print
 

Pour l’amour du foot…

Quand des apprentis écrivains rencontrent des fans de foot, qu’est-ce qu’ils se racontent ? Pour le savoir, venez assister le 7 avril au musée d’Art et d’Histoire de Saint-Denis à une des lectures proposées par le festival Hors Limites. Un festival soutenu par le Conseil départemental de la Seine-Saint-Denis.

A l’occasion de l’Euro 2016, les étudiants du master de création littéraire de l’université Paris 8 (Saint-Denis) et le musée d’Art et d’Histoire de Saint-Denis ont réalisé une grande collecte d’objets et d’histoires de supporters ou d’amateurs de foot.

Pour le festival Hors limites, ces étudiants se sont emparés de cette matière pour écrire les textes à l’origine de cette performance unique. « On a demandé aux supporters de raconter une histoire par rapport à leur objet. On était face à des gens qui étaient devant des choses auxquelles ils tenaient. Et en même temps on sentait qu’ils découvraient un peu comment entourer leur passion par des mots.

Ils avaient envie de parler de leur passion » explique l’une de ces étudiantes Julia Brugidou qui se souvient d’un supporter qui lui a apporté une médaille appartenant à son petit frère : « C’était sympa car on sentait que le foot était quelque chose qu’il partageait avec son frère. Il y avait un lien de plus que celui du lien fraternel : il y avait une passion commune. »

Son maître de conférence Sylvain Pattieu à l’université Paris 8 fan absolu de l’OM raconte : « Contrairement à moi, beaucoup de mes élèves ne sont pas supporters. Ce qui était intéressant dans ce projet c’est la ferveur qu’il peut y avoir autour du foot. L’idée était d’en faire quelque chose de littéraire, de raconter des histoires avec ça. La littérature n’a pas seulement pour mission à s’intéresser à des sujets nobles, à l’amour et aux grands sentiments. Le foot fait partie de la vie et la littérature peut s’en emparer aussi. Il y a de la force là-dedans. »

A Saint-Denis, deux objets -un ballon et un maillot- ont été laissés pour qu’ils intègrent, à terme, les collections du musée national du Sport de Nice. Une démarche muséale participative et innovante.

L’opération « Grande Collecte Euro 2016 » a mobilisé les musées des douze villes accueillant des matchs de l’Euro 2016.

JPEG - 84.9 ko

Ce billet de foot correspond au premier match de l’équipe de France de Théo au Stade de France en mai 2014 : France/Norvège, victoire assez facile pour la France. Grand moment pour ce passionné de foot. Fan de Paul Pogba, dont c’était le premier but en équipe de France ; c’était pour Théo un grand moment. Attachement particulier à ce joueur de foot, né dans la même ville que Théo dans le 77 (Lagny-sur-Marne).

Quoi  : Lecture de portraits de fans par les étudiants du master de création littéraire de Paris VIII
Quand  : Jeudi 7 avril 2016 à 18h
 : Pavillon Louis XV du Musée d’Art et d’Histoire de Saint-Denis
22 bis Rue Gabriel Péri, 93200 Saint-Denis
01 42 43 05 10
Savoir plus

à lire aussi

Lecture zéro complexe en Seine-Saint-Denis

Le festival Concordan(s)e se déroule jusqu’au 15 avril. Quant à Hors Limites, le festival organisé par le réseau des bibliothèques, il démarre vendredi 1er avril. Et ce n’est pas une blague.


Le livre absent des quartiers populaires ?

« Des livres à soi » est une action lauréate de la France s’engage, labellisée par l’Agence nationale de lutte contre l’illettrisme et soutenue par le Conseil départemental de la Seine-Saint-Denis. Reportage à Clichy-sous-Bois.


Faire découvrir la danse et la littérature d’aujourd’hui

Le festival Concordan(s)e est né en Seine-Saint-Denis voilà dix ans. Il propose dix dates dans notre département cette année. Son objectif : faire découvrir la littérature et la danse contemporaines au plus grand nombre.
Interview de son fondateur et directeur Jean-François Munnier.