print
 

De la culture à tous les âges

Parce qu’elle ne saurait être un luxe à la portée de quelques-uns et qu’elle doit aussi être un objectif dès le plus jeune âge, le Département soutient de nombreux projets culturels.

De la culture pour tous les âges et pour tous les goûts. Malgré un contexte budgétaire contraint, le Département a une nouvelle fois choisi de maintenir ses actions visant à soutenir les projets culturels sur son territoire et à assurer l’accès à la culture pour tous. En témoignent les 13 millions d’euros budgétés en 2014-2015 pour les politiques culturelles et sportives.

Théâtres, bibliothèques, musées, cinémas et même crèches départementales : dans toutes ces structures, le Conseil général soutient et dynamise les initiatives artistiques et culturelles, et crée des passerelles entre elles.

Avec de nombreux temps forts sur toute l’année : littérature avec Hors Limites, musique avec Banlieues Bleues ou le festival de musique classique de Saint-Denis, cinéma avec Cinébanlieue à Aubervilliers.

Pour démocratiser l’accès à la culture, l’accent est mis sur l’accompagnement et la médiation, en lien avec les structures pédagogiques avec lesquelles le Département travaille quotidiennement. Et parce que le combat contre les inégalités sociales doit commencer dès le plus jeune âge, les actions portées le sont également au sein des crèches départementales. Cette année encore, des écrivains ou dessinateurs, comme le Belge Benoît Jacques, seront en résidence dans différentes structures consacrées à la petite enfance. Le Centre de promotion du livre de jeunesse de Seine-Saint-Denis, porteur du Salon du même nom, poursuivra également son action d’initiation à la lecture et au goût des mots.

Cette politique de médiation culturelle se poursuit également au collège, à travers la mise en place de différents parcours artistiques visant à ouvrir les établissements à l’art sous toutes ses formes. Grâce aux 303 dispositifs Culture et Art au Collège financés par le Conseil général à hauteur de 1,1 million d’euros dans les 125 collèges du département, de nombreux élèves auront l’opportunité de travailler sur des ateliers en compagnie d’un artiste ou d’un chercheur qui leur fera comprendre les bases du processus de création.

Parallèlement, les 10 parcours In Situ conçus autour d’une résidence d’artiste au collège inscrivent cette expérience dans un temps encore plus long. Ainsi, Aurianne Abécassis, dramaturge, et Judith Bordas, productrice radio, se sont embarquées dans la création d’un docufiction radiophonique avec une classe du collège René-Descartes de Tremblay-en-France. Le chorégraphe Fabrice Lambert a proposé une expérience similaire à des élèves de 4e du collège Pierre-Sémard de Drancy, doublée d’une résidence de 3 ans au Centre national de la danse de Pantin qui l’a amené à côtoyer professionnels de la danse, étudiants et grand public.

Rencontres et partage autour de thèmes universels, développement du sens critique, enthousiasme, pratique et envie de créer à son tour, c’est à tout cela que doit servir une politique culturelle exigeante pour tous.

Christophe Lehousse

JPEG - 89 ko

« La résidence de Betty Bone dans notre crèche n’a pas changé notre façon de lire des livres aux enfants mais plutôt la manière dont on choisit les livres." Martine Burgazzi, directrice de la crèche Voltaire à Montreuil. Lire l’article complet sur les résidences d’auteurs en crèches départementales.

à lire aussi

Résidence d’auteurs dans les crèches

Les résidences d’écrivains ont commencé en 2012 dans les crèches départementales de Seine-Saint-Denis et cette année, c’est Benoît Jacques qui s’y colle...


Le stylo et le micro

En quelques mois de résidence In Situ, les deux artistes Aurianne Abécassis et Judith Bordas sont parvenues à donner le goût de l’écriture aux élèves de 3e D du collège René-Descartes à Tremblay-en-France.


Fabrice Lambert, résidence au long cours

Au cours de sa résidence de 3 ans au Centre national de la danse à Pantin, le chorégraphe Fabrice Lambert a créé ses propres spectacles et échangé avec des collégiens et des lycéens autour de la danse.