print
 

Lettre intime à mon poilu

Correspondance amoureuse durant la guerre de 14-18.

JPEG - 39.1 ko

En 2004, Martine Bazennerye découvre 600 lettres oubliées dans un grenier : la correspondance quotidienne et fébrile entre Constant et Gabrielle sa femme, séparés par la guerre.
Durant un an, jusqu’à la mort de Constant en 1916, les époux s’écrivent leur peur de se perdre, leurs désirs érotiques les plus doux, leur jouissance devant les mots de l’autre. Autant de mots pour transcender la dure réalité de la guerre et se rejoindre coûte que coûte. Une histoire d’amour, oubliée dans un grenier, Des lettres d’une intimité et d’une audace incroyable pour l’époque Martine, 90 ans plus tard, qui exhume ce passé.
Autant de raisons qui nous ont émues et nous ont poussées à mettre en scène toute cette histoire.

- Quand : Du 5 mars au 8 mars
- Où : Théâtre municipal Berthelot - Montreuil
- Tél. : 01 41 72 10 35
- http://www.montreuil.fr

Théâtre

Ludwig, un roi sur la lune

Madeleine Louarn

Du 3 décembre 2016 au 12 décembre 2016 - MC93 - Bobigny

Drogues, parlons-en

Pour mieux comprendre les risques liés aux usages

Du 1er avril 2016 au 30 mars 2017 - Espace Tête à Tête
décembre 2016 :

novembre 2016 | janvier 2017