print
 

In Situ, artistes en résidence dans les collèges

Les artistes en résidences dans les collèges pour l’année 2017/2018.

 Charles Robinson - Littérature

L’établissement : COLLÈGE LUCIE AUBRAC À VILLETANEUSE
Le projet :

Romancier, Charles Robinson a publié trois livres : Génie du Proxénétisme, Dans les Cités, premier volet d’un cycle romanesque consacré à une cité de banlieue, devient une pièce radiophonique pour France Culture et Fabrication de la guerre civile, second volet du cycle, paraît en 2016.

Son travail vise l’invention de formes qui offrent des outils pour l’exploration politique et poétique du monde. Ce travail se poursuit en dehors du livre dans plusieurs directions : la lecture publique, la création sonore, la littérature électronique.

Le travail avec les élèves s’articulera autour de plusieurs axes de travail qui croisent l’actualité de Charles Robinson : une création multimédia qui fournira une petite encyclopédie digitale des personnages et des lieux du livre Dans les Cités, une création vidéo avec une comédienne d’un chapitre inédit de ce roman, des ateliers d’écriture autour de la thématique des « fan fiction », du corps, de la voix, à travers des performances et des formes live.

L’association Indisciplinaire(s) est la structure culturelle associée à la résidence.

 Muzo – Illustration

L’établissement : COLLÈGE JEAN MOULIN A NEUILLY-PLAISANCE
Le projet :

Muzo, peintre, graveur, illustrateur et auteur a commencé à publier et exposer dans les années 80. Ses premières publications se font dans Hara-Kiri, Métal Hurlant, Actuel ou Libération.

En 1993, son premier livre pour enfants paraît chez Albin Michel. En 2015, Actes Sud lui propose de faire une collection psy à destination des enfants. « Les petits tracas de Théo et Léa ». 7 titres sont parus depuis 2016.

Après s’être adressé aux adultes et aux enfants, il souhaite maintenant développer ce travail en direction des adolescents sous forme de BD ou de dessins, travail qu’il pourra montrer régulièrement aux élèves. Les nouveaux rapports filles/garçons, les conflits avec les parents seront les thèmes travaillés avec les élèves.

L’Association des Bibliothèques en Seine-Saint-Denis est la structure culturelle associée à la résidence, en partenariat avec la bibliothèque municipale Guy de Maupassant.

 Gaëlle Hermant – Théâtre

L’établissement : COLLÈGE DORA MAAR A SAINT-DENIS
Le projet :

Formée à l’école Claude Mathieu, Gaëlle Hermant a mis en scène Dites-moi qui je rêve, d’après Le journal d’un fou de Gogol, joué au Théâtre de Belleville et au Théâtre Gérard Philipe (2013-2015). Elle a monté aux côtés de Jean Bellorini 1793 d’Ariane Mnouchkine (2017) avec la Troupe Éphémère du Théâtre Gérard Philipe. Elle est aussi la collaboratrice artistique de Macha Makeïeff.

Elle travaille avec son équipe sur sa prochaine création Le Monde dans un instant voulu comme une tentative de réponse à la morosité ambiante, à l’uniformisation des pensées. Le spectacle interrogera la construction de chacun, son engagement dans sa propre vie et dans la société. Avec les élèves, différents ateliers de jeu et d’écriture seront programmés : des espaces de débat autour de sujets comme que signifie faire partie d’une société ? Qu’est-ce qu’une révolte ? Que pensez-vous de la politique en 2017 ?

Le Théâtre Gérard Philipe, Centre Dramatique National de Saint-Denis est la structure culturelle associée à la résidence.

 Fabien Arca – Littérature/Théâtre

L’établissement : COLLÈGE OLYMPE DE GOUGES A NOISY-LE-SEC

Le projet :

Fabien Arca a écrit de nombreuses pièces, dont Moustique, lauréat du prix de la pièce jeune public 2012 et Mamamé suivi de L’Ancêtre, publié en 2017. En parallèle il a une activité de mise en scène et anime la compagnie « Art K ». Son goût pour le polar et le suspens l’emmène aussi vers l’écriture de fictions radiophoniques pour France Inter dans la série Nuit Noire.

