print
 

Le sexisme : les jeunes sont contre !

Le 23 mai 2016, avait lieu la 9ème rencontre « Jeunes contre le sexisme ». Un événement qui a réuni huit collèges de Seine-Saint-Denis volontaires dans la lutte contre le sexisme. Une action lancée par l’Observatoire départemental des violences envers les femmes en Seine-Saint-Denis avec des jeunes de plus en plus à l’aise avec le sujet.

JPEG - 74.6 ko

Pas de jupe cette année -l’évènement ne coïncidait pas avec la journée de l’élégance contrairement à l’an passé- mais un dress code efficace et sobre pour les collégiens et collégiennes de Jean-Zay à Bondy. Un tee-shirt vert clair, aux manches courtes, où s’enlaçaient les symboles masculin et féminin souligné d’un « Jean-Zay Unis ». « On a choisi le vert, c’est la couleur de l’espoir… » dit l’un d’entre eux.

La classe était aussi du côté des slammeurs avec Layla et son très beau texte sur les garçons qui regardent les filles du matin jusqu’au soir (cf extrait ci-dessous). Ou Younes et son slam délirant d’un frère en mode Tom Cruise qui se met à espionner sa sœur à l’aide de lunettes infra-rouge… (cf extrait ci-dessous). Ou encore Esther qui aborde avec énergie la question des violences intrafamiliales : « pourquoi tu la frappes ? Si tu es énervé fais du rap ! Tu sais que c’est puni par la loi ? Écoute et fais le bon choix ! T’aimerais que j’te dise que tes enfants t’aimeront toute leur vie ? Non, car après tout ce que tu leur as fait subir, ce sera gravé dans leur tête à vie. » Avant de conclure par ces mots « Arrête tes bêtises, penses-y. Avant d’agir Ré-Flé-Chis ».

Des collégiens-slammeurs très à l’aise avec leurs mots, avec leur corps. Pourtant « c’est la première fois pour la plupart d’entre d’eux » comme le souligne l’animatrice et chauffeuse de salle, Célia qui lance au public nombreux : « Ceux qui ne passeront pas sur scène ont un rôle : les encourager ». Les adultes présents à cet évènement –Eric Maitrepierre, le procureur adjoint du parquet de Bobigny, Hervé Sébille, directeur académique adjoint des Services de l’éducation nationale, Ernestine Ronai responsable de l’Observatoire des violences envers les femmes- n’auront de cesse de clamer leurs louanges. Ils salueront tour à tour leur humour, leur dérision, leur créativité, leur inventivité.

Travailler sur la question du sexisme avec des collégiens n’a rien à voir avec un exercice scolaire. Et on l’a bien compris ce jour-là notamment avec les élèves du collège Travail/Langevin qui ne mâchent pas leurs mots. Avec leur affiche qui parle des garçons « attentionnés, doux, tendres, à l’écoute et respectueux », que certains n’hésitent pas à traiter de « canards, tapette, fragile, émotif, folle ». Une affiche qui raconte toute la violence verbale et psychologique qu’il est temps d’arrêter dans les cours de récré. L’une de ces collégiennes prend alors le micro : « il faut arrêter de « traiter » ces garçons qui se comportent bien avec les femmes ».

JPEG - 95 ko

Du courage et une grande maturité du côté du Blanc-Mesnil avec la vidéo : « sexisme, les collégiens prennent la parole ». Un court-métrage où le débat nait entre adolescents, où il se construit et où surtout on parle vrai. On n’est ni chez Polack, ni chez Calvi. On sent que ces collégiens de Nelson Mandela sont passés à la vitesse supérieure et qu’ils ont beaucoup à nous apprendre, sur la question du sexisme.

Isabelle Lopez


A Canal 93, il y a ceux qui ont conçu un tee-shirt et le portent avec fierté. Il y a ceux qui ont pris leur plume pour écrire un slam. Il y a ceux qui vont planter un arbre « de l’égalité » en pensant aux générations futures. Et il y a ceux qui se demandent pourquoi on continue à dire « ceux » alors que l’assemblée est composée de femmes, en très grande majorité.

