print
 

Les Bisons enflamment la glace

Samedi 12 décembre 2015, l’équipe de hockey sur glace de Neuilly-sur-Marne recevait Megève-Mont-Blanc. Leur victoire 7 à 2 conforte leur quatrième place du championnat de France D1.

JPEG - 87.6 ko

Oubliez les images de hockey aperçues à la télévision et venez goûter l’ambiance sur place, dans la patinoire, à quelques mètres de l’action. Le spectacle commence dès l’échauffement : un ballet de palets envoyés à pleine vitesse sur le gardien. Déjà les patins font crisser la glace, les palets font résonner les balustrades, les crosses s’entrechoquent et les supporters donnent de la voix. Avant le match, l’ambiance est déjà chaude !

Coup d’envoi, Mont-Blanc envoie le palet derrière la cage, une mise en échec sur le défenseur nocéen, retour vers le but... Goal ! On joue depuis 21 secondes seulement. Remise en jeu, Neuilly à l’attaque... Et Elie Raibon envoie le palet dans les filets de Megève ! 1 à 1 après seulement 57 secondes de jeu...
Après ce début tonitruant, le jeu est plus haché. Neuilly souffre de quelques imprécisions en attaque, mais reste solide en défense. Le travail finit par payer et les Bisons passent en tête 2 à 1 grâce à Simon Tremblay.
Le coach Franck Spinozzi a du donner de la voix dans les vestiaires, car à l’entame du deuxième tiers temps, les Bisons chargent littéralement le but adverse. Les tirs se succèdent mais Tom Charton, le gardien de Megève, sort le grand jeu et multiplie les arrêts. Le jeu se durcit de chaque côté et quatre joueurs de chaque équipe iront se calmer en prison. Rémy Colotti parvient à marquer à la 11ème minute et Neuilly profite enfin d’une supériorité numérique à la 15ème. Guillaume Pelletier inscrit le 4ème but nocéen.

Le troisième tiers temps sera tout aussi engagé physiquement. Mais les Bisons ont trouvé le bon tempo en attaque et demeurent sereins en défense, bien appuyés par Ramon Sopko, le gardien d’expérience qui manquait à Neuilly ces dernières années. Trois autres buts (Alexandre Labonte, Kevin Guimbard, Axel Rioux) viendront sceller la victoire des Bisons, malgré un deuxième but de Mont-Blanc dans les dernières secondes. Le score final de 7 buts à 2 satisfaisait l’entraineur Franck Spinozzi : « Mont-Blanc est une équipe accrocheuse et difficile à jouer et nous signons là le score le plus élevé de la saison. »

Cette année, l’effectif des Bisons a été rajeuni et l’essentiel des joueurs a entre 21 et 24 ans, ce qui peut expliquer la relative fébrilité du premier tiers temps. « Ils peuvent parfois manquer d’expérience et sortir du schéma de jeu. À nous alors de les amener à être plus patients. Notre jeu est très structuré, il faut les encourager et les amener à utiliser au mieux leurs qualités. » Et ça fonctionne ! Les Bisons ont envoyé 43 lancers contre 21 à Mont-Blanc, de quoi expliquer le score final. Bien appuyé sur sa défense, Neuilly jouera encore une fois certainement les play off et peut surprendre malgré un budget des plus réduits. « Le manque d’argent n’est pas une excuse pour un manque de résultat déclare Franck Spinozzi. Nous avons recruté des joueurs de qualité et nous avons trois jeunes issus du club. L’équipe dirigeante fait un travail énorme en étant bénévole, tout comme mes adjoints. » Pourtant la patinoire manque de vestiaires, tant pour les hommes que pour les femmes, d’espace d’accueil, de bureau...

Une fois de plus et comme dans d’autres disciplines, ce sont les équipements qui limitent le développement du hockey en Seine-Saint-Denis. Et pourtant, quel potentiel chez les jeunes, quelle débrouillardise chez les dirigeants pour leur permettre de jouer ! Cinq années de suite l’équipe masculine de Neuilly a joué les play off, elle a remporté deux titres de D1 et l’équipe féminine est triple championne Elite en titre. Imaginez leurs résultats avec un soutien plus important. « Le Département aide le Hockey Club de Neuilly-sur-Marne 93, explique son président Ibrahim Soubra. Non seulement le haut niveau, mais aussi toute l’activité du club, la formation des jeunes. Mais par rapport aux clubs de province, nous manquons de partenaires privés. » Sponsors, il y a de la place sur le maillot des Bisons !

Georges Makowski
  • © Sylvain Hitau
  • © Sylvain Hitau
  • © Sylvain Hitau
  • © Sylvain Hitau
  • © Sylvain Hitau
  • © Sylvain Hitau
  • © Sylvain Hitau
  • © Sylvain Hitau
  • © Sylvain Hitau

à lire aussi

Le monde sportif de Seine-Saint-Denis dessine ses Jeux

Jeudi 23 juin, le monde sportif de Seine-Saint-Denis a fait part de ses propositions pour animer le projet olympique Paris Seine-Saint-Denis 2024. Cette concertation s’inscrit dans une série d’ateliers conduits auprès de différents publics dans le département.


Journée olympique à Marville et signature d’une convention entre Paris et la Seine-Saint-Denis

600 jeunes étaient réunis au Parc Marville à La Courneuve pour la Journée olympique jeudi 23 juin. L’occasion pour la Seine-Saint-Denis et Paris de signer une convention pour participer pleinement aux transformations et au développement de leurs territoires à l’occasion des J.O de Paris 2024.


Jimmy Vicaut, la vie à cent à l’heure

L’athlète du CA Montreuil dispute ce week-end les Championnats de France à Angers, sur 100 et 200m. Quelques semaines après avoir égalé son record d’Europe dans son jardin du stade Delbert et alors que s’annoncent des Jeux de Rio qu’il a cochés sur son agenda, Jimmy Vicaut se livre. Interview.


Odyssée Jeunes 2016, des souvenirs plein la tête !

Grande nouveauté pour cette 7ème cérémonie de clôture à l’Académie Fratellini à Saint-Denis : un concours d’éloquence entre élèves est venu remplacer le traditionnel Carnet de voyage. Chaque classe a ainsi défendu ses couleurs par équipe à travers une performance orale originale et pleine d’humour.


Mathilde Johansson, parcours de haute volée

A 31 ans, après 12 ans de carrière au plus haut niveau et 11 participations à Roland-Garros, Mathilde Johansson, licenciée au Montfermeil Tennis 93, a raccroché la raquette. Retour sur une trajectoire de championne.

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 405