print
 

Session de travail sur la cantine pour les élu.e.s des collèges

Les élu.e.s du Conseil départemental des collégiens se sont réunis en session de travail mercredi 1er juin 2016 à l’Hôtel du département à Bobigny. Reportage.

Au Conseil départemental des collégiens, les enfants sont élus pour faire bouger les choses dans leur établissement. Ils vont siéger pendant deux années où ils aborderont les sujets qui les concernent par ordre de priorité, ou plus exactement en fonction de leur priorité.

Aujourd’hui il est question de la cantine. Les sujets vont de l’éducation au goût à l’offre de restauration, en passant par la pause méridienne, les relations avec le personnel de cantine et les questions relatives à l’hygiène.

Ils s’écoutent, ils s’observent, ils s’encouragent et se félicitent mutuellement. C’est la deuxième fois de leur vie qu’ils se voient et on sent déjà qu’ils forment un groupe soudé.

Même s’ils ne se connaissent pas, ils découvrent lors de ces séances de travail qu’ils ont beaucoup en commun. Un quotidien : celui d’enfant en classe de cinquième ou de quatrième. Un cadre de vie scolaire avec des besoins, des difficultés, des envies, des préoccupations de leur âge… mais pas que. On ne les attendait pas d’emblée sur la question du climat scolaire : « Nous pensons que pour renforcer les liens entre élèves professeurs et administration du collège, nous pourrions profiter de la pause déjeuner pour organiser des tournois sportifs ensemble ». Les élèves du Conseil départemental des collégiens proposent de faire de ce temps du déjeuner un moment de détente pour l’ensemble de la communauté scolaire. Les élèves proposent : « d’afficher le règlement de la cantine à la cantine et qu’il soit distribué à tous les parents ».

Emmanuel Constant vice-président du Conseil départemental chargé des collèges trouve leur diagnostic juste et leurs propositions ciblées : « Vous avez une connaissance très fine des questions sur la cantine. Une lucidité sur l’organisation interne. Vous êtes aussi idéalistes et on ne le vous reproche pas ». Leurs idées, ils n’ont pas envie de les garder pour eux notamment au sujet de la réussite scolaire et de l’égalité des chances : « Les cours de soutien en français et en maths proposés sur la pause méridienne étant désertés peut-être faudrait-il les faire de manière ludique en proposant un Cluedo géant ? » Leurs revendications sont aussi très terre à terre : « Pourrions-nous avoir des éponges à disposition dans les réfectoires pour pouvoir nettoyer les tables ? » et « suffisamment de savon pour se laver les mains avant de passer à table. On nous a répété ces règles d’hygiène depuis la maternelle et nous voudrions pouvoir continuer à les suivre. »

C’est ici dans la salle des séances où siègent les conseillers départementaux que les collégiens se sont saisis avec aisance de ce dispositif qu’est le conseil départemental des collégiens. Un outil depuis neuf ans au service de la démocratie collégienne.

Isabelle Lopez


Lors de cette session de travail, les élu.e.s ont même exprimé l’envie de se retrouver en dehors de ces séances de travail autour d’une sortie culturelle.

à lire aussi

Le monde sportif de Seine-Saint-Denis dessine ses Jeux

Jeudi 23 juin, le monde sportif de Seine-Saint-Denis a fait part de ses propositions pour animer le projet olympique Paris Seine-Saint-Denis 2024. Cette concertation s’inscrit dans une série d’ateliers conduits auprès de différents publics dans le département.


Journée olympique à Marville et signature d’une convention entre Paris et la Seine-Saint-Denis

600 jeunes étaient réunis au Parc Marville à La Courneuve pour la Journée olympique jeudi 23 juin. L’occasion pour la Seine-Saint-Denis et Paris de signer une convention pour participer pleinement aux transformations et au développement de leurs territoires à l’occasion des J.O de Paris 2024.


Jimmy Vicaut, la vie à cent à l’heure

L’athlète du CA Montreuil dispute ce week-end les Championnats de France à Angers, sur 100 et 200m. Quelques semaines après avoir égalé son record d’Europe dans son jardin du stade Delbert et alors que s’annoncent des Jeux de Rio qu’il a cochés sur son agenda, Jimmy Vicaut se livre. Interview.


Odyssée Jeunes 2016, des souvenirs plein la tête !

Grande nouveauté pour cette 7ème cérémonie de clôture à l’Académie Fratellini à Saint-Denis : un concours d’éloquence entre élèves est venu remplacer le traditionnel Carnet de voyage. Chaque classe a ainsi défendu ses couleurs par équipe à travers une performance orale originale et pleine d’humour.


Mathilde Johansson, parcours de haute volée

A 31 ans, après 12 ans de carrière au plus haut niveau et 11 participations à Roland-Garros, Mathilde Johansson, licenciée au Montfermeil Tennis 93, a raccroché la raquette. Retour sur une trajectoire de championne.

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 400