print
 

Faites un vœu !

Dans les 125 collèges publics du département, 41 140 collégiens ont bénéficié cette année d’un projet proposé par le Conseil départemental de la Seine-Saint-Denis. L’occasion pour eux de s’émerveiller, de réfléchir, de s’exprimer… et de rêver. Démonstration au collège Politzer de Bagnolet.

Que ceux qui ne comprennent rien à l’art contemporain se lèvent ! Comme dans la publicité pour la crème dessert, tout le monde est debout. Et pourtant l’une des dix résidences d’artiste proposées cette année par le Conseil départemental de la Seine-Saint-Denis dans ses collèges pourrait vous clouer à votre chaise pour longtemps.
Le projet artistique a démarré loin d’ici, au Chili en 2008. El Gran Trueque. Le Grand troc en français. « Mon désir était de partir de quelque chose d’absurde et de complètement impossible : on a envie d’un objet, on le fabrique en bois et on l’échange contre un vrai objet ! » explique l’artiste Nicolas Floc’h.

Le projet ne se veut pas social pour autant… mais bien artistique. « Je souhaite amener les élèves à exprimer des besoins, les formuler, les révéler plastiquement et artistiquement sous forme d’objets ». Le Grand troc prend d’abord la forme d’un workshop, appelé poétiquement « l’atelier des désirs ». Les œuvres sont réalisées à partir de matériaux de récupération, du bois, mais aussi du carton.

Les adolescents chiliens ont fabriqué une mini-chaîne hi-fi en contreplaqué, avec ses enceintes, plus vraies que nature, un portable, un appareil photo numérique, un vélo... leurs mères ont fabriqué un fer à repasser, un four micro-ondes, une machine à laver. Et tous leurs vœux ont été exaucés. « C’était inimaginable pour eux de penser que quelqu’un allait avoir envie d’un faux objet en bois » ajoute l’artiste. Un an plus tard à Porto Alegre, de jeunes brésiliens participant au projet ont carrément fabriqué un bus.

Nicolas Floc’h poursuit l’aventure du Grand troc en Seine-Saint-Denis grâce au Conseil départemental qui vient de lui offrir une résidence d’un an à Bagnolet, au sein du collège Politzer. Le projet artistique consiste à amener ces élèves à « Faire de l’impossible quelque chose de possible. » Là, les élèves vont exprimer ce dont ils ont besoin dans leur collège.

La version française du grand Troc s’intéresse au service public en y apportant un regard poétique. Nicolas Floc’h immortalisera son œuvre en photo. Pour découvrir les vœux faits par les collégiens de Bagnolet une exposition est prévue en juin au sein du collège et en octobre au Mac/Val, le musée d’art contemporain du Val-de-Marne partenaire de cette résidence In Situ.

JPEG - 51.2 ko

En chiffres
674 élèves sensibilisés à l’écologie urbaine en vue de la COP21
10 artistes en résidence dans 10 collèges avec In situ pour 250 élèves
10 parcours artistiques d’éducation à l’image pour apprendre à s’interroger
300 parcours artistiques ou scientifiques avec les CAC (La Culture et l’Art au Collège)
20 parcours de découverte urbaine autour du patrimoine architectural de la Seine-Saint-Denis
Près de 3000 élèves sont partis en voyage avec Odyssée Jeunes

à lire aussi

Le Département prépare sa rentrée des collèges !

Le 28 mai, les Conseillers départementaux ont voté l’attribution d’un chèque-réussite de 200 euros pour les élèves entrant en sixième. Le 4 juin, les élus se sont prononcés sur la dernière étape de finalisation du plan Ambition collèges 2020 pour construire 6 nouveaux collèges. Et en juillet de démarrer les chantiers de l’été pour que tout soit prêt pour la rentrée !