print
 

France-Brésil, le match retour

Lundi 17 novembre, le collège Nelson-Mandela du Blanc-Mesnil a accueilli 14 collégiens de l’établissement Pedro-II de Rio de Janeiro,à l’occasion d’un jumelage qui existe depuis l’été dernier. En juin, c’étaient les Blanc-Mesnilois qui avaient rendu visite à leurs homologues, pendant la Coupe du monde.

JPEG - 76.5 ko

« La France, c’est très cool. » Carolina est là depuis deux jours, mais elle a déjà assimilé les expressions à la mode. Cette jeune fille de 14 ans et 13 autres collégiens de Pedro-II, un établissement situé dans le sud de Rio de Janeiro, rendent ces jours-ci visite à leurs alter-ego du collège Nelson-Mandela du Blanc-Mesnil. Il s’agit en fait du match retour, après le voyage des 16 collégiens du Blanc-Mesnil à Rio, en juin dernier, à l’occasion de la Coupe du monde.

« On avait passé un super moment, on espère qu’ils se sentiront aussi bien ici avec nous », souhaite Loïc Szerdahelyi, le professeur principal de cette classe de 4e qui avait mis sur pied ce projet pédagogique, centré sur le sport, la mixité et l’apprentissage de techniques journalistiques et financé en partie par le Conseil général de la Seine-Saint-Denis.

Durant une semaine, Laurie, Nicolas ou encore Salamata avaient ainsi pu découvrir le pays de la samba et de la feijoada sur fond de Mondial, tout en faisant un reportage sur les implications sociales de cette Coupe du Monde.
Grâce à l’association « Passe-sport », qui s’attache à soutenir des projets culturels autour du sport et de l’audiovisuel, ils avaient aussi noué un jumelage avec Pedro-II, qui leur a donc rendu la pareille en ce début de semaine.

Reçue ce lundi en mairie du Blanc-Mesnil, la délégation brésilienne, qui doit rester au total une semaine en région parisienne, affichait une bonne humeur toute carioca. « L’image qu’on a de la France ? C’est la Tour Eiffel, les arts. Euh, le froid aussi », glisse Gabriel, espiègle. Même une allusion au dernier Mondial ne chasse pas le sourire de leurs visages. « Bien sûr, nous étions tristes, nous gardons un mauvais souvenir de cette fin de Mondial, mais accueillir un tel événement, ce n’est pas que du foot, c’est aussi rencontrer des gens », explique Joao, affublé du maillot du PSG et grand admirateur de David Luiz.

Pour ce premier jour de retrouvailles, les échanges entre les deux délégations sont encore timides. "On n’ose pas trop aller les voir", regrette Gabrielle. On peut toutefois être sûr qu’au plus tard mardi après-midi, où un jeu de piste est prévu sur les pentes de Montmartre entre Français et Brésiliens, les contacts se seront réchauffés.

JPEG - 76.4 ko

Un programme chargé attend ces jeunes Cariocas : entre visites touristiques - Tour Eiffel, Orsay ou encore le Louvre - et projet pédagogique, pas le temps de s’ennuyer.

« De la même manière que les collégiens français, quand ils étaient venus, travaillaient sur le sport et la mixité, nous allons faire un reportage sur le thème de la diversité », rappelle Felipe, professeur de français à Pedro-II qui accompagne ce groupe aux côtés de quatre autres enseignants.
Et le projet de notre délégation française, où en est-il justement ? « On en est au stade du montage » , explique Clovis, désormais en 3e. « Il va y avoir une petite mise en scène, genre souvenirs du Brésil, et ça fonctionnera par flashbacks », poursuit l’assistant-réalisateur en herbe.

Pour la réalisation de ce film, qui devrait durer une quinzaine de minutes, les collégiens de Nelson-Mandela ont reçu l’aide d’un professionnel, le cinéaste Abdel Houary, rencontré via un partenariat avec l’APES (Association pour les Equipements Sociaux).
Un livre, intitulé « La Gazette des reporters à Rio » devrait aussi accompagner la sortie de ce film, prévue autour du 15 janvier. Histoire de réchauffer notre hiver.

Christophe Lehousse

JPEG - 77.7 ko

à lire aussi

Le monde sportif de Seine-Saint-Denis dessine ses Jeux

Jeudi 23 juin, le monde sportif de Seine-Saint-Denis a fait part de ses propositions pour animer le projet olympique Paris Seine-Saint-Denis 2024. Cette concertation s’inscrit dans une série d’ateliers conduits auprès de différents publics dans le département.


Journée olympique à Marville et signature d’une convention entre Paris et la Seine-Saint-Denis

600 jeunes étaient réunis au Parc Marville à La Courneuve pour la Journée olympique jeudi 23 juin. L’occasion pour la Seine-Saint-Denis et Paris de signer une convention pour participer pleinement aux transformations et au développement de leurs territoires à l’occasion des J.O de Paris 2024.


Jimmy Vicaut, la vie à cent à l’heure

L’athlète du CA Montreuil dispute ce week-end les Championnats de France à Angers, sur 100 et 200m. Quelques semaines après avoir égalé son record d’Europe dans son jardin du stade Delbert et alors que s’annoncent des Jeux de Rio qu’il a cochés sur son agenda, Jimmy Vicaut se livre. Interview.


Odyssée Jeunes 2016, des souvenirs plein la tête !

Grande nouveauté pour cette 7ème cérémonie de clôture à l’Académie Fratellini à Saint-Denis : un concours d’éloquence entre élèves est venu remplacer le traditionnel Carnet de voyage. Chaque classe a ainsi défendu ses couleurs par équipe à travers une performance orale originale et pleine d’humour.


Mathilde Johansson, parcours de haute volée

A 31 ans, après 12 ans de carrière au plus haut niveau et 11 participations à Roland-Garros, Mathilde Johansson, licenciée au Montfermeil Tennis 93, a raccroché la raquette. Retour sur une trajectoire de championne.

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 400