print
 

T8 : un nouveau site de maintenance et remisage à Villetaneuse

Le 26 mai 2014, le tramway T8 a franchi une nouvelle étape avec l’inauguration du site de maintenance et de remisage, à Villetaneuse, et avec la présentation de ses futures rames.

Stéphane Troussel, le Président du Conseil général a inauguré ce site de maintenance et de remisage placé sous le signe du développement durable, aux côtés de nombreuses autres personnalités dont Jean-Paul Huchon, Président du STIF et de la Région Ile-de-France

Le site de maintenance et de remisage des rames (SMR) du T8 est situé en bout de ligne, après le terminus de Villetaneuse, dans la zone d’activités économiques dite du Château à Villetaneuse (qui s’étend sur 2 hectares).

Ce site, qui permettra d’accueillir 20 rames en première phase, comprend six bâtiments d’une superficie de plus de 6 000 m² (bâtiment d’entrée, bâtiment technique comprenant un poste de redressement et un poste d’éclairage force, hall de maintenance comprenant 2 voies sur fosse, station service, tour en fosse et machine à laver), une zone de grand nettoyage et une zone de remisage extérieure.

Une zone a été conservée pour permettre le remisage de rames supplémentaires en cas de prolongement vers la future gare Rosa Parks du RER E au nord de Paris, en cours de réflexion.

Il a pour fonctions principales :

  • le stationnement de toutes les rames de tramway après le service ;
  • l’entretien et la réparation des rames ;
  • la régulation et l’exploitation de la ligne.

À terme, plus de 130 personnes travailleront sur ce site dont la conception a fait l’objet d’une démarche environnementale en phase avec l’esprit durable du projet.

À l’instar des autres sites de maintenance et de remisage tramway, la RATP a porté une attention particulière tant à l’intégration paysagère du site dans la zone d’activités qu’à la qualité environnementale des équipements et dispositifs.

L’ouverture de ce SMR constitue une étape majeure vers la mise en service du tramway T8 fin 2014, nouveau maillon de la grande rocade tramway en Ile-de-France, avec lequel la fréquentation du réseau tramway exploité par la RATP en Ile-de-France devrait atteindre près d’un million de voyageurs.

Une démarche solidaire via les clauses d’insertion sociale

Dans le cadre des travaux du Site de Maintenance et de Remisage (SMR) de la ligne T8 à Villetaneuse, la RATP a intégré des clauses d’insertion sociale dans les marchés passés avec les prestataires. Ces exigences contractuelles visent à favoriser l’accès ou le retour à l’emploi de personnes rencontrant des difficultés sociales et/ou professionnelles particulières, en réservant un volume d’heures minimum à ces publics.

Pour le SMR du T8, la démarche a été menée en collaboration avec l’ensemble des parties prenantes (RATP, Direction Emploi Formation de Plaine Commune, titulaires, entreprises de travail temporaires d’insertion) et prévoyait 6 070 heures dédiées à l’insertion.

Ce sont finalement 6 678 heures qui ont été réalisées avec 4 entreprises (BREZILLON sol et environnement, BREZILLON SA Noyon, SPIE BATIGNOLLES et RSCP) pour 16 bénéficiaires dont 14 issus des territoires de Plaine commune.

Le projet Tram’Y ou T8

Le tramway T8, appelé Tram’Y le temps du projet (en référence à son tracé en trois branches prenant la forme d’un Y) d’une longueur de 8,45 km, comptera 17 stations et transportera quotidiennement 55 000 voyageurs entre les communes de Saint-Denis, Epinay-sur-Seine, et Villetaneuse.

Il répondra ainsi à la nécessité d’améliorer le transport de banlieue à banlieue, en offrant de nombreuses correspondances avec le transilien H, le RER C, le RER D, la ligne 13 du métro, le tramway T1 et le futur Tram Express Nord (mise en service prévue en 2017). Il facilitera également l’accès à l’université de Villetaneuse qui accueille plus de 12 000 étudiants ainsi qu’aux bassins d’emploi de Plaine Commune.
C’est également un grand projet d’aménagement urbain et d’amélioration de la qualité et du cadre de vie pour les habitants des communes traversées : toutes les circulations sont repensées afin de partager au mieux l’espace public et de permettre à tous de cohabiter au mieux : automobilistes, cyclistes, piétons, bus, tramway...

Les trottoirs sont élargis et réaménagés afin de créer de véritables espaces de promenades. Tout au long du prolongement, de nouveaux arbres sont plantés, des espaces verts offrent des haltes agréables et la plateforme du tramway elle-même est parfois gazonnée. Des pistes cyclables sont par ailleurs réalisées.

