print
 

Made In Montreuil !

Avec 56 métiers différents rassemblés dans un même lieu, dont un grand nombre de métiers d’art, Ici Montreuil invente une nouvelle façon de travailler et de créer, collective et coopérative.

L’idée est aussi folle que géniale : rassembler dans un même lieu des artisans des métiers d’arts, des artistes mais aussi des journalistes, architectes, designers, graphistes..., pour non seulement leur donner les moyens de mieux créer et de se développer, mais aussi et surtout de travailler ensemble. C’est l’incroyable pari qu’ont réussi Christine et Nicolas Bard à Montreuil.

JPEG - 94.6 ko

Sur les 1700 m2 de l’ancienne usine Dufour, ce « créative space », qui a ouvert progressivement à partir de l’été 2012 et est géré par la coopérative Made in Montreuil, rassemble en effet aujourd’hui quelques 170 résidents, exerçant 56 métiers différents. Parmi eux, un grand nombre de métiers d’art, tels que des bijoutiers, tapissiers, couturiers, relieurs, tisseurs, maroquiniers, ébénistes, menuisiers... « Quand quelqu’un rencontre une problématique, il y a forcément un représentant d’un métier pour l’aider, souligne Christine Bard. Et tout le monde joue le jeu de l’entraide ». Ce que confirme Hélène, tapissière.

« Cela ouvre et démultiplie les possibilités, explique-t-elle. On s’échange des techniques au cours de conversations. Cela fait progresser et c’est hyperstimulant ! Pour une exposition par exemple, il nous manquait un truc. Une résidente a vu notre projet et nous a conseillé de rajouter des points de lumières. Cela a scénarisé tout l’ensemble. Quand on a le nez dans le guidon, il est parfois difficile de sortir de son mode de pensée. Là, en cinq minutes, c’était réglé. »

C’est cet esprit solidaire et coopératif qui a aussi séduit Julien et Nicolas, deux ébénistes-menuisiers venus au départ pour un besoin ponctuel et qui ont décidé de rester. « Tout le monde est passé nous voir, on se donne des tuyaux, des fournisseurs... Il suffit de parler ! », s’enthousiasme Julien. « Et pour créer un meuble, ajoute son camarade, si on a besoin de mettre du cuir ou du métal, on a tout sous la main. C’est génial ! ».

Un ambiance de village

Au rez-de-chaussée, à côté de la galerie ouverte au public lors de manifestations, des petites maisons ont été sommairement reconstituées, marquant les différents espaces (ateliers, salles de réunions et de coworking), avec, au centre, la « place du village ». Chacun peut, selon ses envies et le moment de la journée, venir prendre un café, déjeuner ou s’asseoir pour l’apéro, et surtout discuter avec les autres résidents. Le sous-sol est lui réservé aux ateliers bruyants mais aussi à un Fab Lab équipé d’une machine à découpage laser et d’imprimantes 3D. Les outils et matériaux sont en effet en grande partie mutualisés. « C’est l’idée du lieu. Il faut s’entraider. Cela leur coûte moins cher et ils peuvent faire une meilleure marge sur les ventes », précise Christine Bard.

Parfois, ce sont même les commandes qui se partagent. Comme Sidonie, tapissière, qui a demandé à Alice de la seconder pour réaliser en urgence une vitrine pour une boutique de vêtements. « Sinon, j’aurais dû refuser la commande », précise-t-elle. Comme le résume Éric, à Ici Montreuil, « on partage les machines, les savoirs, des chantiers parfois ». Et d’ajouter : « C’est compliqué d’avoir ailleurs tout ce qu’on a ici ! ».

Stéphanie Coye

Pour découvrir Ici Montreuil, rendez-vous du 13 au 16 octobre, durant les portes ouvertes des ateliers d’artistes de la ville, ou sur leur site : www.icimontreuil.com

JPEG - 92.4 ko

à lire aussi

Découvrir, se former, se lancer

Les métiers d’art vous intéressent ? La Seine-Saint-Denis vous offre une multitude de possibilités pour les découvrir, vous former et vous lancer, en amateur comme en professionnel. Suivez le guide !


Cécile Chareyron : Des mains dans la lumière

À Saint-Ouen, Cécile Chareyron sculpte et moule de délicats objets décoratifs. Avec une créativité et une poésie qui attirent désormais sur cette jeune artisane les projecteurs des médias. Portrait.


Marbrier, un « métier passion »

À Aubervilliers, la Société française de marbrerie Cochois conserve précieusement les gestes et savoir-faire traditionnels de taille et façonnage de la pierre. Ce qui lui vaut aujourd’hui d’être reconnue « Entreprise du patrimoine vivant ».


Pôle Est Ensemble et Artefact 93

En Seine-Saint-Denis, le territoire fait preuve de dynamisme dans le secteur des métiers d’art : exemples avec Est Ensemble et son Pôle dédié puis, avec Artefact 93.


Artisans d’art : la Seine-Saint-Denis en regorge !

De la bijoutière à l’ébéniste, de la dentellière au campaniste, la Seine-Saint-Denis regorge de talentueux artisans d’art, qui, pour certains, exercent même un métier devenu rare. Une véritable richesse pour la culture comme pour l’économie de notre département !