print
 

L’Observatoire départemental de la biodiversité urbaine

Créé en 2005 à l’initiative du Conseil général de la Seine-Saint-Denis, l’Observatoire départemental de la biodiversité urbaine (OBDU) rassemble plus de 80 professionnels de l’environnement et de l’aménagement du territoire afin d’étudier, protéger et promouvoir la biodiversité sur le territoire.

JPEG - 30.3 ko

Les sonnettes d’alarme n’arrêtent plus d’être tirées depuis fort longtemps ! Les Nations-Unies, il y a quelques années (en 2010) décrètent une Année internationale de la biodiversité en raison des dangers encourus par la planète. Les spécialistes l’annoncent : d’ici 2050, un quart des espèces de notre Terre pourrait disparaître si d’ici là rien n’est fait. En agissant, il est possible d’inverser la tendance. L’Observatoire départemental de la biodiversité urbaine, plate-forme d’échanges d’expériences et espace ressources engagé depuis des années, avec l’appui et l’expertise du Muséum d’histoire naturelle, dans la réalisation d’un inventaire de la faune et de la flore sur le département, est également un outil d’aide à la décision en matière d’aménagement du territoire. Possédant toutes les données sur le territoire séquano-dionysien, l’Observatoire est en capacité de définir les enjeux en termes de préservation de la biodiversité en ville. Si la nature est menacée par des risques globaux comme les changements climatiques, elle l’est aussi par les aménagements réalisés par l’homme.

Plusieurs centaines de milliers d’observations ont été conduites par des associations naturalistes, des agents du Département présents dans les parcs, les communes et des organismes de recherche ont permis à l’OBDU d’identifier et de localiser près de 2000 espèces vivant en Seine-Saint-Denis, végétaux, oiseaux, mammifères et insectes.

« La Seine-Saint-Denis est le département de France dont on connaît le mieux la répartition des espèces. »

Muséum national d’histoire naturelle

Article associé : Devenez observ’acteur de la nature : Aidez l’Observatoire départemental de la biodiversité urbaine (ODBU) à protéger la nature en Seine-Saint-Denis.

Nature et biodiversité, le site des parcs départementaux : http://parcsinfo.seine-saint-denis.fr

à lire aussi

Erwan : « Bienvenue au parc Jean-Moulin- Les Guilands ! »

Erwan Bielle est technicien-animateur au parc Jean-Moulin – Les Guilands, l’un des plus petits du département, avec ses 26 hectares, mais l’un des plus fréquentés.


Une gestion innovante

Afin de concilier biodiversité et accueil du public, le Conseil général gère ses parcs selon les principes de la gestion harmonique.


12 drôles d’oiseaux à découvrir

Quinze parcs et forêts de Seine-Saint-Denis sont classés en site « Natura 2000 » depuis 2006, pour préserver 12 espèces d’oiseaux rares, un cas unique en Europe !


À quoi sert le classement Natura 2000 ?

Des libellules qui batifolent dans des mares jusqu’au hibou moyen-duc qu’on peut découvrir la nuit tombée du côté du parc Georges-Valbon, en passant par le lérot qui adore se cacher dans votre jardin, la biodiversité est bien présente dans notre département.


Des parcs remarquables

La Seine-Saint-Denis est un département fortement urbanisé qui possède une capacité de régénération hors du commun grâce à ses poumons verts.