print
 

RSA : oui à la renationalisation, mais au juste prix !

Pour Stéphane Troussel, Président du Conseil départemental de la Seine-Saint-Denis, les modalités d’application de la renationalisation du RSA ne peuvent pas avoir pour conséquence de figer les inégalités territoriales.

Communiqué de presse

Les annonces faites par le Premier ministre marquent un certain nombre d’avancées dont je me félicite, notamment la préservation de ressources dynamiques et la volonté réaffirmée de renationaliser le RSA que nous demandons depuis de nombreuses années. Il s’agit de sortir la Seine-Saint-Denis du piège financier dans lequel les lois Raffarin l’ont placée en faisant assumer les dépenses de solidarité nationale par les habitants les plus pauvres.

Mais les modalités d’application ne peuvent pas avoir pour conséquence de figer les inégalités territoriales que nous combattons.

Aussi, je rappelle les exigences que nous posons pour que cette renationalisation soit une vraie mesure de justice :
- l’année de référence ne peut pas être celle d’un pic en matière de dépenses de RSA comme 2016. Pour mémoire, nous n’inscrirons dans notre budget 2016 que les dépenses déjà inscrites en 2015 car les habitants de la Seine-Saint-Denis ne peuvent plus payer à la place de l’État l’augmentation des dépenses de solidarité nationale.
- un fonds d’urgence doit être prévu dès 2016 pour les départements les plus en difficulté. Je rappelle à ce titre que l’impasse budgétaire sur le RSA qui était de 5 millions en 2015 pourrait avoisiner les 40 millions en 2016 pour la Seine-Saint-Denis.
- enfin, le transfert de ressources vers l’Etat doit tenir compte des réalités et des inégalités qui existent déjà face aux dépenses de RSA.

Le niveau du reste à charge doit ainsi être pris en compte sous peine de graver dans le marbre le scandale qui fait que les habitants de Seine-Saint-Denis paient 152 euros de leur poche pour un RSA mensuel de 525 euros, quand ceux des Hauts de Seine n’en versent que 75 euros.

Je serai particulièrement mobilisé dans les discussions que l’ADF et le gouvernement poursuivront pour parvenir à un accord afin que ces exigences soient bien prises en compte.

Stéphane Troussel, Président du Conseil départemental de la Seine-Saint-Denis.

Dans  Espace presse

« En Seine-Saint-Denis, nous sommes prêts »

« En Seine-Saint-Denis, nous sommes prêts » lancement d’une campagne de communication commune du département et des EPT Plaine Commune, Paris Terres d’Envol et Est Ensemble pour les Jeux Olympiques et Paralympiques de 2024.


Débordements violents à Bobigny : condamnation de Stéphane Troussel

Stéphane Troussel, président du Département de la Seine-Saint-Denis condamne fermement les débordements violents qui ont lieu en marge de la manifestation de soutien à Théo samedi 11 février 2017 à Bobigny. Ces débordements ont visé certains bâtiments du Conseil départemental à Bobigny.


Victoires de la musique : avec LEJ, c’est aussi le talent #INSEINESAINTDENIS qui est récompensé

Le groupe L.E.J. a été désigné "révélation de l’année" lors des Victoires de la musique vendredi soir. Je tiens à féliciter ces jeunes artistes, originaires de Seine-Saint-Denis où elles ont reçu une partie de leur formation musicale, au Conservatoire ou à la Maîtrise de Radio France.


La Seine-Saint-Denis au cœur de l’héritage de Paris 2024

La Seine-Saint-Denis est devenue l’évidence de la candidature de Paris pour l’organisation des Jeux olympiques et paralympiques de 2024.


Inauguration du FAM-MAS L’Orangerie à Aubervilliers

Mardi 31 janvier à 17h, Stéphane Troussel, Président du Conseil départemental et Magalie Thibault, Vice-présidente en charge du handicap, inaugureront aux côtés de Ségolène Neuville, Secrétaire d’Etat au handicap, le Foyer d’Accueil Médicalisé (FAM) et la Maison d’Accueil Spécialisée (MAS) de l’Orangerie à Aubervilliers, qui accueille 44 personnes et est financé à hauteur de 1.079.230 euros par le Département en 2017.


La Seine-Saint-Denis lance un relais des collèges en faveur de Paris 2024

Mobilisé pour construire une candidature qui gagne, le Département accompagne les initiatives de tous les acteurs du territoire en faveur de Paris 2024.


Rencontre entre des collégiens de Seine-Saint-Denis et Plantu, Président de Cartooning for Peace

Mardi 24 janvier, Stéphane Troussel participera à un échange entre Plantu - dessinateur de presse et Président de Cartooning for Peace (CFP) - et les élèves de 4eme et de 3eme du Collège Raymond Poincaré à la Courneuve.


Le Département offre 1000 places aux collégiens de Seine-Saint-Denis pour le Mondial de Handball

A l’instar de ce qu’il a réalisé pendant l’Euro 2016 et de son engagement dans la candidature de Paris 2024, le Département se mobilise à travers sa politique sportive pour donner accès au plus grand nombre aux compétitions internationales sportives que le territoire ou la métropole parisienne accueillent.


Des vœux 2017 "In Seine-Saint-Denis" : innovants et participatifs

Dans le prolongement du lancement de la marque “In Seine-Saint-Denis” en octobre 2016, le conseil départemental a logiquement choisi de mettre en avant la diversité et la créativité de son territoire pour sa campagne de vœux 2017.


Le Département de la Seine-Saint-Denis signe pour le futur super hôpital

Stéphane Troussel signera ce lundi 19 décembre le protocole de création du campus hospitalo-universitaire Grand Paris-Nord, un projet qu’il a toujours soutenu.

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 250