print
 

Focus sur le nouvel exécutif

L’assemblée départementale a également élu un nouvel exécutif, composé de 12 vice-présidents et de 4 conseillers départementaux délégués. Présentation de quelques-uns de ses membres.

JPEG - 86.5 ko

Verbatims

- Emmanuel Constant, 5e vice-président (PS) en charge de l’Education

JPEG - 9.1 ko

Chargé dans la précédente mandature de la Culture, cet élu du canton de Noisy-le-Grand passe à l’Education et pilotera notamment le nouveau Plan Ambition collèges.

« L’éducation, c’est une des priorités de cette mandature. Tout simplement parce que c’est par l’éducation qu’on s’épanouit, qu’on progresse, qu’on s’affranchit de sa condition d’origine. Et puis, c’est aussi une priorité financière puisque le second plan d’investissement en faveur des collèges, qui succède à un premier volet, prévoit d’affecter plus de 600 millions d’euros à l’éducation. Au total, il s’agit d’une rénovation de 80 collèges et d’une construction de 10 établissements supplémentaires, ce qui portera le nombre de collèges en Seine-Saint-Denis à 135. Si nous investissons ainsi massivement dans l’éducation, c’est pour suivre une poussée démographique en Seine-Saint-Denis, mais pas uniquement. C’est aussi et surtout pour répondre à des enjeux éducatifs. Il y a tout un projet pédagogique à écrire au côté des enseignants, des parents d’élèves pour que la Seine-Saint-Denis soit en capacité de proposer les mêmes chances qu’ailleurs »


- Frédéric Molossi, 9e vice-président (PS) en charge de l’enfance et de la famille

Entamant sa deuxième mandature au Conseil départemental, cet élu du canton de Montreuil-Rosny et adjoint au maire de Montreuil, va mettre en œuvre le plan Petite enfance et parentalité.

« Je vais inscrire mon action dans le plan Petite enfance et parentalité adopté en Assemblée en octobre dernier. C’est un plan qui va se traduire par un effort important en matière d’investissement, de réhabilitation et rénovation de nos équipements. Il est aussi prévu de créer 3500 places d’accueil supplémentaires. J’espère, au-delà du plan lui-même, pouvoir avoir un travail de réflexion, en relation étroite avec les équipes, sur nos projets éducatifs dans ces structures. Dans un département jeune, où le taux de natalité est important, où les familles monoparentales représentent une proportion importante, cette politique en direction de la petite enfance revêt des aspects fondamentaux. »


- Magalie Thibault, 12ème Vice Présidente (PS) en charge de l’Autonomie des personnes (personnes âgées/personnes handicapées)

Benjamine de l’assemblée départementale, Magalie Thibault est âgée de 27 ans. Impliquée dans le milieu associatif, notamment au niveau des solidarités internationales, elle a longuement travaillé dans le secteur de l’économie sociale et solidaire. Depuis mars 2014, elle est conseillère municipale socialiste à Rosny-sous-Bois.

« Je pense que la France est en retard sur le plan de l’adaptabilité des lieux publics aux personnes en situation de handicap. Il va nous falloir continuer le travail déjà engagé par la majorité départementale mais aller encore beaucoup plus loin pour répondre aux exigences de la loi de 2005. »


- Nadège Grosbois, 4e vice-présidente (EELV) en charge de l’emploi et de l’économie :

Elue écologiste, cette scénographe de métier, âgée de 40 ans, qui a notamment travaillé sur le Salon du Livre jeunesse de Seine-Saint-Denis, entend s’impliquer fortement pour l’’emploi et l’économie sociale et solidaire.

« Il s’agit aujourd’hui pour moi de m’engager à fond sur l’emploi et l’économie verte. D’abord en reprenant les projets lancés par mon prédécesseur Jean-François Baillon et qu’il est hors de question de laisser s’essouffler. Et nous allons ensuite nous attacher, avec l’autre élue EELV Frédérique Denis, à promouvoir encore plus les économies vertes et l’économie sociale et solidaire. L’avantage de ce type d’emplois, c’est qu’ils sont à la fois sur un secteur innovant et également ouverts à la réinsertion. Enfin, dernière chose, pour nous élues vertes, le sommet de l’ONU sur le climat qui se tiendra en décembre au Bourget (COP21), même s’il ne figure pas dans mes attributions de vice-présidente, sera un grand rendez-vous de cette mandature. »


- Meriem Derkaoui, 2ème vice-présidente (PCF) en charge de la Culture :

Meriem Derkaoui est fonctionnaire territoriale au sein du Département, à la direction des affaires européennes et internationales. Chargée de projet, elle traitait de la culture de la paix et de la coopération décentralisée. Auparavant, elle a travaillé dans plusieurs villes du département, Stains, Pierrefitte, Saint-Denis dans le cadre de la formation pour adultes. Née en Algérie, elle habite la Seine-Saint-Denis depuis son arrivée en France. Elle est première adjointe au maire de la ville d’Aubervilliers, chargée de l’éducation et de la jeunesse.

