print
 

Et les 7 pépites sont...

Mardi 18 novembre, le Salon du livre et de la presse jeunesse en Seine-Saint-Denis, qui s’ouvrira le 26 novembre à Montreuil, a dévoilé en préambule ses prix : imagination, audace et féérie sont encore au programme pour les 30 ans du Salon.

Pour cette remise des prix, Timothée de Fombelle, primé pour son roman "Le Livre de Perle", donne dans la métaphore culinaire. Il est vrai que les 7 Pépites, dévoilées en préambule du Salon qui se tiendra lui du 26 novembre au 1er décembre, mettent l’eau à la bouche. Pour ses 30 ans, l’événement a encore soigné son palmarès : BD ("Hilda et le chien noir"), livres d’art ("Tous les ponts sont dans la nature""), livres pour la petite enfance ("La Boîte à images"), il y a en a pour tous les goûts et tous les âges.

De quoi ravir l’auteure Marie Desplechin, qui faisait partie cette année du jury de sélection, aux côtés de l’illustrateur Gilles Bachelet ou du libraire de Montreuil Jean-Marie Ozanne.

JPEG - 57.6 ko

Dans la famille "Album", demandez par exemple la "Vie rêvée" de Michel Galvin. Adepte de la métaphore scientifique, même s’il ne se dit pas spécialement matheux, cet auteur a signé un livre très poétique sur l’existence.

Pour les plus grands, Timothée de Fombelle s’embarque lui dans un récit qui mêle souvenirs intimes et épisodes de roman d’aventures. Une sorte d’Histoire sans fin, où Joshua Perle doit libérer à travers l’écriture un mystérieux personnage, incarnation de la mémoire des contes de fée.

A côté des auteurs, écrivains ou illustrateurs, ces 30e Pépites ont aussi tenu à mettre en lumière les éditeurs. Chun-Liang Yeh et Loïc Jacob, fondateurs de la maison d’édition HongFei, se félicitaient ainsi de la récompense reçue par un de leurs auteurs, Nicolas Jolivot, pour son livre documentaire "Chine. Scènes de la vie quotidienne". A l’origine d’une maison d’édition qui met à l’honneur cultures française et chinoise, ces deux amis expliquaient s’être orientés vers la littérature jeunesse pour sa capacité à associer textes et images.

Thomas Gabison, éditeur chez Actes Sud BD, ne regrettait pas quant à lui d’avoir fait confiance à Miroslav Sekulic, un auteur croate à l’univers certes dur, mais tout à fait accessible à des adolescents. Une histoire d’errance et de violence, mais vue à travers des yeux d’enfant.

En attendant le coup d’envoi officiel du Salon, Sylvia Vassallo, la directrice de l’événement, tenait à souligner la richesse du cru 2014. Et n’hésitait pas à répondre par l’affirmative à la question de cette année : "La littérature jeunesse, 10e art ?" "Cette question, c’est une revendication de notre part. Le livre jeunesse, c’est un art à part entière parce qu’il associe le texte et l’image et qu’il développe tous les genres de la littérature. Et puis - et cela le Conseil général l’a bien compris à travers toutes ses actions - le livre, c’est souvent le premier objet culturel des enfants, qui permet d’aller vers tous les autres arts ; le théâtre, le cinéma, la peinture, la photographie." A 30 ans, le Salon connaît décidément la jeunesse éternelle.

Christophe Lehousse

JPEG - 49.2 ko

Le palmarès 2014 :

- Pépite de l’Album :
La Vie rêvée, de Michel Galvin (Le Rouergue)

- Pépite du Roman ado européen :
Le Livre de Perle, de Timothée de Fombelle (Gallimard Jeunesse)

- Pépite de la BD : ex aequo
Hilda et le chien noir, de Luke Pearson
Pelote dans la fumée, de Miroslav Sekulic-Struja (Actes Sud BD)

- Pépite du Livre documentaire :
Chine. Scènes de la vie quotidienne, de Nicolas Jolivot (HongFei)

- Pépite de la Petite enfance :
La Boîte à images, d’Emmanuelle Houdart (Thierry Magnier)

- Pépite du Livre d’art :
Tous les ponts sont dans la nature, de Didier Cornille (Helium)

- Pépite de la Création numérique :
Botanicula - concept, design et animation : Jaromir Plachy, éditeur : Amanita Design Studio

à lire aussi