print
 

La lutte contre l’habitat indigne doit devenir une grande cause nationale

Mardi 29 janvier, j’ai participé à la table ronde organisée par Cécile DUFLOT, Ministre de l’égalité des territoires et du logement, autour de la question cruciale dans notre département de l’habitat indigne.

En Seine-Saint-Denis, près 100 000 personnes vivraient dans des logements vétustes ou indignes. Ces 34 000 logements (9% du parc privé) souvent des petites surfaces sont en situation de sur-occupation et très majoritairement (70%) occupés par des locataires.

C’est pourquoi, le Conseil général s’est fortement impliqué dans la lutte contre ce fléau bien au-delà de ses compétences en adoptant dès 2009 un programme départemental de lutte contre l’habitat indigne doté d’un budget de 6 millions d’euros. Ce programme permet le traitement de 398 logements dégradés (démolition ou restructuration lourde) et la création 638 logements (construction-réhabilitation) situés sur 6 communes jugées prioritaires (Aubervilliers, le Pré Saint-Gervais, Pantin, Le Bourget, Saint-Ouen et Montfermeil).

Le Département participe également au Fonds d’Intervention de Quartier destiné à financer les travaux ou les frais résultant de procédures engagées par les copropriétés dans le cadre des OPAH et des plans de sauvegarde. En 2012, le budget départemental consacré à ce fonds s’est élevé à 1 575 000 euros.

Je me réjouis de la volonté du gouvernement d’accentuer la lutte contre l’habitat indigne. Lors de cette rencontre, j’ai notamment plaidé pour une concentration des moyens, pour une simplification juridique permettant de faciliter l’action publique face aux marchands de sommeil, pour le renforcement des actions coercitives et pour des capacités de relogement temporaires accrues.

Les drames de l’insalubrité comme celui de Saint-Denis en septembre dernier dans lequel 3 personnes ont perdu la vie ne doivent pas se reproduire. C’est pourquoi, je souhaite que le Département de la Seine-Saint-Denis puisse avoir les moyens de contribuer à en finir avec l’habitat indigne et que cette question devienne une Grande Cause nationale.

Stéphane TROUSSEL, Président du Conseil général.

À LIRE AUSSI

Nous vous souhaitons une très belle année 2018 !

Le Département de la Seine-Saint-Denis souhaite à toutes et tous une très belle année 2018. Et pour vous, la Seine-Saint-Denis, c’est quoi ? Envoyez vos vœux grâce à notre carte personnalisable avec des photos qui représentent votre département !


Grand Paris : les départements d’Ile-de-France font front commun contre un big bang institutionnel

Mardi 10 octobre, le président de la Seine-Saint-Denis Stéphane Troussel a dit aux côtés des présidents des 6 autres départements d’Ile-de-France sa ferme résolution de ne pas laisser la réforme du Grand Paris en approche casser l’outil opérant des Départements.


Dans  Espace presse

Marche silencieuse pour Mariama K : Hommage aux femmes victimes de violences en Seine-Saint-Denis

La famille de Mariama K, décédée dans la nuit du vendredi 29 au samedi 30 décembre 2017 sous les coups de son mari, la Ville de Montreuil, l’Observatoire des violences envers les femmes du Conseil départemental de la Seine-Saint-Denis, SOS Femmes 93, la Maison des Femmes-Thérèse Clerc et l’OPHM s’associent et appellent à une marche silencieuse pour lui rendre hommage et dénoncer les violences faites aux femmes.







Agir contre les violences faites aux femmes au quotidien

Aujourd’hui, jeudi 23 novembre, Stéphane Troussel, président du Conseil départemental de la Seine-Saint-Denis a introduit les 13ème rencontres organisées par l’observatoire départementale, dans le cadre de la Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes du 25 novembre.


Non à une revoyure du Grand Paris Express qui serait une atteinte au rééquilibrage territorial en faveur des territoires populaires.

"Si je suis signataire de cet appel pour le maintien du Grand Paris Express dans sa forme comme dans son calendrier de réalisation, c’est parce que je suis inquiet."


Agir contre les violences faites aux femmes au quotidien.

Jeudi 23 novembre 2017 à 9h, Stéphane Troussel, président du Conseil départemental de la Seine-Saint-Denis introduira les 13ème rencontres Femmes du Monde en Seine-Saint-Denis, dans le cadre de la Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes du 25 novembre.


Nouvelle hausse du versement transports pour le 93 et le 94 : un coup bas pour les entreprises et l’emploi !

Communiqué de presse commun du département de la Seine-Saint-Denis et du département du Val de Marne.

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 290