JPEG - 60.1 ko


Extrait du slam « Leur regard » par Layla, collège Jean-Zay, Bondy

« Y en a assez. T’ose pas les regarder tu sais pas comment ça pourrait tourner c’est énervant t’as envie de te retourner plutôt que de les contourner. T’as envie de les gifler tu les hais t’es dégouté mais le problème c’est qu’tu l fais pas tu peux pas t‘ose pas parce que les conséquences qu’il y aura tu les connais pas »

Extrait de « mauvais espion » par Younès, collège Jean-Zay, Bondy
« Il planque les caméras dans son sac à main, il se croit plus malin elle va en boite avec ses copines il sort sa tablette pour voir si elle fait sa coquine mais elle ne fait que danser avec sa team. »


JPEG - 10.1 ko

Emilie Desjardins, responsable des ateliers vidéo de « Jeunes contre le sexisme » :
« J’ai été très émue par les élèves du Blanc-Mesnil. Ils étaient 12 à vouloir jouer dans le film. Je leur ai donc proposé de faire un documentaire. J’ai divisé les élèves en deux groupes. On laissait des sujets et ils ont improvisé. Il y avait une envie d’être respecté. J’ai filmé neuf heures de débat. Ils étaient tellement excités intellectuellement. Ils ont tellement à donner quand on leur fait confiance. Ils étaient particulièrement attachants et adorables. »


Vidéos diffusées lors de la rencontre à Canal93
Sexion brosso (2016)
Collège Pierre Brossolette Bondy

Sexion Brosso from les hauts parleurs on Vimeo.


Sexisme, les collégiens prennent la parole (2016)
Collège Nelson Mandela Le Blanc-Mesnil

Sexisme, les collégiens prennent la parole from les hauts parleurs on Vimeo.


Le génie de l’égalité (2016)
Collège J. Vilar de Villetaneuse

Le génie de l'égalité from les hauts parleurs on Vimeo.


X=Y Une surprise pour Ernestine Ronai de la part des élèves du collège Jean-Vilar à Villetaneuse.
JPEG - 99.9 ko


JPEG - 97 ko

Savoir plus sur l’Observatoire départemental des violences envers les femmes

à lire aussi

Le monde sportif de Seine-Saint-Denis dessine ses Jeux

Jeudi 23 juin, le monde sportif de Seine-Saint-Denis a fait part de ses propositions pour animer le projet olympique Paris Seine-Saint-Denis 2024. Cette concertation s’inscrit dans une série d’ateliers conduits auprès de différents publics dans le département.


Journée olympique à Marville et signature d’une convention entre Paris et la Seine-Saint-Denis

600 jeunes étaient réunis au Parc Marville à La Courneuve pour la Journée olympique jeudi 23 juin. L’occasion pour la Seine-Saint-Denis et Paris de signer une convention pour participer pleinement aux transformations et au développement de leurs territoires à l’occasion des J.O de Paris 2024.


Jimmy Vicaut, la vie à cent à l’heure

L’athlète du CA Montreuil dispute ce week-end les Championnats de France à Angers, sur 100 et 200m. Quelques semaines après avoir égalé son record d’Europe dans son jardin du stade Delbert et alors que s’annoncent des Jeux de Rio qu’il a cochés sur son agenda, Jimmy Vicaut se livre. Interview.


Odyssée Jeunes 2016, des souvenirs plein la tête !

Grande nouveauté pour cette 7ème cérémonie de clôture à l’Académie Fratellini à Saint-Denis : un concours d’éloquence entre élèves est venu remplacer le traditionnel Carnet de voyage. Chaque classe a ainsi défendu ses couleurs par équipe à travers une performance orale originale et pleine d’humour.


Mathilde Johansson, parcours de haute volée

A 31 ans, après 12 ans de carrière au plus haut niveau et 11 participations à Roland-Garros, Mathilde Johansson, licenciée au Montfermeil Tennis 93, a raccroché la raquette. Retour sur une trajectoire de championne.

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 405