print
 

« Du confort pour le personnel et pour les enfants »

Directrice de crèche ou principale de collège : elles témoignent sur leur environnement de travail qui sera directement impacté par les investissements votés dans le cadre du budget 2015.

Pour Corinne Dalmard, directrice de la crèche Floréal à Romainville : « Du confort pour le personnel et pour les enfants »

Le plan « Petite enfance et parentalité » prévoit la rénovation complète de 12 crèches départementales, celle partielle de 43 autres, et la création de 3 500 places d’accueil supplémentaires. Ces projets ont fait plus d’un heureux en Seine-Saint-Denis.

Corinne Dalmard, directrice de la crèche Floréal de Romainville, en fait partie : « Je suis satisfaite pour notre crèche qui va bénéficier d’une rénovation totale.

JPEG - 55.6 ko

En attendant son ouverture prévue en septembre 2016, les plans se peaufinent. Des réunions et des échanges ont lieu entre l’architecte et mon équipe. Et ça avance bien. Nous avions grand besoin de cette restructuration, en termes d’hygiène, de sécurité, de communication entre nous, mais aussi de confort pour le personnel et pour les enfants. Ces nouveaux locaux agrandis devraient permettre d’augmenter notre capacité d’accueil. De quoi répondre, en tout cas je l’espère vraiment, aux besoins des familles du quartier ».


Pour Gina Paspire, principale du collège Pierre-Sémard à Bobigny : « Un nouvel outil de travail qui va faire du bien à tout le monde »

Le collège va faire l’objet d’une reconstruction totale d’ici 2020, intervention prévue dans le cadre du plan « Ambition collèges 2020 ». Ce deuxième volet d’investissement en faveur des collèges englobe 10 nouvelles réalisations (6 créations + 4 reconstructions) aux côtés de 80 autres rénovations dans tout le département.

Un engagement en faveur des collèges salué par la principale de Pierre-Sémard, Gina Paspire : « Cette reconstruction me semble une très bonne chose. L’architecture de cet établissement a peut-être pu séduire dans les années 90, mais là elle a fait son temps. Avoir un nouvel outil de travail va faire du bien à tout le monde. » Et en ces temps de lettres au Père Noël, la jeune femme se livre à un portrait-robot du collège qu’elle appelle de ses vœux : « Un établissement fonctionnel, qui permette à tous de bien se repérer dans l’espace, ce qui n’est pas le cas ici avec tous ces décrochages et ces recoins. Et un collège qui soit aussi adapté au jeune public qu’on reçoit, en termes de sécurité et de qualité de travail. »

Passée par de nombreux collèges de Seine-Saint-Denis, avant de prendre son poste à Bobigny, Gina Paspire ne peut que se féliciter de l’effort déployé par le Conseil général depuis 2008 sur les collèges. « Je pense aussi que c’est une priorité. De la reconstruction-rénovation découlent plusieurs choses : une vraie amélioration sur les questions de sécurité, mais aussi un mieux-être au quotidien. »

Propos recueillis par Christophe Lehousse

JPEG - 113.9 ko

Le collège Pierre-Sémard à Bobigny (qui recevait en octobre 2012, Sandrine Roudeix, photographe et écrivain en résidence artistique) sera entièrement reconstruit grâce au plan « Ambition collèges 2020 ».

à lire aussi

En chiffres

Découvrez l’infographie du budget 2015 de votre Département avec la répartition des recettes et des dépenses pour 2,307 milliards d’euros de budget principal.


Un budget 2015 maîtrisé

Continuer à construire l’avenir tout en limitant l’endettement. Telle est la ligne directrice du budget 2015 qui a été adopté le 18 décembre en salle des séances de l’Hôtel du Département à Bobigny, avec 16 voix pour, 12 contre et 12 abstentions.


Séance du 18 décembre 2014

Retrouvez l’intégralité des débats de la séance du Conseil général du 18 décembre 2014 avec le vote du budget primitif 2015.