print
 

De solides arguments pour séduire les entreprises

Avec son réseau de transport multiple, son foncier disponible et abordable, son tissu universitaire dense, la Seine-Saint-Denis dispose de solides arguments pour séduire les entreprises. Les grands groupes ne s’y sont pas trompés : BNP et ses 3000 salariés - 6000 à terme, Orange business team et ses 1850 employés, la SNCF avec bientôt 2000 collaborateurs, SFR presque 5000 salariés… En 20 ans, le département a résolument changé de visage. Un dynamisme économique qui, pourrait-on croire logiquement, profite aux jeunes diplômés du territoire.

Pas si simple. Ces derniers peinent à trouver un emploi, notamment faute de réseau relationnel et professionnel mais aussi parce trop souvent, ils sont victimes de discriminations liées à leur nom ou à leur adresse. Ainsi, selon le Défenseur des Droits, l’origine ethnique serait le premier critère de discrimination (environ 1/3 des plaintes reçues) et le principal domaine de discrimination concerne l’emploi (50% des réclamations).
Le Conseil général a décidé de s’emparer de cet épineux dossier au-delà de sa responsabilité en matière de solidarité, d’action éducative et d’insertion. En juin 2013, il adoptait en séance des mesures concrètes pour l’égalité et contre les discriminations. Il entend également entrer dans une démarche de labellisation « diversité », certificat délivré par l’Association française de normalisation (AFNOR). Ce label « légitimera et crédibilisera les Engagements du Conseil général pour l’Égalité et la Lutte contre les Discriminations », explique-t-on au Département, l’un des premiers en France à s’engager dans cette démarche exigeante.
Par ailleurs, il propose aux entreprises une démarche globale et volontariste pour dynamiser l’emploi et le développement économique local. La SNCF a été la première entreprise du territoire à signer « la Charte Seine-Saint-Denis Égalité » bientôt suivie par Saint-Gobain, Orange et ERDF.

JPEG - 69 ko

De même, l’organisation de forums, de job dating et de passerelles entreprises afin de faciliter l’accès des jeunes à un premier emploi va se poursuivre, avec de grandes entreprises et des PME prêtes à relever ces défis (RATP, SNCF, BNP, SFR, Salvia Développement…) autour d’un plan d’actions commun sur l’emploi et la formation des habitants des quartiers. Et pour favoriser la rencontre des talents diplômés de la Seine-Saint-Denis avec les entreprises, le Conseil général a entrepris un partenariat avec deux associations : Nos quartiers ont des talents et Mozaïk RH. Avec cette dernière, une convention a été signée le 13 janvier dernier afin de permettre aux jeunes de tirer parti des opportunités d’emploi en Seine-Saint-Denis et dans la métropole (lire ci-dessous). Ainsi, le 13 mai prochain, le Département s’associe à SFR pour la tenue du premier job-dating alternance dédié aux talents de la Seine-Saint-Denis dans son Campus inauguré en début d’année à Saint-Denis : « Obtenir son master en apprentissage, c’est la garantie d’avoir un emploi et de l’autonomie, tout en poursuivant ses études » explique-t-on à la Direction au Développement Économique du Conseil général.

Parallèlement, le renforcement des partenariats innovants avec les réseaux et les clubs d’entreprises se donne pour objectif de répondre plus efficacement aux besoins en compétences des PME tout en permettant aux jeunes diplômés d’accéder à l’emploi.

à lire aussi

En chiffres

En France, 24% des jeunes diplômés sont au chômage. Ils sont 38% quand ils sont issus des quartiers populaires...


Le Département s’engage

Avec les universités et les contrats d’apprentissage, sur les emplois d’avenir, et auprès des étudiants en médecine.


5000 parrains pour "Nos quartiers ont du talents"

5000 parrains pour "Nos quartiers ont du talents".
L’association favorise l’entrée dans le monde du travail des jeunes diplômés grâce à un système de parrainage avec des cadres d’entreprise partenaires.


Saïd Hammouche

Fondateur et directeur général de Mozaik RH, une association qui a développé des méthodes innovantes et des actions de terrain permettant l’accès à l’emploi des jeunes diplômés issus de la diversité et des quartiers populaires.


Entre Mozaïk RH et le Conseil général, l’emploi à cœur

Une convention entre le Conseil général et Mozaïk RH a été signée. L’événement a été suivi d’un Stage-dating au Département où des étudiants ont pu rencontrer des entreprises, stages professionnalisant de fin d’études à la clé.