print
 

Seine-Saint-Denis sur Ourcq

Le canal de l’Ourcq est une véritable ligne de vie pour tout le département et un secteur en pleine mutation. Embarquez pour une visite au fil de l’eau...

Prenez une carte de la Seine-Saint-Denis, tracez une diagonale d’est en ouest et vous obtenez le tracé du canal de l’Ourcq. C’est dire si ce cours d’eau fait partie prenante de notre département ! Il est à la fois un axe de communication, un vecteur de développement, un lieu de détente et de loisirs, d’expression artistique... mais aussi une coupure dans le paysage, parfois difficile à franchir pour les automobilistes ou les piétons.

Longtemps, ses berges ont accueilli des industries, sur sa partie à grand gabarit, du port de la Villette aux Pavillons-sous-Bois. Large et profond, il a permis la navigation des 1000 tonnes qui acheminaient matériaux de construction et céréales. Avec la mutation économique, le canal industriel a dû changer de visage. Les Grands Moulins de Pantin sont le premier exemple de cette transformation. Après l’arrêt de la production de farine en 2003, le gigantesque bâtiment industriel a complètement été transformé, sans modifier sa fière allure de château fort en briques. Il comporte désor-
mais 50000 m2 de bureaux qui accueillent notamment 3200 salariés de BNP Paribas.

L’emblématique bâtiment des douanes, refuge des artistes graffeurs, va bientôt devenir le siège de la société de communication publicitaire BETC Euro RSCG.
De nombreuses friches industrielles le long du canal sont appelées à avoir une seconde vie.

En route vers le futur

En mai 2010, Paris Métropole a lancé un appel à initiatives pour faire émerger des projets. Le Département a saisi cette opportunité pour rassembler toutes les parties prenantes concernées par le développement des territoires de l’Ourcq. L’objectif est de mener une politique d’aménagement cohérente tout au long du canal. Vingt-deux collectivités et organismes publics et privés ont rejoint l’alliance Ourcq en Mouvement,
un enjeu important puisqu’il concerne tout le cœur du département et pas moins de 500000 personnes. L’idée est d’intégrer aussi bien les entreprises que les logements, tout en respectant les diverses activités du canal- : promenade, fret fluvial, tourisme, rendez-vous culturels... Sans oublier l’activité industrielle, encore bel et bien présente le long de l’Ourcq. 50% des berges devraient être modifiées dans les vingt prochaines
années. Ces changements devront être en accord avec l’autre voie de communication parallèle au canal de l’Ourcq, l’ex-RN3.

Le Conseil général dans le cadre de l’Ourcq en Mouvement y prévoit l’implantation du
TZen 3, un super bus qui circulera en site propre et allègera la circulation toujours très dense sur ce tronçon. Il sera connecté au métro, au tramway, et au Grand Paris Express.

Collège et passerelles

De nombreuses zones d’aménagement concerté voient le jour le long du canal. Des habitations de qualité, à proximité de transports, accueilleront de nouvelles familles. D’où la construction par le Département d’un nouveau collège aux Pavillons-sous-Bois, avec vue sur le canal. Pour permettre aux collégiens d’y accéder rapidement et en toute sécurité, il a également installé une nouvelle passerelle, dont les riverains pourront aussi profiter. Une autre passerelle a récemment été mise en place à Bobigny, grâce à laquelle riverains et salariés des entreprises de l’ex-RN3 peuvent accéder au parc départemental de La Bergère. Ils pourront venir au travail à vélo en passant par la piste cyclable de l’Ourcq, une des plus fréquentées d’Europe, particulièrement aux beaux jours, surtout lorsque L’Été du canal bat son plein.

Cette initiative du Comité départemental du tourisme de Seine-Saint-Denis multiplie les animations pour les habitants, les Parisiens en goguette et les touristes.

Croisières fluviales, escapades à vélo, interventions artistiques... L’Été du canal contribue à changer l’image de l’Ourcq, amené à être une source de développement pour la Seine-Saint-Denis.

Cet été, de nombreuses initiatives prévues autour du canal de l’Ourcq

Plage, campagne, farniente, culture, ou découverte ? Quelles que soient vos envies de détente, le département a de quoi vous surprendre tout au long de la saison estivale.

Soleil, sable et baignade...
La mer est la première destination des Français pour les vacances. À défaut de mettre le cap sur les côtes, plusieurs plages vous accueillent dans le département avec, selon les lieux, de quoi vous baigner, vous offrir une balade en pédalo ou en kayak sur le canal de l’Ourcq, disputer une partie de beach-volley ou de pétanque, profiter des animations de l’Eté en herbe, ou simplement lézarder au soleil, les pieds en éventail dans le sable chaud !

Vous avez plutôt envie de nature ?
Venez vous ressourcer dans un des 15 espaces verts du département classés « Natura 2000 ». Leurs forêts, prairies, bocages, étangs et mares accueillent en effet des milliers d’espèces végétales et animales, et notamment douze espèces d’oiseaux rares et protégés. Et pour un air de campagne supplémentaire, direction le parc départemental du Sausset, dont l’entretien est confié à... des vaches, des chèvres et des boucs !

Les amateurs d’histoire et de culture pourront faire le plein de connaissances avec les dizaines de monuments historiques que compte le département, ou encore dans les musées les plus divers : art et histoire dans l’ancien carmel de Saint-Denis, mémoire de la Shoah à Drancy, air et espace au Bourget, mode au musée Pierre Cardin de Saint-Ouen, chemin de fer à Rosny, et même un très atypique musée des Vampires et Monstres de l’imaginaire aux Lilas.

Sans compter les visites du patrimoine proposées par le Comité départemental du tourisme et les balades et jeux de piste du concours De Visu.

Mélomanes et cinéphiles se régaleront des nombreux concerts (organisés par exemple dans le cadre de Paris Quartier d’été, dans les parcs départementaux ou par certaines communes...) et séances de cinéma en plein air (au Blanc-Mesnil, la Villette, Livry-Gargan, Villemomble...).

À moins qu’ils ne préfèrent embarquer à bord d’un « boat movie », sur une « croisière live » ou un bal barge de l’Été du canal.

Et pourquoi ne pas s’offrir un voyage gustatif à travers les cultures du monde en arpentant le marché du centre-ville de Saint-Denis (mardi, vendredi et dimanche matins) ou celui, portugais, de la Porte de la Villette (dimanche matin), ou encore avec une croisière-dégustation de burgers du monde (avec le comité départemental du tourisme le 26 juillet).

à lire aussi

Valérie Fratellini : le cirque en héritage

Depuis le milieu du XIXe siècle, les Fratellini ont toujours brillé sur les pistes du monde entier. Valérie perpétue la lignée. Portrait


Les Louves sortent du bois

Elles s’appellent Assa, Coumba et Marion. Fers de lance de l’AC Bobigny 93, elles ont brillamment disputé la Coupe du monde féminine de rugby qui se déroulait en France cet été. Nous les avions rencontré en juin lors de leur préparation. Portrait de trois guerrières au grand cœur.


Numéro 39 - Juillet/Août 2014

40 pages d’information et un dossier "Un été au fil du canal".


Après la plage...

Une dizaine de plages recensées page 8 de votre magazine N°39 sans parler des multi activités gratuites proposées par l’Eté en herbe jusqu’au 31 août.