print
 

Prolongement de la ligne 14, du T1, du T5, de la ligne 11, du TZen3 et du T8

Point sur le prolongement de la ligne 14, du T1, du T5, de la ligne 11, du TZen3 et du T8 ou des kilomètres de nouvelles lignes pour améliorer la vie des habitants de notre territoire.

 Vivement le prolongement de la 14 jusqu’à Mairie de Saint-Ouen !

« Les transports, pour moi, c’est vraiment pas la joie, dit Aurélie avec un certain fatalisme. Les bons jours, quand tout ne va pas trop mal, je mets une heure de chez moi au boulot. Mais quand je change à Saint-Lazare, pour prendre la 13, je m’attends à tout… Problème d’alimentation électrique, incident technique ou voyageur malade, tout est possible chaque jour ! » Les conséquences ? L’arrêt du trafic, des quais bondés de voyageurs mécontents et une cohue indescriptible dès que le trafic reprend. Aurélie comme de très nombreux salariés et voyageurs de cette ligne attend avec impatience le prolongement de la ligne 14, de Saint-Lazare à Mairie de Saint-Ouen. Malgré d’indéniables progrès en matière de régularité et du nombre de trains, la ligne 13 reste aux heures de pointe, une épreuve pour des milliers de voyageurs qui ne sont pas prêts d’oublier cette journée noire en février dernier où à la suite d’« un incident technique » il aura fallu une matinée pour rétablir le trafic.

25% du trafic actuel en moins sur la 13

Cette ligne 13 dessert aussi bien des bassins de population importants que des quartiers d’activité importantes comme le quartier Pleyel ou l’université Paris 8 avec ses 28 000 étudiants. De plus, la ligne 13 est directement concernée par l’arrivée de milliers de nouveaux salariés sur les sites de Pleyel, la Plaine Seine-Saint-Denis, Landy France ou les Docks à Saint-Ouen.

Le choix de l’État et la Région s’est porté sur la désaturation de la ligne 13 en prolongeant la 14 sur 6 km de la gare Saint-Lazare à la Mairie de Saint-Ouen. C’est ainsi que quatre nouvelles stations verront le jour : Pont Cardinet, Porte de Clichy, Clichy-Saint-Ouen et mairie de Saint-Ouen avec 2 correspondances avec la ligne 13 (à la station Porte de Clichy, branche Asnières-Gennevilliers et station Mairie de Saint-Ouen, branche Saint-Denis Université).

Un site de remisage sera également réalisé pour l’entretien et le garage des trains sur le site des Docks à Saint-Ouen. Avec près de 610 000 voyageurs chaque jour, la ligne 13 est l’une des lignes de métro les plus empruntées par les usagers. Le prolongement de la ligne 14, avec un métro entièrement automatique, rapide et performant, devrait attirer 25% du trafic actuel de la ligne 13 aux heures de pointe et ainsi la désengorger. « Vivement le prolongement de la 14 ! affirme dans un large sourire Aurélie qui ajoute, heureusement que le Pass Navigo est passé avec le dézonage à 70 euros. Avant il me coûtait 113,20 € »…

« Les transports, pour moi, c’est vraiment pas la joie, dit Aurélie avec un certain fatalisme. Les bons jours, quand tout ne va pas trop mal, je mets une heure de chez moi au boulot. Mais quand je change à Saint-Lazare, pour prendre la 13, je m’attends à tout… Problème d’alimentation électrique, incident technique ou voyageur malade, tout est possible chaque jour ! » Les conséquences ? L’arrêt du trafic, des quais bondés de voyageurs mécontents et une cohue indescriptible dès que le trafic reprend. Aurélie comme de très nombreux salariés et voyageurs de cette ligne attend avec impatience le prolongement de la ligne 14, de Saint-Lazare à Mairie de Saint-Ouen. Malgré d’indéniables progrès en matière de régularité et du nombre de trains, la ligne 13 reste aux heures de pointe, une épreuve pour des milliers de voyageurs qui ne sont pas prêts d’oublier cette journée noire en février dernier où à la suite d’« un incident technique » il aura fallu une matinée pour rétablir le trafic.

