print
 

Le prolongement de la ligne 14, c’est la 13 qui renaît !

Le baptême de Magaly, le premier tunnelier du prolongement de la ligne 14 à Mairie de Saint-Ouen a eu lieu mercredi 9 septembre 2015 à Paris. Un nouveau pas vers l’amélioration de la mobilité en Seine-Saint-Denis.

Pour Stéphane Troussel, Président du Conseil départemental de la Seine-Saint-Denis qui participait, aux côtés d’élu-e-s d’Ile-de-France notamment, à ce baptême, le prolongement de la ligne 14, c’est la 13 qui renaît.

JPEG - 55.5 ko

Améliorer la mobilité, une nécessité pour la Seine-Saint-Denis

Cette ligne empruntée, chaque jour par des dizaines voir des centaines de milliers de Séquano-dionysiens, doit être massivement dé-saturée. En permettant à des milliers de personnes, chaque jour, d’aller plus rapidement et plus confortablement, à l’université, dans les commerces, au travail, et d’en revenir le soir, on facilite la vie de tous. Le premier gain que nous apportera le prolongement de la ligne 14 est donc d’abord social.

Développer les transports, c’est en effet l’opportunité de changer la donne économique des territoires desservis. Le développement des transports représente de l’emploi dans les entreprises qui réalisent le chantier, mais surtout par la suite des emplois dans les quartiers traversés et pour ceux qui y vivent.

En connectant, en décloisonnant, on relie des quartiers en pleine mutation à Paris. Il devient plus facile de déposer son CV dans une entreprise auparavant éloignée, on permet aux entrepreneurs d’aller prospecter plus facilement leurs clients. C’est l’ensemble de nos territoires qui deviennent plus attractifs.

En Seine-Saint-Denis, ce futur réseau de transport c’est la ligne 14 prolongée, un investissement de 40 millions pour le département ; mais également la ligne 15, 16, 17, la tangentielle Nord, le prolongement de la ligne 11 et le développement du réseau existant. Un réseau qui apporte à tout un territoire un vrai saut en avant en termes de qualité de vie, d’accès à l’emploi, aux loisirs, à la culture.


Comprendre les étapes de construction du tunnel de la ligne 14 prolongée

Le prolongement de la ligne 14 à Mairie de Saint-Ouen se caractérise par la création d’un tunnel principal de 5,8 km de long, ainsi que d’un tunnel de raccordement au site de maintenance et de remisage de 0,6 km. Ils seront pour l’essentiel forés grâce à deux tunneliers.

Pourquoi deux tunneliers ?
Les études techniques pour le prolongement de la ligne 14 à Mairie de Saint-Ouen ont privilégié une solution à deux tunneliers pour permettre de creuser simultanément des portions différentes du tunnel et ainsi gagner du temps sur le calendrier général.

Introduit à la future station Pont Cardinet, le tunnelier n°1 exécutera à partir de septembre un premier tronçon vers la gare Saint-Lazare.

Puis, dans un second temps, il repartira vers Clichy-la-Garenne.

Le tunnelier n°2 sera quant à lui introduit en octobre à l’endroit du futur ouvrage annexe Glarner, à Saint-Ouen. Il effectuera 3 mouvements. Il creusera d’abord de Saint-Ouen vers Saint-Denis puis repartira dans l’autre sens pour creuser le tunnel de raccordement au SMR avant de rallier la station Clichy–Saint-Ouen, point de rencontre des deux tunnelier.

Quel calendrier pour le premier tunnelier ?
Le premier tunnelier, construit par l’entreprise Herrenknecht dans ses usines situées en Allemagne, a d’abord été acheminé progressivement par convois exceptionnels sur le site de la future station Pont Cardinet. Il fut ensuite assemblé sur place pendant l’été, au fond de la boîte de la station.

Il a été positionné en direction de la station Saint-Lazare pour creuser le premier tronçon.

Le montage fut terminé au début du mois de septembre 2015.

Après son baptême officiel le 9 septembre, le tunnelier sera lancé pour six mois et 1500 mètres de forage entre Pont Cardinet et Saint-Lazare. Il sera ensuite ramené à son point de départ, retourné en direction de Saint-Ouen, puis repartira en juin 2016 pour la réalisation des 1900 mètres du tronçon de tunnel restant entre Pont Cardinet et Clichy Saint-Ouen.

Savoir plus sur le prolongement de la ligne 14

Savoir plus sur le réseau du Grand Paris express, le métro du Grand Paris.

Crédit photo inauguration de Magaly : Jean-François Mauboussin.


Tracé du prolongement de la ligne 14

JPEG - 204.1 ko

à lire aussi

Le monde sportif de Seine-Saint-Denis dessine ses Jeux

Jeudi 23 juin, le monde sportif de Seine-Saint-Denis a fait part de ses propositions pour animer le projet olympique Paris Seine-Saint-Denis 2024. Cette concertation s’inscrit dans une série d’ateliers conduits auprès de différents publics dans le département.


Journée olympique à Marville et signature d’une convention entre Paris et la Seine-Saint-Denis

600 jeunes étaient réunis au Parc Marville à La Courneuve pour la Journée olympique jeudi 23 juin. L’occasion pour la Seine-Saint-Denis et Paris de signer une convention pour participer pleinement aux transformations et au développement de leurs territoires à l’occasion des J.O de Paris 2024.


Jimmy Vicaut, la vie à cent à l’heure

L’athlète du CA Montreuil dispute ce week-end les Championnats de France à Angers, sur 100 et 200m. Quelques semaines après avoir égalé son record d’Europe dans son jardin du stade Delbert et alors que s’annoncent des Jeux de Rio qu’il a cochés sur son agenda, Jimmy Vicaut se livre. Interview.


Odyssée Jeunes 2016, des souvenirs plein la tête !

Grande nouveauté pour cette 7ème cérémonie de clôture à l’Académie Fratellini à Saint-Denis : un concours d’éloquence entre élèves est venu remplacer le traditionnel Carnet de voyage. Chaque classe a ainsi défendu ses couleurs par équipe à travers une performance orale originale et pleine d’humour.


Mathilde Johansson, parcours de haute volée

A 31 ans, après 12 ans de carrière au plus haut niveau et 11 participations à Roland-Garros, Mathilde Johansson, licenciée au Montfermeil Tennis 93, a raccroché la raquette. Retour sur une trajectoire de championne.

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 400