print
 

Écran somnambule & La part du rite

Le deuxième temps de la résidence de Latifa Laâbissi aux Laboratoires d’Aubervilliers.

JPEG - 21 ko

Ce temps s’ouvrira avec deux pièces de Latifa Laâbissi, Écran somnambule et La part du rite.
Écran somnambule - Un bloc compact au milieu de l’espace nu. Un visage, impassible et grimaçant. Une sculpture immobile, mais qui semble pourtant bouger, s’étirer, se contracter, tendre sa matière jusqu’à la limite d’elle-même. En choisissant de danser, aujourd’hui, au ralenti, la Danse de la sorcière de Mary Wigman, pièce créée en 1926, Latifa Laâbissi nous place en face d’un mirage, déréglant le statut de cet objet « historique » et brouillant les pistes d’interprétation.
La part du rite - Avec Isabelle Launay. Quelle est La part du rite dans le rapport entre corps et discours articulé, art et transformation sociale ? À la fois conférence, performance, installation, cette pièce creuse le lien unissant chair et mots pour en révéler les zones de creux, de heurts, les résidus, les devenirs.

- Quand : Vendredi 28 février
-  : Les Laboratoires d’Aubervilliers - Aubervilliers
- Tél. : 01 53 56 15 90
- http://www.leslaboratoires.org/

Danse

Ludwig, un roi sur la lune

Madeleine Louarn

Du 3 décembre 2016 au 12 décembre 2016 - MC93 - Bobigny

Drogues, parlons-en

Pour mieux comprendre les risques liés aux usages

Du 1er avril 2016 au 30 mars 2017 - Espace Tête à Tête
décembre 2016 :

novembre 2016 | janvier 2017