print
 

COP21 : « Prouvons qui on est »

171 lycéens étaient présents à la Bourse du travail de Bobigny ce 25 novembre 2015. 171 jeunes ambassadeurs de la COP21. Leur mission ? Orienter, diriger et accueillir les 40 000 visiteurs qui arrivent au Bourget pour participer à la plus grande conférence internationale jamais accueillie par la France.

L’Ambassadeur en charge du mécénat et des partenaires au Secrétariat général de la COP21 Philippe Delacroix, était à leurs côtés : « Vous serez en première ligne. Vous serez le premier visage de la COP21, que les visiteurs verront. Un visage souriant avec toute la qualité de votre accueil et de votre compétence. » Pour Stéphane Troussel, le président du Conseil départemental de la Seine-Saint-Denis cet évènement tout à fait exceptionnel ne pouvait se faire sans les habitants du territoire et notamment les jeunes : « régulièrement on nous colle des étiquettes. On va profiter de ces quinze jours pour prouver qui on est. Ce sera un beau message qu’on enverra au pays tout entier. »

Pour préparer cet événement de grande envergure, ces élèves en première bac pro service-accueil de Seine-Saint-Denis ont bénéficié d’une formation spécifique : renforcement en anglais, prise de parole en public, qualité d’accueil et posture professionnelle, gestion du stress et enjeux de la COP.

Les partenaires de ces formations (*) présents ont tous salué leur grande motivation, leur énergie et leur détermination. Ces jeunes ont aussi effectué des stages en situation à la RATP, à la SNCF, et à ADP avant d’être lancé dans le grand bain.

JPEG - 58.2 ko

L’équipementier de Usain Bolt s’est penché sur leur look : tee-shirt, pull, vestes, doudoune en coton biologique leur ont été offert aux couleurs de la COP21 ainsi que des baskets. Et le président Troussel de conclure : « profitez-en pour vivre ce moment intensément, profitez-en aussi pour prendre des contacts, remplir votre carnet d’adresses. »

(*) Accor, British council, rotary club, Jeunes organisateurs de la conférence de la jeunesse, consultant en communication, police nationale.

JPEG - 73.8 ko

Etaient aussi présents : Christian Dubost, Directeur Développement durable, SNCF, Jérôme Bettochi, Directeur territoriale unité de Seine Saint Denis – RATP, Laurence Arrieu, Responsable pôle coopération économique et social nord – ADP, Géraldine Vallejo, directrice du développement durable – Kering /Puma, Danielle Tartakowsky, Présidente de l’université Paris 8, Nicky Francis, Directrice des écoles partenaires, coordinatrice égalité et diversité – British Council et Sven Boinet, directeur général délégué, ACCOR.


Thayotiga, 18 ans Lycée d’Alembert à Aubervilliers en 1ère bac pro, service-accueil : « J’aimerais bien plus tard travailler dans un aéroport. Et grâce à ce stage j’ai pu accueillir les clients dans le plus grand aéroport d’Europe, l’aéroport Charles-de-Gaulle. Au début de la formation, pour accueillir les clients et les diriger j’étais plutôt timide. Mais petit à petit en faisant des efforts, on y arrive. Et là je me sens prête. ».
Thayotiga est originaire du Sri-Lanka et parle parfaitement anglais.

JPEG - 76.7 ko

Wewei, 18 ans lycée Arthur–Rimbaud de la Courneuve en 1ère bac pro, service-accueil : « Je suis très heureuse de participer à la Cop21. Nous venons d’être formé sur le terrain pendant deux semaines à l’aéroport Charles-de-Gaulle. Ce fut une formation très positive. J’étais basée au Terminal 2. On nous a présenté les halls E, F et G de manière à bien les connaître. Pendant la COP21 je serai dans le hall E, là où sont les clients chinois. La plupart d’entre eux parlent anglais ou français mais ceux qui ne parlent que le chinois, je les dirigerai. »
Wewei est originaire de Chine et parle parfaitement chinois.


JPEG - 60.8 ko

Katho, 18 ans, Lycée Jean-Baptiste Clément à Gagny, en 1ère bac pro, service-accueil : « Pendant la COP21, je serai à Paris-Nord, à la gare du RER B afin de diriger les visiteurs en direction du Bourget. J’ai déjà eu des stages à SFR, à Rosny 2, à Timberland, à Go Sport. Des stages obligatoires qui nous permettent de découvrir le milieu professionnel et c’est bien. Mais là, travailler pour la SNCF lors de la COP21, en être les ambassadeurs c’est une très belle opportunité, une porte d’entrée sur notre CV. »

On estime à 25 000 le nombre de personnes qui emprunteront le RER B pendant la COP21.

Isabelle Lopez

La COP21, un levier pour l’insertion professionnelle des jeunes en formation

Le Département souhaite impliquer les jeunes du territoire dans l’organisation de cet événement mondial, qu’ils en soient partie prenante et que cela puisse leur être utile pour leur avenir professionnel. C’est pourquoi durant les 15 jours de la COP21 (et de formation en amont), plusieurs centaines de jeunes bénéficient de stages durant cette période :

  • 200 étudiants en Master, principalement des universités Paris 8 et Paris 13, accompagneront les délégations internationales dans les négociations, en tant qu’agent de liaison.
  • 200 étudiants en Bac Professionnel faciliteront l’accueil et l’orientation des participants aux abords du site de la COP, sur le Village de la société civile, ainsi que dans les gares avec la SNCF et la RATP, et les aéroports avec Aéroports de Paris. Un programme spécifique en amont a été élaboré avec plusieurs partenaires.

à lire aussi

5è Conférence départementale Plan Climat Air Énergie

La 5è Conférence départementale Plan Climat Air Énergie intitulée Donner corps à la COP : explorer de nouvelles manières de faire ensemble, a eu lieu le 10 décembre 2015 au Bourget à Espaces Générations climat de la COP21.


La Seine-Saint-Denis conquise par la géothermie

Après avoir connu un premier forage précurseur à Tremblay il y a 30 ans, la Seine-Saint-Denis voit les exemples de géothermie se multiplier sur son territoire. Dernière inauguration en date : la nouvelle usine de géothermie de Villepinte, mise en service lundi 7 décembre.


Mieux vivre en ville grâce à l’agriculture de proximité ?

Présente à la COP21, la Seine-Saint-Denis est venue débattre avec des Italiens, Suisses, Anglais, Marocains, Espagnols, Américains de la pertinence de développer en ville une agriculture de proximité.


Dans le secret des délégations brésilienne, marocaine ou encore chypriote

Ils sont étudiants en relations internationales dans des universités de Seine-Saint-Denis. Grâce notamment à un partenariat avec le Département, ils ont pu intégrer la délégation d’un des 150 pays actuellement représentés à la COP21. Premières impressions.


Inauguration de la galerie des solutions et du stand du Département

Depuis le 30 novembre la Seine-Saint-Denis accueille le public sur son stand à l’espace Générations climat, plus loin vous trouverez la Galerie des solutions, deux espaces inaugurés le mardi 2 décembre.

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30