Sur l’année 2017/2018, il mènera en parallèle un projet d’écriture et un autre de mise en scène. En partant de ces travaux, il prévoit, dans un premier temps, de faire écrire les collégiens. Il sera question d’enfermement, de liberté, de refus, de transgression, de l’aliénation, du rapport à l’autorité, de la nécessité de la limite, de la question des frontières. Dans un second temps, il les invitera à travailler, lors des répétitions qu’il mènera, sur son projet de mise en scène pour leur faire passer « l’épreuve du plateau ». Chacun des groupes aura la responsabilité de finaliser une scène.

Le Théâtre des Bergeries de Noisy-le-Sec est la structure culturelle associée à la résidence.

 Thomas Salvador – Cinéma

L’établissement : COLLÈGE JEAN LURÇAT A SAINT-DENIS

Le projet :

Thomas Salvador, cinéaste autodidacte réalise son premier court métrage en 1997. Il signe cinq autres courts métrages. En 2013, il commence le tournage de Briques, un film improvisé en équipe légère, qu’il suspend pour réaliser son premier long métrage Vincent n’a pas d’écailles. Ce dernier film sort en salle en février 2015 et connaît à la fois un succès critique et public. Il est diffusé sur Canal plus en juin 2016.

La résidence In Situ est l’occasion pour Thomas Salvador de terminer le film Briques. Il existe un montage d’une heure environ, il souhaite profiter de sa présence au collège pour tourner de nouvelles séquences. Il fera découvrir les métiers du cinéma aux élèves, et abordera avec eux des thèmes liés à son univers artistique : la thématique du héros, l’autre, la différence, la science-fiction, le fantastique, l’écologie et l’ornithologie, les migrations.

L’association Cinémas 93 est la structure culturelle associée à la résidence.

 Aurélie Pétrel – Photographie

L’établissement : COLLÈGE POLITZER A MONTREUIL
Le projet :

Formée à l’École des Beaux-Arts de Lyon, Aurélie Pétrel est actuellement responsable du Pôle photographique à la HEAD-Genève.
Sa démarche d’artiste porte sur la question de la mutation de l’image dans ce qu’elle peut provoquer de trouble dans son expérience de
pluri-perception.

Elle invitera les collégiens à s’approprier les photographies et archives qu’elle aura récoltées au cours de trois voyages qu’elle effectuera dans l’année (Japon, Etats-Unis et Allemagne) sur les traces de l’architecte Peter Eisenman, et à participer à la création d’une structure qui accueillera des photographies de très grandes tailles.

L’association Centre National de l’Edition et de l’Art Imprimé (CNEAI) est la structure culturelle associée à la résidence.

 Camel Zekri – Musique

L’établissement : COLLÈGE SIMONE VEIL A AULNAY-SOUS-BOIS
Le projet :

Compositeur, improvisateur, guitariste, Camel Zekri est un héritier et un passeur de l’art musical du XXIème siècle. Son œuvre se situe d’emblée entre écrit et oralité, entre oubli et mémoire de l’oubli. Il aborde le grand thème historique post-colonial, l’identité et l’écologie, la transe et la mémoire, la modernité et tradition.

Son actualité se compose de trois projets sur la période de janvier 2017 à juin 2018, autour du numérique et de l’improvisation (duo de guitare augmentée avec Gilles Laval) et de la musique traditionnelle Gnawa d’Algérie.

Les élèves voyageront à l’intérieur de ces trois projets et construiront des samples à base d’archives sonores qu’ils transmettront à la classe, ce qui permettra de construire des univers sonores qui peuvent se mixer à des textes, des chants en direct.

L’association Villes des Musiques du Monde est la structure culturelle associée à la résidence.

 Nawel Oulad – Danse

L’établissement : COLLÈGE JEAN VIGO A EPINAY-SUR-SEINE
Le projet :

Nawel Oulad a grandi à Epinay-sur-Seine. Elle intègre la troupe universitaire de danse de Christian Bourigault et crée alors sa propre compagnie où naissent des performances et des spectacles en collaboration avec des artistes plasticiens, musiciens, architectes. En 2012, elle passe son Diplôme d’Etat et intègre le conservatoire de Paris, se forme en cinéma et réalise ses premiers films de danse.

