print
 

PEI : des collèges, et plus que cela !

S’il s’imposait pour répondre aux besoins éducatifs de la jeunesse de Seine-Saint-Denis, le Plan exceptionnel d’investissement pour les collèges a aussi été pensé pour avoir des retombées bien plus larges : économiques, urbanistiques, culturelles et sportives. Un choix volontaire du Conseil général, pour que son investissement profite au plus grand nombre.

Après les trois de l’an dernier, c’est encore douze collèges, nouveaux ou entièrement reconstruits, qui vont être inaugurés à la rentrée. Deux ans seulement après le début des travaux, des milliers de collégiens vont ainsi pouvoir étudier dans des locaux aussi beaux que fonctionnels et dotés d’équipements éducatifs, numériques et sportifs de pointe. Mais au-delà, ces établissements vont aussi changer la physionomie de leur quartier et de leur ville, et améliorer la vie de leurs habitants.

« Dans la ville »

En adoptant en 2010 son Plan exceptionnel d’investissement (PEI), le Conseil général a en effet réfléchi et défini une « nouvelle architecture éducative », dont un des principes énonce qu’un collège n’est pas une entité isolée, mais doit au contraire être « dans la ville », c’est-à-dire intégré à son environnement et ouvert sur l’extérieur. Une orientation majeure, déclinée de façon très concrète.

En premier lieu, chacun des établissements bénéficie d’une architecture de qualité, tout à la fois valorisante et respectueuse du tissu alentour et tenant compte des projets urbains en cours ou à venir. À l’intérieur, mais bénéficiant d’un accès indépendant, un ensemble de locaux à vocation culturelle et sportive ont été prévus, et pourront être mis à disposition des villes et associations. À l’extérieur, c’est l’espace public qui fait l’objet de multiples aménagements pour faciliter et sécuriser les déplacements de tous. Cet esprit de respect et de partage a par ailleurs guidé la conduite des chantiers, afin qu’ils impactent le moins possible leur environnement, humain ou naturel, et au contraire le plus possible l’emploi dans le département. Un plan en faveur des collèges donc, mais qui rayonne bien au-delà.

Stéphanie Coye

JPEG - 98.3 ko

à lire aussi

Valoriser les quartiers

Par leurs architectures, leurs espaces verts et paysagers et les aménagements urbains qui les accompagnent, les collèges du Plan exceptionnel d’investissement ont été pensés pour s’intégrer au mieux dans leur quartier.


Le PEI en chiffres

723 M€. C’est le montant du Plan Exceptionnel d’Investissement (PEI) qui sera consacré sur cinq ans à la construction, la rénovation et la numérisation des collèges. D’autres chiffres pour mesurer l’ampleur des travaux engagés.