print
 

Jeunes pousses prometteuses

Le SDUS Tennis de table 93 présentait jeudi 25 juin 2015, sa Génération J.O. 2024, trois jeunes espoirs âgés de 11 à 16 ans qui pourraient participer aux Jeux Olympiques, peut-être même à Paris et en Seine-Saint-Denis.

JPEG - 91.8 ko

Dans la belle salle de la Raquette à Saint-Denis, deux toutes jeunes pongistes échangent des balles vitesse grand V. A les voir, on pourrait croire à deux copines qui s’amusent après les cours. Sauf que l’an prochain, Célia Silva, 14 ans et Prithika Pavade, 11 ans, joueront dans l’équipe 2 en Nationale 3, contre les « grandes ». Avec Nolan Givone, 16 ans, tous trois font partie de ce que Jean-Claude Mollet, le président de la section tennis de table du club de Saint-Denis, nomme la Génération 2024 : « A cette date, tous les trois seront en âge d’être sélectionnés en équipe de France et nous l’espérons, de disputer les Jeux olympiques à domicile. Notre travail, c’est de leur donner les moyens de pouvoir atteindre ce rêve. »

Chacun d’eux a déjà prouvé qu’il a sa place en haut du tableau. Prithika est la plus jeune du trio, mais elle a déjà un beau palmarès. Elle est la première pongiste a être devenue championne de France benjamine et minime la même année en 2014 et est déjà championne benjamine cette année. Elle a commencé à taper la petite balle jaune il y a trois ans au club du Bourget. « J’y étais bien mais pour continuer de progresser je devais jouer en N3, alors je suis venu à Saint-Denis. C’est bien, c’est à côté ! » Les deux clubs se sont entendus pour que leur jeune étoile puisse continuer à briller sans être trop bousculée. Car en septembre, la vie de Prithika Pavade va connaître de grands changements : nouveau club, passage à la N3, intégration au pôle France et entrée en sixième ! Pas de quoi impressionner Prithika qui répond avec le même sourire qui ne la quitte pas lorsqu’elle joue : « C’est chouette ! »

Célia Silva est un pur produit du SDUS. « J’habite à Saint-Denis et j’ai commencé ici il y a six ans. » Avec succès puisqu’elle est championne de France 2012 en double benjamine et a décroché le bronze cette année en minime. Déjà au pôle espoir, elle a vise l’an prochain une place sur le podium en cadette. Quant aux J.O. : « C’est vrai que ce serait super d’y participer, et si en plus c’est France… Mais il y a encore du chemin ! »

Nolan Givone vient juste d’arriver à Saint-Denis. « Je jouais à Chef-Boutonne dans les Deux-Sevres, mais cette année je devais jouer en Pro B pour progresser. J’avais une autre proposition, mais j’ai préféré Saint-Denis. L’ambiance me plaît, j’ai envie de jouer avec cette équipe, avec Sébastien Jover. » Peut-être a-t-il été convaincu par la trajectoire d’Emmanuel Lebesson et Simon Gauzy ? Eux aussi ont fait leurs classes au SDUS TT 93 et viennent de remporter avec Adrien Mattenet la médaille d’argent par équipe aux Jeux européens de Bakou. « C’est mon père qui m’en a parlé, je n’y avais pas pensé. Mais c’est vrai ça donne envie. » Le jeune homme est couvé par la fédération et intégrera l’Insep à la rentrée. Il faut dire qu’à 16 ans il est déjà 170ème national, champion d’Europe par équipe, champion de France cadet 2014. Il disputera les championnats d’Europe junior du 10 au 19 juillet à Bratislava. Pour l’an prochain, il vise le titre national « même si ce sera difficile car, il y a encore des joueurs devant moi » et cherchera à se qualifier pour les mondiaux. Et encore plus loin, les Jeux : « participer aux J.O., c’est énorme. C’est le rêve de tout sportif. Si en plus c’est en France, avec le soutien de tout le public, pfff… ça doit être extraordinaire ! »

Georges Makowski

A lire aussi : La Seine-Saint-Denis en route pour les JO de 2024 !

à lire aussi

Le monde sportif de Seine-Saint-Denis dessine ses Jeux

Jeudi 23 juin, le monde sportif de Seine-Saint-Denis a fait part de ses propositions pour animer le projet olympique Paris Seine-Saint-Denis 2024. Cette concertation s’inscrit dans une série d’ateliers conduits auprès de différents publics dans le département.


Journée olympique à Marville et signature d’une convention entre Paris et la Seine-Saint-Denis

600 jeunes étaient réunis au Parc Marville à La Courneuve pour la Journée olympique jeudi 23 juin. L’occasion pour la Seine-Saint-Denis et Paris de signer une convention pour participer pleinement aux transformations et au développement de leurs territoires à l’occasion des J.O de Paris 2024.


Jimmy Vicaut, la vie à cent à l’heure

L’athlète du CA Montreuil dispute ce week-end les Championnats de France à Angers, sur 100 et 200m. Quelques semaines après avoir égalé son record d’Europe dans son jardin du stade Delbert et alors que s’annoncent des Jeux de Rio qu’il a cochés sur son agenda, Jimmy Vicaut se livre. Interview.


Odyssée Jeunes 2016, des souvenirs plein la tête !

Grande nouveauté pour cette 7ème cérémonie de clôture à l’Académie Fratellini à Saint-Denis : un concours d’éloquence entre élèves est venu remplacer le traditionnel Carnet de voyage. Chaque classe a ainsi défendu ses couleurs par équipe à travers une performance orale originale et pleine d’humour.


Mathilde Johansson, parcours de haute volée

A 31 ans, après 12 ans de carrière au plus haut niveau et 11 participations à Roland-Garros, Mathilde Johansson, licenciée au Montfermeil Tennis 93, a raccroché la raquette. Retour sur une trajectoire de championne.

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 400