print
 

Double moisson pour Tcheuméo

Vendredi 29 août, aux championnats du monde de judo 2014, la judokate de Villemomble a décroché l’argent. Et s’est même parée d’or en compagnie des autres Bleues dans la compétition par équipes, dimanche.

JPEG - 24.6 ko

Ce n’est pas passé loin. Aux Mondiaux de Russie, Audrey Tcheuméo aura effectué un parcours exemplaire, balayant ses adversaires les unes après les autres. Avant de trébucher sur la dernière marche : en finale, la judokate du Villemomble Sports Judo club a été dominée par la Brésilienne Mayra Aguiar, qui aura bien mené son affaire.

A la moitié du combat, Tcheuméo se faisait piéger par un beau mouvement de sa rivale, récompensée par un waza-ari. La Française de 24 ans ne devait pas s’en remettre : impuissante, elle n’aura jamais réussi à trouver l’ouverture face à son adversaire, écopant même d’une pénalité anecdotique.

Il n’en reste pas moins que la native de Bondy a totalement tourné la page de son passage à vide après son doublé Europe/Monde de 2011. A Tchelyabinsk, Tcheuméo s’est réaffirmée sur la scène du judo : vendredi, elle n’a fait qu’une bouchée de l’Américaine Samantha Bleier, de l’Espagnole Marina Tort Merino, de la Cubaine Yannelis Castillo et surtout de la Nord-Coréenne Kyong Sol, la championne du monde sortante.

Et puis, ce titre de vice-championne du monde cumulé à celui de championne d’Europe obtenu en avril dernier à Montpellier laisse bien augurer de la suite.
D’autant plus que "Tchoumi" a aussi remporté dimanche la médaille d’or dans la compétition par équipes. En finale, face à la Mongolie, la combattante de Villemomble a même joué un rôle crucial, remportant un combat décisif (3-2) synonyme d’or. Une autre Séquano-Dionysienne, Annabelle Euranie (Blanc Mesnil sport judo), avait elle aussi apporté sa pierre au succès des Françaises dans les tours précédents.
Le judo en Seine-Saint-Denis se porte bien, merci !

Christophe Lehousse

à lire aussi