print
 

La pollution tue dans toute l’agglomération : il est temps de lancer un plan climat métropolitain !

Aujourd’hui 6 janvier 2015, Air Parif annonce un pic de pollution important aux particules fines sur la métropole parisienne. C’est également aujourd’hui que l’Institut de veille sanitaire (InVS) rend public l’impact de ces particules sur la santé y compris à court terme : conséquences sur les enfants et les personnes âgées ou fragiles, accidents graves (AVC, crises cardiaques, maladies pulmonaires) et surmortalité.

Plus personne ne peut plus raisonnablement discuter des conséquences et de la nocivité de la pollution de l’air. Il y a donc une urgence sanitaire et sociale, à Paris mais également dans toute l’agglomération. Aujourd’hui, on compte 66 microgramme de particules fines par m3 en Seine-Saint-Denis, contre 62 à Paris.

Si je suis déterminé à lutter contre la pollution de l’air, je suis convaincu qu’une mesure, limitée à Paris, de restriction de circulation permanente pour les véhicules les plus polluants serait à la fois inefficace et injuste socialement. Ce sont évidemment les ménages plus modestes et les petites entreprises de la petite et grande couronne qui seraient directement impactés.

D’autres solutions existent : rendons cher l’acquisition de véhicules polluants, renforçons les aides à l’acquisition de véhicules propres, poursuivons le développement des transports collectifs (prolongement des lignes de métro par exemple).

Je souhaite que nous nous posions collectivement les bonnes questions et que nous trouvions, ensemble, les solutions les plus efficaces et les plus justes, socialement.

Nous avons besoin d’un outil concret pour repenser, collectivement, notre rapport à l’énergie, la façon dont elle est consommée et produite, accélérer l’isolation de nos bâtiments, les systèmes de chauffage, souvent très polluants, et acter d’un plan de circulation routière à l’échelle de la métropole qui définirait les conditions, le périmètre et le calendrier d’éventuelles restrictions de circulation que je souhaite temporaires et limitées aux pics de pollution.

C’est pourquoi, je proposerai lors de la conférence métropolitaine sur ce sujet organisée par la ville de Paris le 9 janvier que nous mettions en place un plan climat-énergie et qualité de l’air à l’échelle du Grand Paris pour agir vite et efficacement.

La pollution ne s’arrête pas à la frontière du périphérique. Veut-on vraiment reconstruire l’enceinte de Thiers qui autrefois ceinturait Paris ? Nous pouvons faire mieux que cela.

Stéphane Troussel, Président du Conseil général

À LIRE AUSSI

Nous vous souhaitons une très belle année 2018 !

Le Département de la Seine-Saint-Denis souhaite à toutes et tous une très belle année 2018. Et pour vous, la Seine-Saint-Denis, c’est quoi ? Envoyez vos vœux grâce à notre carte personnalisable avec des photos qui représentent votre département !


Grand Paris : les départements d’Ile-de-France font front commun contre un big bang institutionnel

Mardi 10 octobre, le président de la Seine-Saint-Denis Stéphane Troussel a dit aux côtés des présidents des 6 autres départements d’Ile-de-France sa ferme résolution de ne pas laisser la réforme du Grand Paris en approche casser l’outil opérant des Départements.


Dans  Espace presse

Marche silencieuse pour Mariama K : Hommage aux femmes victimes de violences en Seine-Saint-Denis

La famille de Mariama K, décédée dans la nuit du vendredi 29 au samedi 30 décembre 2017 sous les coups de son mari, la Ville de Montreuil, l’Observatoire des violences envers les femmes du Conseil départemental de la Seine-Saint-Denis, SOS Femmes 93, la Maison des Femmes-Thérèse Clerc et l’OPHM s’associent et appellent à une marche silencieuse pour lui rendre hommage et dénoncer les violences faites aux femmes.







Agir contre les violences faites aux femmes au quotidien

Aujourd’hui, jeudi 23 novembre, Stéphane Troussel, président du Conseil départemental de la Seine-Saint-Denis a introduit les 13ème rencontres organisées par l’observatoire départementale, dans le cadre de la Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes du 25 novembre.


Non à une revoyure du Grand Paris Express qui serait une atteinte au rééquilibrage territorial en faveur des territoires populaires.

"Si je suis signataire de cet appel pour le maintien du Grand Paris Express dans sa forme comme dans son calendrier de réalisation, c’est parce que je suis inquiet."


Agir contre les violences faites aux femmes au quotidien.

Jeudi 23 novembre 2017 à 9h, Stéphane Troussel, président du Conseil départemental de la Seine-Saint-Denis introduira les 13ème rencontres Femmes du Monde en Seine-Saint-Denis, dans le cadre de la Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes du 25 novembre.


Nouvelle hausse du versement transports pour le 93 et le 94 : un coup bas pour les entreprises et l’emploi !

Communiqué de presse commun du département de la Seine-Saint-Denis et du département du Val de Marne.

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 290