print
 

Regards sur les hôtels de ville

Exposition photographique
Visites d’hôtels de villes

JPEG - 15.6 ko

L’évolution de l’architecture des hôtels de ville au cours des 19e et 20e siècles témoigne de l’urbanisation progressive de la Seine-Saint-Denis. L’hôtel de ville, le plus emblématique des bâtiments communaux, évolue également dans son programme, sa forme, son esthétique en suivant les mutations de l’activité communale.

La mairie-école, première génération de mairies, apparaît sous la Monarchie de Juillet, encouragée d’une part par la loi du 18 juillet 1837 qui instaure l’élection du conseil municipal au suffrage censitaire et reconnaît aux communes une personnalité morale, mais peut-être surtout par la loi Guizot de 1833 sur l’enseignement primaire qui oblige les communes à se doter d’une école de garçons. Nombre de communes en profitent alors pour construire non seulement une école mais également se doter d’une mairie. Construites ou aménagées pour accueillir la salle de réunion du conseil municipal, éventuellement le bureau du maire et une ou deux salles de classe, ces mairies-écoles sont également appelées maisons communes. Elles sont utilisées jusqu’à la fin du 19e siècle, voire plus longtemps pour les communes les moins peuplées.
En 1881 et 1882, les lois scolaires de Jules Ferry favorisent la construction d’écoles autonomes de la mairie. Les fonctionnaires municipaux, dont le nombre est en augmentation, peuvent ainsi occuper l’ensemble du bâtiment laissé libre par le transfert de l’école.
Le territoire de la Seine-Saint-Denis compte plusieurs châteaux ou demeures seigneuriales construites au 18e siècle et servant de villégiature aux rois ou aux membres de la noblesse française. À la fin du 19e siècle et au cours du 20e siècle, lorsque ces châteaux et demeures n’ont pas été détruits, leur mise en vente représente souvent une opportunité pour des municipalités qui cherchent à agrandir leur mairie et à améliorer les conditions d’accueil des administrés. Le parc attenant à ces grandes propriétés devient souvent parc municipal à cette occasion.
Cela permet en outre de conserver et valoriser un bâtiment prestigieux sur le territoire de la commune.
D’autres « folies » ou demeures bourgeoises comme celle d’Alfred Nobel à Sevran ou de François Normand, avocat au Parlement de Paris à Gagny, sont également réutilisées comme hôtel de ville.
- Quand : Du 19 mai au 23 septembre
-  : Clichy-sous-Bois - Le Pré Saint-Gervais - Gournay-sur-Marne - Sevran - Stains - Gagny - Épinay-sur-Seine - Drancy - Montfermeil - Vaujours - Coubron - Noisy-le-Sec - Aubervilliers - Romainville - Saint-Ouen - Saint-Denis - Le Raincy - La Courneuve - L’Île-Saint-Denis - Les Lilas - Aulnay-sous-Bois - Neuilly-Plaisance - Pierrefitte-sur-Seine - Montreuil - Le Bourget - Dugny - Rosny-sous-Bois - Le Blanc-
Mesnil - Les Pavillons-sous-Bois - Bondy - Villemomble - Bobigny - Neuilly-sur-
Marne - Tremblay-en-France - Livry-Gargan - Villetaneuse - Pantin - Villepinte - Noisy-le-Grand - Bagnolet
- http://archives.seine-saint-denis.fr

Exposition

Ludwig, un roi sur la lune

Madeleine Louarn

Du 3 décembre 2016 au 12 décembre 2016 - MC93 - Bobigny

Drogues, parlons-en

Pour mieux comprendre les risques liés aux usages

Du 1er avril 2016 au 30 mars 2017 - Espace Tête à Tête
décembre 2016 :

novembre 2016 | janvier 2017