - Novembre/Décembre 2014

40 pages d’information et un dossier "L’avenir se fabrique en solidaire".


Maguy Marin

Avec un spectacle mêlant théâtre, chant et danse, la chorégraphe Maguy Marin donne la parole aux Espagnols venus vivre ici, dans le quartier de "la petite Espagne". Interview.