Sa prochaine création Mnémosyne propose un trio chorégraphique qui parle de la mémoire à différentes échelles : cellulaire, organique, psychique et collective. Les différents intervenants souhaitent faire apprendre aux élèves une petite phrase chorégraphique et collecter avec eux des souvenirs et des sons. A partir de cette expérience, ils souhaitent garder en mémoire ce qui a été vécu en atelier par l’intermédiaire du dessin, de la sculpture, de l’écriture, de la musique, des schémas mathématiques.

La Maison du Théâtre et de la Danse d’Epinay-sur-Seine est la structure culturelle associée à la résidence.

 Sonia Laugier et Fanny Richard – Céramique et Design Numérique

L’établissement : COLLÈGE JEAN LOLIVE A PANTIN
Le projet :

Fanny Richard est céramiste et designer textile. Sonia Laugier est designer et ingénieur. Au sein du studio In-flexions, avec François Brument, ils ont développé une approche du design centrée sur la recherche et l’expérimentation de nouveaux modes de création et de fabrication, rendus possibles par les technologies digitales, comme le code informatique et les process d’impression 3D.

Ensemble au cours de cette année de résidence, elles initieront une recherche exploratoire autour de l’hybridation des gestes traditionnels de façonnage de la terre et des mouvements des machines. Elles travailleront avec les élèves afin de leur montrer comment le code informatique peut être utilisé de manière créative, comment le fonctionnement machinique peut être source de création, et comment appréhender les gestes du travail de la terre.

La Maison Revel, Pôle des métiers d’art -Est Ensemble est la structure culturelle associée à la résidence.

 Fan Fiction 93 – Édition / Résidence Nomade

L’établissement : RESIDENCE NOMADE
Le projet :

L’association FANFICTION 93 développe un projet éditorial qui réuni des artistes travaillant à Aubervilliers : Jennifer Caubet, Florentine et Alexandre Lamarche-Ovize, Louise Hervé et Chloé Maillet, Julien Tiberi et Bettina Samson. Le projet s’inscrit dans une histoire existante et convoque des récits, des références et des lieux pour les prolonger sous une forme inédite. La conception de chaque numéro prend une forme spécifique (fanzine, affiche, catalogue, exposition, etc.) réalisée à chaque fois par un graphiste différent.

Le collectif mènera cette année le projet de « résidence nomade » en suivant les neuf résidences artistiques en collège qui se dérouleront dans le cadre du programme In Situ 2017-2018.

PDF - 290.9 ko
La charte In Situ
À LIRE AUSSI

La Seine-Saint-Denis veut les Jeux !

Tous les articles en lien avec la candidature de Paris et la Seine-Saint-Denis pour l’organisation des JOP 2024.


Sport et loisirs pour tous

Le Conseil général de la Seine-Saint-Denis met en œuvre une politique publique innovante en faveur du sport et des loisirs, qu’il considère comme une source essentielle d’épanouissement personnel et d’enrichissement collectif.


Une politique sportive et de loisirs ambitieuse

Depuis près de trente ans, le Département accompagne les évolutions du mouvement sportif et celles des acteurs de l’éducation populaire et des loisirs, dans un échange permanent et fécond.


Le SCOTES pour des aménagements sportifs durables

Parce que les pratiques sportives ont évolué, le Département met en place un Schéma de Cohérence Territoriale des Équipements Sportifs (SCOTES) pour rétablir l’égalité des territoires.


Charte éthique du sport

Elle reprend les grands principes de lutte contre le dopage, les tricheries, les discriminations et les violences.

0 | 5 | 10

Dans  Éducation artistique et culturelle

Collège au cinéma

Collège au cinéma est une action pédagogique, artistique et culturelle qui permet un apprentissage du regard et une ouverture sur le monde, en proposant des projections en salle de cinéma.


Parcours d’Education aux Regards

Le dispositif a pour spécificité d’interpeller la diversité des cultures numériques contemporaines et de provoquer la rencontre avec des champs artistiques variés.


1% artistique dans les collèges

Le Département rend l’art accessible à tous grâce au 1% artistique dans les collèges.


La Culture et l’Art au Collège

Ce plan répond à une préoccupation forte du Département en matière d’éducation artistique et culturelle.


Enseignements et pratiques artistiques en amateur

Le Département encourage le développement des pratiques artistiques en amateur et leur rencontre avec la création contemporaine