print
 

La conférence internationale Paris Climat 2015 en débat

La première partie des débats de la séance du Conseil général du 26 juin 2014 était consacrée à la Conférence internationale Paris Climat des Nations Unies qui se déroulera au Bourget en 2015, sur le site qui a fait l’objet d’une visite ministérielle le 10 juin dernier.

Le débat à l’assemblée départementale du 26 juin 2014 a eu lieu entre les élu-e-s et le Secrétaire général chargé de la préparation et de l’organisation de la COP21, Pierre-Henri Guignard, en présence d’agents et du Directeur général adjoint du Pôle aménagement et développement durable du Conseil général, Jérôme Petitjean.

La visite du mardi 10 juin, sur le site du Bourget qui accueillera la Conférence, en présence des membres du comité de pilotage, des élus locaux mais également de jeunes séquano-dionysiens engagés, fut l’occasion de rappeler l’importance que revêt son organisation pour la Seine-Saint-Denis.

Stéphane Troussel, Président du Conseil général, a participé à la visite sur le site du Bourget, qui accueillera fin 2015 la Conférence internationale Paris Climat 2015, aux côtés de Laurent Fabius, Ministre des affaires étrangères et du développement international et Annick Girardin, secrétaire d’État au développement et à la francophonie notamment.

Sur ce territoire populaire, en pleine dynamique et où s’invente et se construit la ville de demain, les problématiques de la lutte contre la précarité énergétique, de la protection des populations vulnérables et du développement de l’économie sociale et solidaire sont un enjeu majeur.

À ce titre, le Département s’est engagé depuis plusieurs années dans une stratégie forte en matière de lutte contre le changement climatique, comme en témoigne le Plan Climat Énergie Départemental adopté dès 2010 et souhaite prendre toute sa part dans l’organisation de la prochaine Conférence internationale Paris Climat 2015.
"La Conférence internationale Paris Climat 2015 (COP21) sera un rendez-vous crucial pour la Seine-Saint-Denis. Notre département est un territoire populaire, riche de sa diversité et j’ai la conviction que la transition écologique et énergétique de la société commence ici. C’est pourquoi le Conseil général s’engagera pour la réussite de cette conférence, mobilisera les jeunes et les forces vives de son territoire, impliquera les entreprises et mettra toutes ses forces pour créer les meilleures conditions d’accueil possibles pour les délégations étrangères."
Stéphane Troussel, Président du Conseil général

JPEG - 103.9 ko

Focus sur la COP 21

La 21e Conférence des Parties sur le climat (COP 21) organisée sous l’égide de l’ONU se tiendra du 30 novembre au 11 décembre 2015 en Seine-Saint-Denis, au Parc des expositions du Bourget. À cette occasion, environ 22 000 officiels (sans compter le village de la société civile) se rencontreront pour tenter de tomber d’accord sur une limitation de leurs rejets de CO2, après l’échec de la Conférence de Copenhague.
Pourquoi cette urgence à diminuer ainsi nos gaz à effets de serre ? Parce que le réchauffement climatique dû à l’homme est aujourd’hui devenu incontestable. Comme le rappelle le climatologue, Alain Mazaud, du Laboratoire scientifique du climat et de l’environnement (LSCE) de Gif-sur-Yvette, on est ainsi passé en l’espace de 50 ans « d’une concentration de 280 parties pour millions dans l’atmosphère à 400 parties pour millions de CO2, ce qui accroît évidemment l’effet de serre ». Avec comme conséquences néfastes la montée des eaux, l’acidification des océans et sans doute une multiplication des inondations et des ouragans, même si celle-ci doit encore démontrée.
L’objectif de la conférence est donc de parvenir à un accord universel et juridiquement contraignant, qui permettrait notamment de contenir le réchauffement climatique à 2 degrés supplémentaires d’ici à 2100. « Si l’on veut vraiment rester en-dessous de ces 2 degrés, il faut agir dès maintenant », rappelle Alain Mazaud, « car le climat est un système qui possède une force d’inertie : c’est surtout la génération des années 2090 qui verra les conséquences de nos décisions ou non-décisions ».
Pour la Seine-Saint-Denis, c’est donc un honneur d’accueillir les représentants des 195 nations qui plancheront sur cet accord, d’autant que le Département se reconnaît tout à fait dans les objectifs de la COP 21 : territoire jeune et multiculturel, la Seine-Saint-Denis veut elle aussi contribuer à préserver le climat puisque défendre le climat, c’est défendre la jeunesse.

à lire aussi

5è Conférence départementale Plan Climat Air Énergie

La 5è Conférence départementale Plan Climat Air Énergie intitulée Donner corps à la COP : explorer de nouvelles manières de faire ensemble, a eu lieu le 10 décembre 2015 au Bourget à Espaces Générations climat de la COP21.


La Seine-Saint-Denis conquise par la géothermie

Après avoir connu un premier forage précurseur à Tremblay il y a 30 ans, la Seine-Saint-Denis voit les exemples de géothermie se multiplier sur son territoire. Dernière inauguration en date : la nouvelle usine de géothermie de Villepinte, mise en service lundi 7 décembre.


Mieux vivre en ville grâce à l’agriculture de proximité ?

Présente à la COP21, la Seine-Saint-Denis est venue débattre avec des Italiens, Suisses, Anglais, Marocains, Espagnols, Américains de la pertinence de développer en ville une agriculture de proximité.


Dans le secret des délégations brésilienne, marocaine ou encore chypriote

Ils sont étudiants en relations internationales dans des universités de Seine-Saint-Denis. Grâce notamment à un partenariat avec le Département, ils ont pu intégrer la délégation d’un des 150 pays actuellement représentés à la COP21. Premières impressions.


Inauguration de la galerie des solutions et du stand du Département

Depuis le 30 novembre la Seine-Saint-Denis accueille le public sur son stand à l’espace Générations climat, plus loin vous trouverez la Galerie des solutions, deux espaces inaugurés le mardi 2 décembre.

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30