print
 

Pour un nouveau T1 dans les meilleurs délais

Une ligne de transport moderne et efficace en Seine-Saint-Denis, dans le Val de Marne et dans les Hauts-de-Seine

Nous, élus locaux et parlementaires de Seine-Saint-Denis, du Val de Marne et des Hauts-de-Seine, affirmons la nécessité de voir avancer et aboutir le projet du « Nouveau T1 », une ligne de tramway moderne et efficace, dotée d’un matériel renouvelé de Asnières/Gennevilliers jusqu’à Val de Fontenay en passant par les communes de l’Ile-Saint-Denis, Saint-Denis, la Courneuve, Drancy, Bobigny, Noisy-le-Sec, Romainville, Montreuil, Rosny-sous-Bois et Fontenay-sous-Bois.

Nous appelons ainsi à la réalisation du prolongement de la ligne jusqu’à Val-de-Fontenay dans les modalités et le calendrier prévus dans la déclaration d’utilité publique.
Nous appelons également au renouvèlement du matériel roulant et à la rénovation du tronçon historique que 190 000 usagers empruntent chaque jour dans des conditions plus que dégradées.

Et il est indispensable que le site de maintenance et de remisage de Montreuil soit mis en service pour pouvoir engager le renouvèlement du matériel.

Ces deux projets sont liés : c’est le « nouveau T1 » que nous appelons de nos vœux.

Aujourd’hui, après 15 ans de concertations menées dans le respect des procédures, après l’étude et l’examen de toutes les options de réalisation et notamment de tracés, la patience des usagers a atteint ses limites.

Aujourd’hui, alors que ce projet a été déclaré d’utilité publique le 17 février 2014 et que l’ensemble des recours déposés à son encontre a été rejeté par la justice, rien ne justifie encore l’immobilisme.

Le temps du débat, de l’opposition, des options est achevé. Si certains n’existent que par leur opposition au projet ce n’est pas notre conception de la responsabilité politique.

Nous représentons les habitants des 10 communes qui à termes seront reliées par le T1, mais aussi grâce à lui aux lignes 1, 5, 11 et 15 du métro, aux RER E et A ou encore au TZEN3 permettant ainsi un maillage fin de nos territoires.

Nous représentons les usagers des quartiers populaires qui prennent quotidiennement des rames vieilles d’un quart de siècle, inadaptées et surchargées, pour aller travailler, étudier, se divertir et qui se sentent oubliés par les pouvoirs publics alors que le projet existe, qu’il est porté par leurs élus et que les travaux préparatoires ont débuté.

Nous représentons les habitants de Noisy-le-Sec, Romainville, Montreuil et Fontenay-sous-Bois qui attendent et espèrent l’arrivée du tramway depuis de longues années, à qui l’on a promis le rattrapage en termes de transport en commun ; à qui l’on a promis justice sociale et égalité territoriale.

Les enjeux et bénéfices attendus sont cruciaux. Nous parlons de l’amélioration des conditions de vie de nos concitoyens par un accès pour tous à la mobilité, par le désenclavement de nos quartiers, par la baisse des émissions de CO2, par le développement des commerces ou encore par l’embellissement de nos villes. Nous parlons de faire faire un saut qualitatif à une ligne de transport historique qui sera au cœur du dispositif Olympique en cas de réussite de la candidature de Paris pour l’accueil des jeux.

Le temps presse. Le projet est prêt. Allons-y !

Seine-Saint-Denis
Stéphane Troussel, président du Département

Parlementaires
Aline Archimbaud, Sénatrice
Claude Bartolone, député, Président de l’Assemblée Nationale
Marie-Georges Buffet, députée
Razzy Hammadi, député
Mathieu Hanotin, député, conseiller départemental
Bruno Leroux, député
Elisabeth Pochon, députée

L’Ile-Saint-Denis
Michel Bourgain, maire

Saint-Denis
Sylvia Capanema, conseillère départementale
Nadège Grosbois, conseillère départementale
Didier Paillard, maire

La Courneuve
Gilles Poux, maire
Zainaba Said-Anzum, conseillère départementale

Territoire de Plaine commune
Patrick Braouezec, président

Les Lilas
Daniel Guiraud, maire et 1er Vice-président du Département

Noisy-le-Sec
Corinne Bord, conseillère régionale
Pascale Labbé, conseillère départementale

Romainville
Corinne Valls, maire, vice-présidente du département et administratrice du STIF

Territoire d’Est Ensemble
Gérard Cosme, Président, maire du Pré-Saint Gervais
Philippe Guglielmi, Vice-président en charge des mobilités

Rosny-sous-Bois
Magalie Thibault, vice-présidente du Département

Montreuil
Patrice Bessac, maire
Belaide Bedreddine, adjoint au maire et vice-président du Département
Dominique Attia, conseillère départementale
Fréderic Molossi, conseiller départemental, vice-président du Département.

Val-de-Marne
Christian Favier, président du département, sénateur
Pierre Garzon, vice-président du Département en charge des transports et des déplacements, administrateur du STIF

Parlementaires :
Laurence Abeille, députée

Fontenay
Jean-Francois Voguet, maire
Sokona Niakhaté, conseillère départementale
Gilles Saint-Gal, conseiller départemental

Hauts-de-Seine
Alexis Bachelay, député
Patrice Leclerc, maire
Sebastien Pietrasanta, député

à lire aussi

Le monde sportif de Seine-Saint-Denis dessine ses Jeux

Jeudi 23 juin, le monde sportif de Seine-Saint-Denis a fait part de ses propositions pour animer le projet olympique Paris Seine-Saint-Denis 2024. Cette concertation s’inscrit dans une série d’ateliers conduits auprès de différents publics dans le département.


Journée olympique à Marville et signature d’une convention entre Paris et la Seine-Saint-Denis

600 jeunes étaient réunis au Parc Marville à La Courneuve pour la Journée olympique jeudi 23 juin. L’occasion pour la Seine-Saint-Denis et Paris de signer une convention pour participer pleinement aux transformations et au développement de leurs territoires à l’occasion des J.O de Paris 2024.


Jimmy Vicaut, la vie à cent à l’heure

L’athlète du CA Montreuil dispute ce week-end les Championnats de France à Angers, sur 100 et 200m. Quelques semaines après avoir égalé son record d’Europe dans son jardin du stade Delbert et alors que s’annoncent des Jeux de Rio qu’il a cochés sur son agenda, Jimmy Vicaut se livre. Interview.


Odyssée Jeunes 2016, des souvenirs plein la tête !

Grande nouveauté pour cette 7ème cérémonie de clôture à l’Académie Fratellini à Saint-Denis : un concours d’éloquence entre élèves est venu remplacer le traditionnel Carnet de voyage. Chaque classe a ainsi défendu ses couleurs par équipe à travers une performance orale originale et pleine d’humour.


Mathilde Johansson, parcours de haute volée

A 31 ans, après 12 ans de carrière au plus haut niveau et 11 participations à Roland-Garros, Mathilde Johansson, licenciée au Montfermeil Tennis 93, a raccroché la raquette. Retour sur une trajectoire de championne.

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 400