print
 

Prolongement de la ligne 11 : lancement des travaux préparatoires

Les travaux préparatoires du prolongement de la ligne 11 du métro parisien ont été lancés lundi 1er juin 2015 à Rosny-sous-Bois en présence de nombreuses personnalités dont Stéphane Troussel, Président du Conseil départemental et Corinne Valls, Vice-présidente chargée des mobilités et du développement du territoire.

Les travaux préparatoires ont creusé un puits d’essais géotechniques de 7 mètres de diamètre à l’endroit où sera construite l’une des six nouvelles stations de la ligne 11.

Cette première phase, officialisée par la signature d’une charte de travaux préparatoires, permettra ensuite d’entamer les travaux du prolongement à l’est de la ligne sur 5,4 kilomètres et l’aménagement des stations existantes.

JPEG - 61.9 ko

Ce projet de prolongement de la ligne 11 du métro à l’est prévoit de relier le terminus actuel de la ligne (Mairie des Lilas) à la station de RER E Rosny-Bois-Perrier. La maîtrise d’ouvrage de ce projet est assurée par le STIF et la RATP, en partenariat avec la Région Ile-de-France, l’Etat et le Conseil départemental de la Seine-Saint-Denis.

Cinq communes sont concernées par le projet : Les Lilas, Noisy-le-Sec, Montreuil, Romainville et Rosny-sous-Bois. Paris est également concerné par l’adaptation de la ligne et des stations existantes.

A la mise en service du prolongement, 82 500 personnes, habitants et salariés, seront à 600 mètres ou moins d’une des 6 nouvelles stations.

Ce chantier qui devrait s’étendre sur 5 à 7 ans selon les estimations du Syndicat des transports d’Ile-de-France et dont le budget a été fixé à 1,3 milliard d’euros, financés par la Région, l’État, la société du Grand Paris, le Conseil départemental, la Ville de Paris et la RATP.

Le démarrage des travaux fait, entre autre, suite au « Contrat aménagement-transport pour le territoire de la ligne 11 » signé le 20 janvier 2015 par 17 partenaires dont le Département.

Il s’agit de la première formalisation des « Chartes Île-de-France 2030 Aménagement-Transport », visant à mettre en mouvement l’ensemble d’un territoire et de ses acteurs institutionnels (de façon concertée) à l’occasion de la décision de création d’une nouvelle ligne de transport. Le transport devient donc l’élément clé d’un dispositif plus large qui inclut l’aménagement urbain.

JPEG - 66.8 ko

à lire aussi