Quelques chiffres clés :

  • 8,45 km de tracé de Porte de Paris/Epinay à Orgemont/Villetaneuse-Université
  • 17 stations
  • 16 millions de voyageurs par an
  • 55 000 voyageurs par jour
  • 77 000 habitants et emplois desservis dans un rayon de 400 m le long du tracé
  • 20 rames et 200 places par rame
  • 1 tramway toutes les 3 min sur le tronc commun, toutes les 6 min sur chaque branche aux heures de pointe

Interconnexions

  • M13 à Porte de Paris
  • T1, RER D et transilien H à Gare de St Denis
  • RER C et futur Tram Express Nord à Gare d’Épinay
  • Futur Tram Express Nord à Villetaneuse-Université

Planning

Été 2010 : engagement des travaux préparatoires
Début 2011 : début des travaux d’aménagement urbain des plateformes
Septembre 2011 : croisement T1-T8
3 avril 2014 : électrification des voies du SMR
10 avril 2014 : arrivée de la première rame au SMR
30 avril 2014 : électrification de la zone d’essais et de la branche nord

Étapes à franchir :
Fin Mai 2014 : essais dynamiques phase 1
Juin 2014 : essais dynamiques phase 2
Août 2014 : essais dynamiques phase 3
Septembre 2014 : formation conducteurs
Fin 2014 : Mise en service
Financement et maîtrise d’ouvrage du projet T

Les partenaires

Cinq partenaires financent le projet pour un montant de 244 M€ (aux conditions économiques de 2007, hors matériel roulant) :
Le T8 a fait l’objet d’une opération « décroisée » : la Région prend en charge la part de financement de l’Etat ; en contrepartie, l’Etat prend en charge la part de financement de la Région sur le projet de la ligne 12 du métro.

Le matériel roulant, estimé à 43M€, et l’exploitation de la future ligne sont financés par le STIF.

La maîtrise d’ouvrage du projet :

Le STIF a désigné quatre maîtres d’ouvrage qui contribuent au projet :
la RATP pour le système de transport et le site de maintenance,

le Département de Seine-Saint-Denis pour l’aménagement des espaces publics,

l’EPA Plaine de France pour les aménagements urbains sur le périmètre du Projet Universitaire et Urbain de Villetaneuse,

Plaine Commune pour les aménagements urbains sur le périmètre de la Porte de Paris à Saint-Denis.

Le STIF a confié la coordination de la maîtrise d’ouvrage au Département de la Seine-Saint-Denis.

Pour en savoir plus : www.tram-y.fr

à lire aussi

Le monde sportif de Seine-Saint-Denis dessine ses Jeux

Jeudi 23 juin, le monde sportif de Seine-Saint-Denis a fait part de ses propositions pour animer le projet olympique Paris Seine-Saint-Denis 2024. Cette concertation s’inscrit dans une série d’ateliers conduits auprès de différents publics dans le département.


Journée olympique à Marville et signature d’une convention entre Paris et la Seine-Saint-Denis

600 jeunes étaient réunis au Parc Marville à La Courneuve pour la Journée olympique jeudi 23 juin. L’occasion pour la Seine-Saint-Denis et Paris de signer une convention pour participer pleinement aux transformations et au développement de leurs territoires à l’occasion des J.O de Paris 2024.


Jimmy Vicaut, la vie à cent à l’heure

L’athlète du CA Montreuil dispute ce week-end les Championnats de France à Angers, sur 100 et 200m. Quelques semaines après avoir égalé son record d’Europe dans son jardin du stade Delbert et alors que s’annoncent des Jeux de Rio qu’il a cochés sur son agenda, Jimmy Vicaut se livre. Interview.


Odyssée Jeunes 2016, des souvenirs plein la tête !

Grande nouveauté pour cette 7ème cérémonie de clôture à l’Académie Fratellini à Saint-Denis : un concours d’éloquence entre élèves est venu remplacer le traditionnel Carnet de voyage. Chaque classe a ainsi défendu ses couleurs par équipe à travers une performance orale originale et pleine d’humour.


Mathilde Johansson, parcours de haute volée

A 31 ans, après 12 ans de carrière au plus haut niveau et 11 participations à Roland-Garros, Mathilde Johansson, licenciée au Montfermeil Tennis 93, a raccroché la raquette. Retour sur une trajectoire de championne.

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 400