« La Seine-Saint-Denis se singularise par le nombre et la qualité de ses équipements culturels. C’est une grande chance pour ses habitants et nous devons nous battre pour que la politique nationale d’austérité épargne ce secteur essentiel pour l’égalité. »


- Abdel Sadi, 7e vice-président (Front de gauche) en charge des Relations internationales et européennes et de la Coopération décentralisée :

Réélu pour un troisième mandat, cet homme de terrain, ancien adjoint à la ville de Bobigny, va connaître son premier poste de vice-président. Il nous parle de ses attributions, mais aussi de sa vision de la Seine-Saint-Denis.

« Je m’apprête à découvrir un tout nouveau secteur, celui de la coopération décentralisée. De quoi s’agit-il ? Tout simplement de partenariats engagés avec l’international autour de processus de formation. Par exemple, il existe déjà un projet très avancé avec la ville de Figuig au Maroc, avec qui nous avons tissé tout un programme sur les thématiques de l’environnement et de la gestion de l’eau. Après, je fais confiance au savoir-faire des personnels, je sais qu’il y a une réelle expérience des services pour éviter de plaquer ce qu’on fait sur le département de la Seine-Saint-Denis sur les pays partenaires. J’ai pour coutume de dire que la Seine-Saint-Denis est un département-monde et je vais encore pouvoir le vérifier à ce poste »

Propos recueillis par GM/CL

Douze Vice-présidents et Vice-présidentes, en charge d’une délégation du Conseil départemental composent le nouvel exécutif :

Daniel Guiraud : 1er Vice-président chargé des finances et de l’administration générale

Meriem Derkaoui : 2e Vice-présidente chargée de la culture (affaires culturelles/patrimoine/archives)

Belaïde Beddredine : 3e Vice-président chargé de l’écologie urbaine (environnement/assainissement)

Nadège Grosbois : 4e Vice-présidente chargée de l’emploi et de l’économie (développement économique/économie sociale et solidaire/économie verte/formation professionnelle/insertion)

Emmanuel Constant : 5e Vice-président chargé de l’éducation (collèges/éducation culturelle et artistique/projet éducatif départemental)

Corinne Valls : 6e Vice-présidente chargée des mobilités et du développement du territoire (voirie/transports/circulations douces/aménagement)

Abdel Sadi : 7e Vice-président chargé des relations internationales et européennes, de la coopération décentralisée

Nadège Abomangoli : 8e Vice-présidente chargée de la politique de l’habitat et de la sécurité (politique de la ville/logement/CLSPD et ZSP)

Frédéric Molossi : 9e Vice-président chargé de l’enfance et de la famille (petite enfance/PMI/crèches/aide sociale à l’enfance)

Silvia Capanema : 10e Vice-présidente chargée de la jeunesse et de la lutte contre les discriminations

Pierre Laporte : 11e Vice-président chargé de la solidarité (affaires sociales/santé/prévention des conduites à risques)

Magalie Thibault : 12e Vice-présidente chargée de l’autonomie des personnes (personnes âgées/personnes handicapées

Les conseillers départementaux délégués

Mathieu Hanotin : Conseiller départemental délégué au sport et à l’organisation des grands événements

Pascale Labbé : Conseillère départementale déléguée chargée de l’égalité femmes-hommes et de l’Observatoire départemental des violences faites aux femmes

Azzedine Taïbi : Conseiller délégué départemental chargé de l’agenda 21

Florence Laroche : Conseillère départementale à la modernisation de l’administration, aux nouveaux services publics et aux nouvelles technologies

Les autres membres de la Commission permanente

Jean-Michel Bluteau, Christine Cerrigone, Gaëtan Grandin, Katia Coppi, Stephen Hervé, Martine Valleton, Thierry Meignen, Séverine Maroun, Hervé Chevreau, Aude Lagarde, Gérard Prudhomme, Zaïnaba Saïd-Anzum

Tous vos élus

à lire aussi

Stéphane Troussel réélu à la tête du Conseil départemental

Jeudi 2 avril 2015, la nouvelle assemblée départementale, composée de 42 élu-e-s, a permis de dégager une nouvelle majorité, qui a reconduit Stéphane Troussel à la présidence du Conseil départemental. Reportage.


Vos élu-e-s par canton

42 conseillers départementaux élus pour six ans au suffrage universel lors des élections départementales.


Résultats du second tour des élections départementales

Les résultats du second tour des élections départementales. La séance d’installation de votre nouveau Conseil départemental (ex-Conseil général) a eu lieu jeudi 2 avril à l’Hôtel du Département à Bobigny.


Résultats du premier tour des élections départementales

Les résultats du premier tour des élections départementales. Elles remplaçaient les élections cantonales pour désigner les membres du Conseil départemental (ex-Conseil général) dans le cadre de votre canton. Le second tour a eu lieu le dimanche 29 mars.