Les tunneliers creusent, creusent…

Au 5 avril, les deux tunneliers affichent au total 1 358 mètres aux compteurs. Magaly, le tunnelier n°1, a creusé 1 220 mètres et posé 673 anneaux vers Saint-Lazare tandis que Solenne, le tunnelier n°2, a parcouru près de 138 mètres et posé 73 anneaux en direction de l’ouvrage annexe Cachin, son terminus.
Magaly arrive au bout de son premier tronçon, en arrière-gare de l’actuelle station Gare Saint-Lazare de la ligne 14, fin mai 2016. Le tunnelier sera ensuite ramené à Pont Cardinet puis retourné pour continuer à creuser vers Porte de Clichy puis Clichy–Saint-Ouen. De son côté Solenne aura terminé son premier tronçon au cours de l’été. Le tunnelier sera ensuite ramené à l’ouvrage Glarner, d’où il repartira pour creuser la voie de garage vers le site de maintenance et de remisage.

12 mètres par jour de tunnel sont réalisés : suivez l’avancée des travaux grâce à la carte interactive.


 Le T1, le prolongement de Bobigny à Val de Fontenay, déclaré d’utilité publique

Dossier porté par le Département depuis près de 15 ans, le prolongement à l’est du T1, après de nombreuses études et étapes de concertation, a été déclaré d’utilité publique.

Historiquement, le T1 a été le premier tramway en Ile-de-France mis en service en 1992, après une rude bataille pour l’obtenir. Il sera prolongé en 2003 jusqu’à Noisy-le-Sec puis Gennevilliers en 2012. Son prolongement à l’est, de Noisy-le-Sec à Val-de-Fontenay améliorera les conditions de transport tout en se connectant au réseau de transport à venir dans le cadre du Nouveau Grand Paris, et permettra de desservir les villes de Noisy-le-Sec, Romainville, Montreuil, Rosny-sous-Bois et Fontenay-sous-Bois (RER A et E, prolongement de la future ligne 11). Ce prolongement désenclavera des quartiers qui l’attendent depuis fort longtemps, de mettre en service le site de maintenance et de remisage de Montreuil et d’accueillir un nouveau matériel roulant, plus capacitaire, y compris sur la ligne historique. En observant la carte de la Seine-Saint-Denis, on mesure l’importance que constitue cette ligne historique, véritable colonne vertébrale pour les déplacements. C’est à partir de l’existence de ce tramway, que tous les maillages et connexions s’opèrent aujourd’hui.

À Montreuil, désenclaver et relier des quartiers séparés par l’autoroute A186

Construite dans les années 1970 pour relier l’A3 et l’A86, l’autoroute A186 n’a vu que sa première portion réalisée et son prolongement abandonné dans les années 1990 Dès 2000, il a été décidé de remplacer cette bretelle par une avenue qui accueillerait le prolongement du tramway T1. L’arrivée du T1 permettra de créer de nouveaux maillages et espaces publics qui relieront les quartiers aujourd’hui séparés par l’autoroute.

Chiffres

10,7 km : c’est la distance entre Bobigny et Val-de-Fontenay

21 : c’est le nombre de stations

7,7 : c’est le kilométrage de lignes nouvelles (16 stations)

46 000 : c’est le nombre de voyageurs attendus par jour

458 milliards d’euros  : coût du projet comprenant à la fois les dépenses nécessaires à la construction de la ligne de tramway et le réaménagement des espaces publics (voirie, mobilier urbain, pistes cyclables, plantations, ouvrage de franchissement de l’A3…) ainsi que les acquisitions foncières.


 Le T5, premier tramway sur pneu

La T5 est le premier tramway sur pneus de la région Ile-de-France. Il aura fallu 6 années de travaux pour que ce tramway puisse relier le marché de Saint-Denis à la gare de Garges-Sarcelles (Val d’Oise).

En empruntant des axes routiers saturés comme la nationale 1 (50 000 véhicules/jour), la nationale 214 (30 000 véhicules/ jour), la RD 316 (25 000 véhicules / jour) et la départementale 125 (15 000 véhicules/ jour), ce tramway permet un important transfert modal favorisant les déplacements de des usagers et entraînant, de fait, une plus grande fluidité sur les axes routiers concernés.

Chiffres

6,6 km de tracé

16 stations

3 stations permettent une correspondance avec le T1, le RER D, la ligne 13 et un réseau de bus.

Circule tous les jours de 5h30 à 0h30, et jusqu’à 1h30 le vendredi, samedi et veille de jours fériés.

