print
 

Le budget en chiffres et infographies

Un budget total de 2,3 milliards d’euros dont des investissements qui se chiffrent à 221 millions d´euros et des dépenses de fonctionnement à 1,8 milliard d’euros.

 Investissements

ÉDUCATION ET JEUNESSE
90 Millions d’euros

JPEG - 23.2 ko


Construction, rénovation et entretien des collèges et cuisines centrales, gymnases, collège numérique du 3e millénaire…

MOBILITÉ DURABLE ET RÉSEAU ROUTIER
68 Millions d’euros

JPEG - 16.6 ko


Routes, tramways, pistes cyclables, ouvrages d’art, sécurité.

PETITE ENFANCE ET FAMILLE
8,25 Millions d’euros

JPEG - 26.7 ko


Rénovation et modernisation des crèches et des centres de PMI.

DÉPENSE TOTALE D’INVESTISSEMENTS DEPUIS 2008
1,872 Milliard d´euros

Collèges, routes, pistes cyclables, réseau haut débit, transports en commun, équipements sportifs, parcs…

 Fonctionnement

JPEG - 27.5 ko
DÉPENSES POUR LE BOUCLIER SOCIAL
62,2%

Soit 1,16 milliard d’euros
DÉPENSES DE PERSONNEL
19,1%

Soit 341 millions d’euros
AUTRES DÉPENSES
18,7%

Réseau routier, jeunesse, culture, sports et loisirs, logement...
SOLIDARITÉ, INSERTION, SANTÉ
490 Millions d’euros

JPEG - 19.5 ko


Insertion, contrats de villes, dépistages et prévention santé.

AUTONOMIE
350 Millions d’euro

JPEG - 20.3 ko


Prestation de compensation du handicap, allocation personnalisée pour l’autonomie, hébergement des personnes handicapées et âgées.

PETITE ENFANCE ET FAMILLE
270 Millions d’euros

JPEG - 21.5 ko


Crèches, PMI, protection de l’enfance, allocation départementale pour l’accueil du jeune enfant.

ÉDUCATION ET JEUNESSE
62 Millions d’euros

JPEG - 15.6 ko


Chèque réussite, restauration scolaire, dotations de fonctionnement aux collèges, financement carte Imagin’R collégiens.

SPORT, CULTURE ET LOISIRS
30 Millions d’euros

JPEG - 18.4 ko


Subventions aux associations, clubs sportifs et structures culturelles.

 Recettes

Depuis 2015, la DGF versé par l´état au Département a été amputée de 57 millions d´euros au nom du redressement des comptes publics.
Dans le même temps, ses dépenses sociales n’ont cessé de croître.
56 Millions d´euros
C’est ce que le département empruntera en 2016, pour financer ses investissements.
Il avait emprunté 83,3 millions d’euros en 2015. En 2016, il investira donc plus et empruntera moins.
90 Millions d´euros
montant de l’autofinancement du conseil départemental de Seine-Saint-Denis en 2016.

Autrement dit sa capacité à dégager certaines de ses dépenses de fonctionnement pour les transférer dans ses dépenses d’investissements. Des économies ont ainsi été réalisées grâce aux efforts de gestion et l’augmentation de la taxe foncière.

à lire aussi

Un budget qui refuse toute résignation

Jeudi 10 mars 2016, l’Assemblée du Conseil départemental a adopté à la majorité un budget 2016 qui se caractérise par sa priorité donnée à l’investissement, en dépit d’un contexte rendu difficile par la baisse constante des dotations de l’État.