print
 

Ligne de protection

Un court-métrage de Virginie Kahn, sur le portable d’alerte pour protéger les femmes en très grand danger.

Le film

Après 5 ans d’expérimentation du téléphone portable d’alerte dans le département, ce dispositif pour protéger les femmes en très grand danger a été généralisé à toute la France. L’Observatoire des violences envers les femmes a travaillé avec une réalisatrice pour proposer un court-métrage de sensibilisation du grand public à ce dispositif.

La réalisatrice : Virginie Kahn

Directrice artistique en agence de presse et communication pendant 15 ans, Virginie Kahn est principalement en charge de projets sur l’éducation, le sport, et l’art.
Elle poursuit parallèlement une carrière de photographe indépendante spécialisée dans le spectacle vivant.
En 2009, elle réalise un premier documentaire de 43 mn (autoproduit) Danse danse danse. En 2011, elle réalise pour Arte Le Grand saut, documentaire de 52 minutes sur l’enfance, la passion et l’engagement. Elle écrit actuellement son premier scénario de long-métrage de fiction.

Les acteurs

Sophie Dumont / Inès

JPEG - 27 ko

www.sophiedumont.book.fr

Edouard Rouland / Paul

JPEG - 29.3 ko

www.trestotsurscene.fr

Delphine Rollin / la conseillère juridique

JPEG - 34.7 ko

www.delphinerollin.com

Mehdi Dumondel-Aouabed / le téléassistant Mondial Assistance

JPEG - 16.9 ko

www.mehdida.com

Eriq Ebouaney / le procureur

JPEG - 31.9 ko

www.eriqebouaney.com

Le téléphone portable d’alerte, mieux protéger c’est possible

En Seine-Saint-Denis, l’Observatoire départemental des violences envers les femmes a mis, depuis sa création, l’accent sur la grande dangerosité des hommes violents et la nécessité de mieux protéger les femmes victimes de violences. Pour définir la notion de « femmes en très grand danger », une étude des 24 « féminicides » (homicides volontaires de femmes par conjoint ou ex-conjoint) commis entre 2005 et 2008 a été effectuée. Les résultats de cette étude faisaient apparaître que certaines de ces femmes auraient pu être mieux protégées. Il a alors été proposé de doter les femmes victimes de violences en très grand danger d’un téléphone portable d’alerte pour prévenir et mobiliser la police dès qu’elles sont menacées.

Le téléphone est attribué par le-la Procureur-e de la République, après évaluation de la situation, à des femmes en danger. Il comprend un bouton d’appel d’urgence préprogrammé, qui permet une mise en relation immédiate avec Mondial Assistance, qui évalue la situation de danger. Si nécessaire le téléassistant déclenche une intervention des forces de police grâce à une ligne dédiée, ce qui permet leur intervention dans des délais très rapides.

Le téléphone portable a été mis en place en 2009 par l’Observatoire des violences envers les femmes, avec différents partenaires. Après 5 années d’expérimentation en Seine-Saint-Denis, il a été généralisé à la France entière par la Loi du 4 août 2014 sur l’égalité réelle entre les femmes et les hommes.

Quelques chiffres

202 femmes ont été admises dans le dispositif Femmes en Très Grand Danger depuis le début de l’expérimentation en novembre 2009
153 femmes ont d’ores et déjà restitué leur téléphone portable d’alerte
358 enfants mineurs ont été concernés par la mise en protection de leur mère

Savoir plus

À LIRE AUSSI

Plan départemental d’action pour le logement des personnes défavorisées

Le Plan départemental d’action pour le logement des personnes défavorisées est un document co-signé par le Préfet de la Seine-Saint-Denis et le Président du Conseil général, son renouvellement est engagé depuis la fin de l’année 2012.


Règlement départemental d’aide sociale

Ce document rassemble les différentes prestations d’aide sociale en faveur des personnes âgées et des personnes adultes handicapées.


Soutenir les intervenants à domicile

Améliorer l’aide à domicile aux personnes âgées et handicapées en Seine-Saint-Denis : soutenir et accompagner les intervenants professionnels.


Le handicap psychique

29 clés pour faire avancer la réflexion sur les réponses aux besoins des personnes handicapées psychiques en Seine-Saint-Denis


Protection de l’enfant, accompagnement des familles

Cohérence, continuité et complémentarité

0 | 5

Dans  Observatoire des violences envers les femmes

Observer pour agir et prévenir

14e rencontre professionnelle de l’Observatoire départemental des violences envers les femmes : elle s’est déroulée vendredi 11 mars 2016 à la Bourse du Travail à Bobigny en présence du docteur Denis Mukwege, prix Sakharov 2014.


Un laboratoire contre les violences envers les femmes

Mardi 17 novembre, les 11èmes rencontres Femmes du monde en Seine-Saint-Denis se tenaient à la Bourse départementale du travail à Bobigny. Une journée de rencontre, de bilan, de partage d’expérience entre professionnels pour faire reculer les violences envers les femmes.


Agir contre les violences sexuelles

En 2014, 118 femmes et 25 hommes ont été tué-e-s par leur conjoint ou
ex-conjoint ...


Les mots pour le dire : l’impact des violences dans le couple sur les enfants

Livrets à destination des professionnel-le-s, proposant des activités à mener avec des enfants victimes des violences dans le couple et leurs mères.


Un toit pour elle

Le dispositif « Un toit pour elle », favorisant l’accès au logement des femmes victimes de violences conjugales.


Téléphone Grave danger : protéger les femmes en très grand danger

Ce dispositif expérimenté depuis 2009 dans le département a été généralisé au reste de la France en 2014.


L’Observatoire Départemental des violences envers les femmes

Plus de 14 ans d’innovations et d’expérimentations : premier en France à l’échelle d’un département, l’Observatoire des violences envers les femmes a été créé par le Conseil général de la Seine-Saint-Denis en 2002


Lutte contre les mariages forcés

Face au danger de mariage forcé, les jeunes femmes doivent pouvoir trouver l’aide de professionnel-le-s sensiblisé-e-s et formé-e-s. Savoir qu’elles peuvent être protégées leur permet de libérer leur parole.


Ordonnance de protection : l’évaluation

Supports et résultats de l’évaluation de l’ordonnance de protection en Seine-Saint-Denis.


Mesure d’Accompagnement Protégé (MAP)

Afin de permettre l’exercice du droit de visite dans un contexte de violences conjugales.

0 | 10