print
 

Spectacle de Noël à l’Académie Fratellini

Nouvelles étoiles

Pour ViceVersa, leur spectacle de Noël, les apprentis de l’Académie Fratellini ont choisi de s’inspirer des trois frères Fratellini, le plus fameux trio de clowns de l’histoire. Avec un brin de nostalgie et beaucoup de modernité, les jeunes artistes adressent un clin d’œil à leurs aînés. De nouvelles étoiles sont en route !

JPEG - 11.5 ko

Dans le grand chapiteau de l’Académie Fratellini, le spectacle commence avec un ensemble de trios. Jeux avec les chaises, équilibres, acrobaties… Par petites touches et en musique, l’ambiance s’installe. « Tout au long du spectacle, on pourra trouver des petits coups de chapeau aux trois frères », explique Michèle d’Angelo, professeure à l’Académie et metteuse en piste du spectacle. Au gré des numéros on remarque en effet, les chaussures trop grandes, les oreilles rouges et surtout ce jeu à trois, si particulier et inventé par les Fratellini. « Nous avons privilégié les trios, ce qui est assez inhabituel pour les apprentis, reprend Michèle d’Angelo. Il leur a fallu se répartir différemment les rôles, et trouver un autre équilibre dans leur jeu en piste… » Un excellent atelier pour ces artistes encore en formation.

En formation, certes, mais aux gestes assurés, à la prestance de professionnels aguerris. Pas une faute, pas un écart, rien ne vient troubler la magie. Au contraire, chaque artiste exprime une personnalité particulière. Dans sa roue Cyr, un grand clown blanc dégingandé et élastique se joue de la pesanteur. Avec trois, quatre, cinq… huit balles, un auguste redessine l’espace. Sur son fil et dans son grand manteau rouge, un équilibriste timide arrête le temps. Perché sur son échelle en appui sur le vide, un lutin cherche à décrocher la lune. Sur son mât chinois, un jeune colosse monte, descend, remonte encore… À faire prendre le vertical pour l’horizontal, tandis qu’une fée diaphane tisse de ses jambes de longs rubans de tissu pour s’élever vers les nuages.

À coup sûr, depuis leur place là-haut, tout en haut des gradins, François le clown blanc, Albert l’Auguste et Paul le contre-pitre applaudissent ces jeunes étoiles.

Georges Makowski

ViceVersa

- Quand : Du 29 Novembre au 20 Décembre
-  : Académie Fratellini - La Plaine Saint-Denis
- Tél : 01 49 46 00 00
- academie-fratellini.com

à lire aussi

Le monde sportif de Seine-Saint-Denis dessine ses Jeux

Jeudi 23 juin, le monde sportif de Seine-Saint-Denis a fait part de ses propositions pour animer le projet olympique Paris Seine-Saint-Denis 2024. Cette concertation s’inscrit dans une série d’ateliers conduits auprès de différents publics dans le département.


Journée olympique à Marville et signature d’une convention entre Paris et la Seine-Saint-Denis

600 jeunes étaient réunis au Parc Marville à La Courneuve pour la Journée olympique jeudi 23 juin. L’occasion pour la Seine-Saint-Denis et Paris de signer une convention pour participer pleinement aux transformations et au développement de leurs territoires à l’occasion des J.O de Paris 2024.


Jimmy Vicaut, la vie à cent à l’heure

L’athlète du CA Montreuil dispute ce week-end les Championnats de France à Angers, sur 100 et 200m. Quelques semaines après avoir égalé son record d’Europe dans son jardin du stade Delbert et alors que s’annoncent des Jeux de Rio qu’il a cochés sur son agenda, Jimmy Vicaut se livre. Interview.


Odyssée Jeunes 2016, des souvenirs plein la tête !

Grande nouveauté pour cette 7ème cérémonie de clôture à l’Académie Fratellini à Saint-Denis : un concours d’éloquence entre élèves est venu remplacer le traditionnel Carnet de voyage. Chaque classe a ainsi défendu ses couleurs par équipe à travers une performance orale originale et pleine d’humour.


Mathilde Johansson, parcours de haute volée

A 31 ans, après 12 ans de carrière au plus haut niveau et 11 participations à Roland-Garros, Mathilde Johansson, licenciée au Montfermeil Tennis 93, a raccroché la raquette. Retour sur une trajectoire de championne.

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 405