print
 

RSA : oui à la renationalisation, mais au juste prix !

Pour Stéphane Troussel, Président du Conseil départemental de la Seine-Saint-Denis, les modalités d’application de la renationalisation du RSA ne peuvent pas avoir pour conséquence de figer les inégalités territoriales.

Communiqué de presse

Les annonces faites par le Premier ministre marquent un certain nombre d’avancées dont je me félicite, notamment la préservation de ressources dynamiques et la volonté réaffirmée de renationaliser le RSA que nous demandons depuis de nombreuses années. Il s’agit de sortir la Seine-Saint-Denis du piège financier dans lequel les lois Raffarin l’ont placée en faisant assumer les dépenses de solidarité nationale par les habitants les plus pauvres.

Mais les modalités d’application ne peuvent pas avoir pour conséquence de figer les inégalités territoriales que nous combattons.

Aussi, je rappelle les exigences que nous posons pour que cette renationalisation soit une vraie mesure de justice :
- l’année de référence ne peut pas être celle d’un pic en matière de dépenses de RSA comme 2016. Pour mémoire, nous n’inscrirons dans notre budget 2016 que les dépenses déjà inscrites en 2015 car les habitants de la Seine-Saint-Denis ne peuvent plus payer à la place de l’État l’augmentation des dépenses de solidarité nationale.
- un fonds d’urgence doit être prévu dès 2016 pour les départements les plus en difficulté. Je rappelle à ce titre que l’impasse budgétaire sur le RSA qui était de 5 millions en 2015 pourrait avoisiner les 40 millions en 2016 pour la Seine-Saint-Denis.
- enfin, le transfert de ressources vers l’Etat doit tenir compte des réalités et des inégalités qui existent déjà face aux dépenses de RSA.

Le niveau du reste à charge doit ainsi être pris en compte sous peine de graver dans le marbre le scandale qui fait que les habitants de Seine-Saint-Denis paient 152 euros de leur poche pour un RSA mensuel de 525 euros, quand ceux des Hauts de Seine n’en versent que 75 euros.

Je serai particulièrement mobilisé dans les discussions que l’ADF et le gouvernement poursuivront pour parvenir à un accord afin que ces exigences soient bien prises en compte.

Stéphane Troussel, Président du Conseil départemental de la Seine-Saint-Denis.

Dans  Espace presse

Carte Imagine R

La Région baisse sa subvention pour les boursier.e.s de Seine-Saint-Denis…et accuse les autres de ses mauvais coups.
Déclaration de Stéphane Troussel, Président du Conseil départemental de la Seine-Saint-Denis.


Mobilisation cet été pour rénover et moderniser les collèges du département

Cet été le département met en œuvre son plan Ambition Collèges qui vise à rénover et moderniser 100 % des collèges d’ici 2020, ce qui constitue un investissement considérable et exceptionnel pour une collectivité.



Le Département propose aux habitants de découvrir les nouvelles animations des parcs départementaux

Le Département lance la saison d’été des parcs départementaux et va pouvoir offrir aux habitants un grand nombre de nouveautés pour se divertir, se rafraichir, faire du sport, apprendre et découvrir le patrimoine naturel et paysager exceptionnel des parcs départementaux dans toute la Seine-Saint-Denis.


Lancement de l’appel à projets IN Seine-Saint-Denis

Stéphane Troussel, président du Conseil départemental de la Seine-Saint-Denis lancera, aux côtés des ambassadeurs et du comité de marque, ce mardi 4 juillet 2017 l’appel à projets IN Seine-Saint-Denis au MOB Hôtel à Saint-Ouen.


Une nouvelle passerelle pour relier Saint-Denis et l’île-Saint-Denis

Le maître d’œuvre Artélia / Lavigne & Chéron / Philippon-Kalt a été désigné pour réaliser une nouvelle infrastructure qui constituera un nouveau maillon essentiel dans la liaison entre le futur quartier Universeine de Saint-Denis, l’écoquartier fluvial et les autres quartiers existants de l’Ile-Saint-Denis, ainsi que la cité du cinéma et le pôle Pleyel.


Journée de l’olympisme 2017 : La jeunesse de la Seine-Saint-Denis et de Paris, ensemble pour Paris 2024 !

La journée internationale de l’olympisme du 23 juin prend cette année un relief particulier pour démontrer la mobilisation des territoires et des habitants en faveur de la candidature de Paris 2024, avant la décision du CIO à Lima le 13 septembre prochain.


Seine-Saint-Denis sans sida : Le Département s’engage !

L’épidémiologiste France Lert a rendu mardi 20 juin 2017 son rapport « La Seine-Saint-Denis, un Département engagé pour la fin du sida en 2030 » à Stéphane Troussel, président du Conseil départemental, et Pierre Laporte, vice-président en charge de la santé, en présence de professionnels et d’associations ayant participé au rapport comme AIDES ainsi que de SOS homophobie, du GLUP et du Centre LGBT.


Vers une Seine-Saint-Denis sans sida : France Lert remet son rapport à Stéphane Troussel

Le Département de la Seine-Saint-Denis est particulièrement engagé dans la lutte contre les infections sexuellement transmissibles, le VIH et les hépatites et assure cette mission par délégation de l’État.


Rencontre avec les étudiant.es du diplôme d’université contre les violences faites aux femmes

Stéphane Troussel, président du Conseil Départemental de la Seine-Saint-Denis, se rendra vendredi 16 juin à l’université Paris 8 pour rencontrer les stagiaires de la formation diplômante « Violences faites aux femmes ». Il sera accueilli par la présidente de l’université Annick Allaigre.

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 270