print
 

Une Année Préparatoire aux Études de Santé

Pour les bacheliers de Seine-Saint-Denis souhaitant intégrer la Première Année Commune aux Études de Santé (PACES) afin d’évoluer vers des études de médecine, d’odontologie, de pharmacie et de maïeutique.

Cette année de préparation présente plusieurs avantages :

  • le programme pédagogique est construit et dispensé par les professeurs de l’Université, dans une dimension pluridisciplinaire ;
  • les étudiants conservent le bénéfice des modules de L1 en cas d’échec à la PACES et peuvent intégrer une deuxième année de Licence (L2) ;
  • le coût pour les étudiants est celui des frais d’inscription universitaire.

Les perspectives

La préparation publique a été labellisée par le Ministère de la santé et a figuré pour l’année 2013-2014 parmi les choix possibles sur « Admissions Post Bac » (APB), le site internet permettant aux lycéens de formuler quatre vœux d’orientation. La préparation publique de l’Université Paris 13 désormais dénommée une « Année préparatoire aux études de santé » (APES) reste unique en France. L’objectif est de modéliser ce qui a été créé en Seine-Saint-Denis afin de faire profiter d’autres Universités de cette expérimentation et proposer à terme une réforme nationale consistant à aller de Facultés de Médecine vers des Facultés de Santé.

À LIRE AUSSI

Plan exceptionnel d’investissement pour les collèges

Le Conseil général a adopté un Plan Exceptionnel d’Investissement de 703 millions d’euros pour les collèges

0 | 5

Dans  Enseignement supérieur

Bourses d’études aux internes en médecine générale

5 bourses à des internes en médecine générale pour répondre aux besoins du service de PMI.