print
 

Un Forum livré avec le mode d’emploi…

Le 11 avril 2016 à la Bourse du travail à Bobigny, le Département et ses partenaires du Programme Départemental d’Insertion ont fait bouger les lignes au cours d’un Forum innovant au service des allocataires du RSA. Retour d’expérience.

JPEG - 86.4 ko

Dans son grand cahier à spirale, Frédéric Géral, coordinateur de l’association montreuilloise Sens de l’Humus spécialisée dans l’agro-écologie, a consciencieusement enregistré « une vingtaine de contacts de gens qui ont envie de travailler avec nous et nous enverrons sûrement des bénéficiaires du RSA. C’est une matinée plus que positive… »

Cette matinée, c’était celle du 1er Forum du Programme départemental d’insertion (PDI) en actions organisé le 11 avril dernier dans l’enceinte de la Bourse du travail de Bobigny. Un seul objectif pour cet événement porté par l’action des services départementaux d’insertion : organiser « une réponse de proximité, en partenariat avec les villes et les associations, pour toutes celles et tous ceux qui ont besoin d’un accompagnement vers l’insertion » comme l’a rappelé le président du Conseil départemental Stéphane Troussel lors de sa visite sur le Forum.

Et, le contexte économique n’aidant pas, on comptabilise aujourd’hui 100 000 personnes bénéficiaires du Revenu de solidarité active (RSA) en Seine-Saint-Denis. Un constat chiffré qui n’empêche pas l’action puisque le PDI 2015-2017 mobilise pour l’année 2016 un budget de 5 918 093 euros finançant la mise en œuvre de « 139 actions correspondant à 4 528 personnes qui pourront accéder à une offre d’insertion ancrée dans le contexte économique de notre département », rappelle Stéphane Troussel.

Bref, malgré le désengagement de l’Etat sur le financement du RSA, la Seine-Saint-Denis ne baisse pas les bras et met les moyens pour agir et soutenir l’inscription des allocataires du RSA dans un parcours global d’insertion, favoriser aussi leur remobilisation et leur accès à la qualification.

En soutenant, par exemple, l’association Wimoov l’un des 80 exposants du 1er Forum PDI en actions. Implanté sur le territoire de Terres de France (Sevran-Villepinte, Tremblay-en-France), l’association accompagne « les publics en situation de fragilité vers une mobilité durable et autonome ». Concrètement, précise Youness Asmide, son responsable d’activités Ile-de-France, on aide les allocataires du RSA à préparer leurs déplacements pour des entretiens d’embauche, à ne pas laisser tomber une possibilité de formation ou d’embauche parce qu’ils n’ont pas pu se repérer dans les transports. »

Un frein à l’emploi parmi d’autres qu’aura sûrement contribué à lever le 1er Forum PDI puisque Wimoov a pu nouer à cette occasion un premier contact positif avec l’Agence Pôle Emploi de Bobigny. « On a eu un échange intéressant, apprécie Youness Asmide. On envisage de mettre en place des ateliers mobilité avec eux. »

Un exemple d’avancée concrète qui s’est multiplié pendant toute la matinée du Forum où les cartes de visites se sont échangées à tour de bras, chacun des exposants disposant en effet de plannings de formation sur lesquels les professionnels invités avaient la possibilité de positionner des bénéficiaires du RSA. « En fait, ce genre de Forum ne peut être que bénéfique, explique Dominique Brillant-Renouf, directrice générale du Centre de Formation Louise Couvé à Aubervilliers. C’est un moment de rencontres qui nous permet d’avancer plus vite en rencontrant nos partenaires de visu au lieu de ne les avoir qu’au téléphone. On noue ainsi des contacts fructueux. »

Même écho positif du côté des six allocataires du groupe ressource de bénéficiaires du RSA sur lesquels s’appuie le Service d’insertion et de solidarité du Département (SIS) pour évaluer l’intérêt de l’offre proposée et l’opportunité pour le Forum d’ouvrir ses portes à l’horizon 2017 aux bénéficiaires du RSA. « Ce serait une bonne idée, pense Patrick Laporte, bénéficiaire de l’allocation depuis 4 ans, parce qu’il n’y a pas de secret pour retrouver un emploi, il faut aller vers les autres. Évidemment, ce qui bloque, c’est le contexte économique actuel. » Malgré tout ce Blanc-Mesnilois « au parcours atypique de dessinateur industriel, puis de commercial » continue à aller de l’avant avec la volonté de « retrouver un emploi dans les services d’aide à la personne. Une volonté philosophique de ma part ».

Pour Mejd Zouak, ex-directeur général d’une entreprise de chauffeurs de grande remise au Bourget, le Forum a été l’occasion l’espace d’une rencontre improvisée avec Stéphane Troussel de lui exposer les difficultés des bénéficiaires du RSA pour financer leurs abonnements au web. « Si l’État ne fait pas rentrer les plus démunis dans l’ère du numérique, on brassera du vent », pense Mejd, qui écrit dans les colonnes de la Rolling Stone Academy, un journal produit par le projet de ville RSA d’Aubervilliers.

Réponse sans détour de Stéphane Troussel : « C’est quelque chose sur lequel nous travaillons avec la ministre de l’Économie numérique, elle nous a sollicités pour voir si on peut travailler ensemble sur ce type d’actions… »

Frédéric Haxo

JPEG - 78.7 ko

Ce premier forum a eu lieu en présence notamment de Stéphane Troussel, Président du Conseil départemental et de Nadège Grosbois, vice-présidente chargée de l’emploi et de l’économie (développement économique/économie sociale et solidaire/économie verte/formation professionnelle/insertion).

A lire aussi  : "La revalorisation du RSA rend indispensable un moratoire sur la baisse des dotations aux collectivités qui investissent".

à lire aussi

Le monde sportif de Seine-Saint-Denis dessine ses Jeux

Jeudi 23 juin, le monde sportif de Seine-Saint-Denis a fait part de ses propositions pour animer le projet olympique Paris Seine-Saint-Denis 2024. Cette concertation s’inscrit dans une série d’ateliers conduits auprès de différents publics dans le département.


Journée olympique à Marville et signature d’une convention entre Paris et la Seine-Saint-Denis

600 jeunes étaient réunis au Parc Marville à La Courneuve pour la Journée olympique jeudi 23 juin. L’occasion pour la Seine-Saint-Denis et Paris de signer une convention pour participer pleinement aux transformations et au développement de leurs territoires à l’occasion des J.O de Paris 2024.


Jimmy Vicaut, la vie à cent à l’heure

L’athlète du CA Montreuil dispute ce week-end les Championnats de France à Angers, sur 100 et 200m. Quelques semaines après avoir égalé son record d’Europe dans son jardin du stade Delbert et alors que s’annoncent des Jeux de Rio qu’il a cochés sur son agenda, Jimmy Vicaut se livre. Interview.


Odyssée Jeunes 2016, des souvenirs plein la tête !

Grande nouveauté pour cette 7ème cérémonie de clôture à l’Académie Fratellini à Saint-Denis : un concours d’éloquence entre élèves est venu remplacer le traditionnel Carnet de voyage. Chaque classe a ainsi défendu ses couleurs par équipe à travers une performance orale originale et pleine d’humour.


Mathilde Johansson, parcours de haute volée

A 31 ans, après 12 ans de carrière au plus haut niveau et 11 participations à Roland-Garros, Mathilde Johansson, licenciée au Montfermeil Tennis 93, a raccroché la raquette. Retour sur une trajectoire de championne.

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 400