JPEG - 78.7 ko

 Le prolongement de la ligne 11

La ligne 11 relie aujourd’hui Châtelet à la Mairie des Lilas. Elle sera prolongée à terme jusqu’à la gare de Noisy-Champs du RER A, avec une première phase de travaux de Mairie des Lilas à la gare du RER E Rosny-Bois-Perrier.
Lors de la deuxième phase, sur notre territoire, les communes de Villemomble et Neuilly-sur-Marne avec 2 stations (Neuilly-Les Fauvettes et Neuilly-Hôpitaux) sont concernées. Noisy-Champs constituera alors un important pôle de gares sur l’Est parisien post Grand Paris : RER A, ligne 16 Nord, Ligne 15 Est.

Chiffres
6 kilomètres de ligne

6 nouvelles stations : les Lilas-Serge Gainsbourg, Romainville-Carnot, Montreuil-Hôpital, La Dhuis, Parc des Guillaumes et Rosny-Bois-Perrier

5 voitures par rame au lieu de 4

Stations desservies toutes les 1 minute 45

64 millions d’euros : participation financière du Conseil départemental de la Seine-Saint-Denis


 T Zen 3

Une autre manière de circuler

La mise en service du T Zen 3 va radicalement changer la vie de milliers d’usagers chaque jour.

Avec l’arrivée du T Zen, c’est un véritable boulevard urbain qui va voir le jour. Il sera accompagné d’un réaménagement des espaces publics afin de redonner une place aux piétons et aux cycles. Trottoirs élargis, itinéraires cyclables sécurisés, une autre manière de se déplacer.
De nombreux projets de réaménagement urbain et d’éco-quartiers sont en cours de réalisation le long de l’ex-RN3. Ils ont pour objectif d’améliorer le cadre de vie des habitants, en repensant l’espace public, en créant des logements, des bureaux et des commerces. C’est dans cette perspective que s’inscrit le développement du T Zen, en assurant une liaison rapide, en développant le maillage du territoire, en sécurisant les déplacements et en desservant les nouveaux projets urbains.

Un mode de transport innovant

Le T Zen présente des caractéristiques proches de celles d’un tramway. Il bénéficie d’une voie réservée (site propre) et d’une priorité aux carrefours à feux, lui assurant une régularité optimale. Le matériel est accessible aux personnes à mobilité réduite. La mise en service est prévue à l’horizon 2020.

Chiffres

10 km de linéaire

8 communes traversées (Paris, Pantin, Romainville, Bobigny, Noisy-le-Sec, Bondy, Livry-Gargan, Les Pavillons-sous-Bois)

76 000 habitants et 32 000 emplois desservis

Un T Zen toutes les 6 minutes en heures de pointe
et 8 minutes en heures creuses

Savoir plus : www.tzen3.com


 Le T8 de Saint-Denis à Epinay et Villetaneuse

Cette nouvelle ligne dessert les villes de Saint-Denis, Epinay et Villetaneuse. Mise en service en décembre 2014, elle a permis de désenclaver certains quartiers isolés en les desservant. Le T8 dessert également l’université Paris 138 (Villetaneuse) et les centres commerciaux du nord de Paris (Epinay) et relie l’ensemble à la Porte de Paris. Bien entendu des opérations de renouvellement urbain ont accompagné la mise en place de ce transport et de créer des nouveaux lieux de vie.

Chiffres
8,46 km : tracé de la ligne

17 stations dont 3 terminus

1 tramway toutes les 3 minutes sur le tronçon commun et toutes les 6 minutes sur chaque branche aux heures de pointe.

Correspondances avec la ligne 13, les RER D et C, le T1, la future Tangentielle Nord, le Transilien SNCF et plusieurs lignes d’autobus.

Coût total : 244 millions €

L’aménagement des espaces publics autour du tramway pour lequel le Département a eu la maîtrise d’ouvrage représente 111 millions d’euros d’investissement.

à lire aussi

Des transports en commun à la hauteur des besoins

La Seine-Saint-Denis fait preuve d’une grande ambition pour son présent et son avenir !


Deux nouvelles stations sur la ligne 12 Voyage au centre de la terre

Le prolongement de la ligne 12 se poursuit activement au cœur d’Aubervilliers avec la réalisation de nouvelles stations Aimé-Césaire et Mairie d’Aubervilliers qui en sera le terminus.


Bientôt la Tangentielle Nord : Lorsque la banlieue rejoint la banlieue

L’obligation de passer par la capitale pour les voyageurs du nord de Paris ne sera bientôt qu’un mauvais souvenir, avec la mise en service de la Tangentielle Nord à l’horizon 2017.