print
 

Les Impromptus : un Labo sous le chapiteau

Du 2 au 14 juin 2015, le festival Les Impromptus est un concentré du cirque d’aujourd’hui. D’un univers à l’autre, le spectacle est partout, à l’intérieur, dehors, dans le grand chapiteau… Nouveauté cette année, un rapprochement entre cirque et science. Mais que vont-ils encore inventer ?

JPEG - 51.4 ko

« Les Impromptus clôt notre saison artistique et notre saison pédagogique, explique Stéphane Simonin, directeur de l’académie. Nous montrons les travaux des apprentis, ceux des artistes en résidence. Nous invitons aussi d’autres artistes à montrer leurs travaux, leurs recherches. Les Impromptus, c’est un point sur la création artistique dans le domaine du cirque. »

C’est aussi l’occasion de rencontrer les publics avec lesquels l’académie tisse des liens tout au long de l’année, élèves des écoles, salariés des alentours, parents et leurs enfants s’initient aux arts de la piste, habitants des villes de Plaine commune…

Surtout lors de la dernière journée où se mêlent ateliers d’initiation, les petites formes créées par les apprentis, Nacho Flores et ces cubes de bois entre équilibre et absurde, Pop corn, bulles de jonglage de Denis Paumier avec d’anciens de Fratellini, etc.

Vers l’université du cirque

La nouveauté, c’est le rapprochement entre cirque science avec Processus cirque, un partenariat avec la SACD. « Le cirque cherche constamment à se réinventer et la science peut l’y aider, avec de nouveaux agrès, des apports du numérique, en mécanique, architecture, scénographie, détaille Stéphane Simonin. Nous voulons aider et montrer un cirque inventif, innovant, de son temps. » Huit projets seront présentés, certains d’artistes confirmés, d’autres plus jeunes comme celui des apprentis de deuxième année, inspirés par l’univers de Buster Keaton.

« Une école supérieure d’art doit avoir une dimension de recherche, reprend-il. Nous avons des liens avec l’université Paris 8, avec l’école Louis-Lumière, des écoles d’architecture… » C’est grâce à ce partenariat avec Paris8 que l’académie Fratellini délivrera dès cette année le nouveau DNSP (Diplôme national supérieur professionnel bac+3). « Les apprentis sont ainsi reconnus et ils pourront poursuivre leurs études, allier recherche artistique et scientifique. Nous leur en donnons l’envie et les moyens, pour enrichir leur carrière et le cirque de demain. »

Georges Makowski

JPEG - 11.4 ko
Buster Keaton héritage

Comme spécialiste de la poésie de la chute, du timing, difficile de faire mieux que Buster Keaton. Accompagnés par Pierre Meunier, ancien de l’académie, les apprentis de deuxième année ont choisi de lui rendre hommage dans le spectacle Attention, chaussée déformée, présenté dans le cadre de Processus cirque. « La chute est évidemment au cœur de cette création, explique Pierre Meunier. C’est un thème impérissable, la chute nous pend au nez à tous à chaque instant. » Pierre Meunier accompagne les apprentis depuis deux ans. « Ils fournissent la matière, moi je les guide. Leur engagement, leur maîtrise de leur corps et du risque est jubilatoire. Keaton aurait adoré ! » Pierre Meunier invente souvent des machines pour ses spectacles, mais là il est aidé par d’autres spécialistes de l’espace. L’architecte Carine Merlino accompagnée d’étudiants partage son expérience. Création d’agrès, construction de décor et jeu sur la pesanteur, utilisation des espaces extérieurs, chacun apporte son savoir-faire. Transmission, partage, invention, virtuosité et poésie, un spectacle dans l’esprit Fratellini.
G.M

Info/résa : 01 72 59 40 30 • academie-fratellini.com

Académie Fratellini, 1-9 rue des cheminots 93210 La Plaine Saint-Denis 
RER D, 10 mn de Châtelet-Les Halles, 5 mn de Gare du Nord, arrêt « Stade de France – Saint-Denis »

ATTENTION chaussée déformée 
mardi 2 juin à 19h30 • dimanche 7 juin à 18h
Accompagnement artistique Pierre Meunier, avec les apprentis de 2e année 
spectacle déambulatoire en extérieur • adulte 6 € / enfant 3 €

Processus cirque

Programme A : jeudi 4 et vendredi 5 juin à 18h30

Guillaume Bertrand/Les Pantins
Quentin Claude / Landscape(S)
Sylvain Garnavault / Interfaces
Pierre Meunier avec les apprentis de deuxième année de l’Ecole supérieure de l’Académie Fratellini (CFA des arts du cirque) / Chaussée déformée

Programme B : jeudi 11 et vendredi 12 juin à 18h30

• Charlène Dray / Hippo-Néguentropie
• Aurélien Bory / Corps dans un dispositif
• Kitsou Dubois / image, cirque et états de corps
Conception et mise en scène Kitsou Dubois

Réalisation Cécile Besnault, Georges Harnack et Ivan Marchika

Avec et par Emily Zuckerman
Production Compagnie Ki productions
Coproduction Ecole nationale supérieure Louis-Lumière et l’Académie Fratellini
Avec le soutien de Processus Cirque - SACD
• Cie retouramont / Voluminosité

Journée 100% cirque
Dimanche 14 juin de 12h à 19h
Ateliers d’initiation et spectacles pour tous les âges…
Avec les petites formes des apprentis de l’Académie Fratellini

à lire aussi

Le monde sportif de Seine-Saint-Denis dessine ses Jeux

Jeudi 23 juin, le monde sportif de Seine-Saint-Denis a fait part de ses propositions pour animer le projet olympique Paris Seine-Saint-Denis 2024. Cette concertation s’inscrit dans une série d’ateliers conduits auprès de différents publics dans le département.


Journée olympique à Marville et signature d’une convention entre Paris et la Seine-Saint-Denis

600 jeunes étaient réunis au Parc Marville à La Courneuve pour la Journée olympique jeudi 23 juin. L’occasion pour la Seine-Saint-Denis et Paris de signer une convention pour participer pleinement aux transformations et au développement de leurs territoires à l’occasion des J.O de Paris 2024.


Jimmy Vicaut, la vie à cent à l’heure

L’athlète du CA Montreuil dispute ce week-end les Championnats de France à Angers, sur 100 et 200m. Quelques semaines après avoir égalé son record d’Europe dans son jardin du stade Delbert et alors que s’annoncent des Jeux de Rio qu’il a cochés sur son agenda, Jimmy Vicaut se livre. Interview.


Odyssée Jeunes 2016, des souvenirs plein la tête !

Grande nouveauté pour cette 7ème cérémonie de clôture à l’Académie Fratellini à Saint-Denis : un concours d’éloquence entre élèves est venu remplacer le traditionnel Carnet de voyage. Chaque classe a ainsi défendu ses couleurs par équipe à travers une performance orale originale et pleine d’humour.


Mathilde Johansson, parcours de haute volée

A 31 ans, après 12 ans de carrière au plus haut niveau et 11 participations à Roland-Garros, Mathilde Johansson, licenciée au Montfermeil Tennis 93, a raccroché la raquette. Retour sur une trajectoire de championne.

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 405