Les Président.e.s de groupe du département de différentes sensibilités politiques

Monsieur le président de la République, la Seine-Saint-Denis a besoin du Plan Borloo

Jean-Louis Borloo a remis, au Premier Ministre, le 26 avril dernier un plan d’action de 19 mesures pour les quartiers politique de la ville.

Le plan proposé par Jean-Louis Borloo et construit en concertation avec tous les partenaires de la Politique de la Ville, prend la mesure de la situation dans les quartiers populaires, en proposant un plan d’investissement massif et un vrai coup d’accélérateur tant sur la rénovation urbaine que sur les politiques publiques de droit commun et les transports.

Ce plan d’investissement est un plan réaliste et réalisable, il répond à la fois aux impératifs de rénovation urbaine (bâti, cadre de vie) et l’humain (renforcement des politiques publiques, dotations exceptionnelles).

Nous, élu-e-s de Seine-Saint-Denis, saluons le prisme qui a été pris dans ce rapport et dénonçons le mensonge d’état selon lequel il y aurait trop d’argent déversés dans les quartiers populaires. Les villes ont 30% de moyens en moins quand les besoins sont de 30% supplémentaires.
C’est pour la Seine-Saint-Denis un enjeu déterminant : 600 000 personnes vivent en Quartier Politique de la Ville, soit 40 % de la population du département.

Les habitantes et habitants des quartiers populaires ont le sentiment d’être les grands oubliés de la politique gouvernementale, il est temps d’envoyer un signal fort à destination de celles et ceux qui subissent le plus les inégalités économiques et sociales.
Au-delà de la Seine –Saint-Denis, c’est un enjeu d’avenir pour la France toute entière : 6 Millions d’habitants concernés, 1500 quartiers politique de la ville, 1/3 d’enfants en plus !

Nous, élu-e-s de Seine-Saint-Denis demandons au président de la République une mobilisation nationale à destination des quartiers politiques de la Ville. Le gouvernement a un rapport clé en main, chiffré et élaboré avec les partenaires locaux, nous attendons donc des annonces à la hauteur des enjeux de la part du président de la République.

Les signataires :


Stéphane Troussel
, président du Conseil départemental de la Seine-Saint-Denis

Frédérique Denis
, présidente du groupe « Europe écologie Les Verts »
Belaide Bedreddine, co-président du groupe « communiste, citoyen, Front de gauche, pour une transformation sociale et écologique »

Aude Lagarde, présidente du groupe « Udi-Modem » et maire de Drancy
Pascale Labbé, co-présidente du groupe « communiste, citoyen, Front de gauche, pour une transformation sociale et écologique »

Hervé Chevreau, président du groupe « centriste » et maire d’Epinay-sur-Seine
Zainaba Said-Anzum, présidente du groupe « Socialistes, Radicaux et gauche citoyenne »


Contact presse :
Cabinet présidence du département de Seine-Saint-Denis : Antoine Delangre-Marini : 01 43 93 93 47

À LIRE AUSSI

Nous vous souhaitons une très belle année 2018 !

Le Département de la Seine-Saint-Denis souhaite à toutes et tous une très belle année 2018. Et pour vous, la Seine-Saint-Denis, c’est quoi ? Envoyez vos vœux grâce à notre carte personnalisable avec des photos qui représentent votre département !


Grand Paris : les départements d’Ile-de-France font front commun contre un big bang institutionnel

Mardi 10 octobre, le président de la Seine-Saint-Denis Stéphane Troussel a dit aux côtés des présidents des 6 autres départements d’Ile-de-France sa ferme résolution de ne pas laisser la réforme du Grand Paris en approche casser l’outil opérant des Départements.


À LA UNE
Dans  Espace presse

Semaine du développement durable : la Seine-Saint-Denis engagée

A l’occasion de la semaine du développement durable, avec Belaïde Bedreddine, vice-président en charge de l’Écologie urbaine, nous avons souhaité mettre en exergue plusieurs politiques menées par le Département à destination de ses agent-e-s, mais aussi plus largement à destination de tou-te-s les habitant-e-s de la Seine-Saint-Denis.







Le département de la Seine-Saint-Denis ouvre un lieu d’écoute et d’orientation pour les agent-e-s victimes de violences

Le département de la Seine-Saint-Denis s’efforce d’être en première ligne dans la lutte contre toutes les formes d’inégalité et de violences qui s’exercent en particulier à l’encontre des femmes, y compris au sein de notre collectivité. Nous avons donc souhaité ouvrir à destination de nos agent-e-s une permanence d’accueil et d’écoute, assurée par le Centre d’Information sur les Droits des Femmes et des Familles (CIDFF 93).




0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 310